Tentés par la plongée ?

Restons sous l’eau encore un peu. François continue à nous parler du monde sous-marin qu’il aime. Petite conversation à bâtons rompus avec toute l’équipe, où il est question de danger, de beauté, de prix, de la Corse, d’envie d’essayer ou pas. Le plongeon dans le grand bleu se poursuit.

Transcription:
F: François, N: Nabil, P: Philippe, An: Anthony, A: Anne

A : Mais c’est rare, quand même, les accidents de plongée en bouteille, non ?
F : C’est rare mais ça arrive. Parce que par exemple, on peut avoir des bulles d’air qui se casent dans les… dans les articulations (1). Quand on remonte, l’air reprend plus de place…
A : Ah oui.
F : Donc au final, ça éclate l’articulation et ça peut faire un mal de chien (2) et…
Lire la Suite…

Sous l’eau

Sous l’eau ? Qui est sous l’eau ? Ce site ?
Eh bien, non, malgré quelques retards ! Nous voici donc à nouveau. Et cette fois-ci, avec François. C’est lui qui nous emmène sous l’eau et nous dit tout sur une de ses passions.
Prêts à plonger ?


Transcription:
F: François / A: Anne

A : Alors François, vous n’êtes pas toujours à la surface de l’eau. Vous êtes souvent sous la surface de l’eau !
F : En effet, oui.
A : Oui ? Parce que ?
F : Je pratique (1) la plongée sous-marine.
A : Oui ?
F : Pendant mon temps libre, ouais.
A : Oui. Vous avez beaucoup de temps libre ?
F : Bah, pendant les vacances d’été, on a deux mois, donc je plonge quand je peux, ouais.
A : Mais donc la plongée avec des bouteilles et…
F : Ouais, c’est ça, ouais.
A : Tout le matériel.
F : Combinaison, bouteille, gilet.
Lire la Suite…

Un lycée pas comme les autres

Avant de poursuivre ses études à l’IUT, Anthony a préparé et réussi son bac. Rien que de très normal. Mais ce qui est plus original, c’est qu’il a passé ses trois années de lycée au lycée militaire d’Aix en Provence. Il nous explique ce qu’il y a de différent par rapport aux autres lycées.

Transcription
A : Anne / An : Anthony

A : Bonjour Anthony.
An : Bonjour.
A : Donc vous nous avez parlé de vos études au Lycée Militaire mais bon, un lycée militaire, c’est quand même pas quelque chose de très fréquent, quoi, pour nous, ici.
An: Non.
A : Alors, pourquoi vous êtes allé là ?
An : Alors en fait, je suis allé là parce que en 3è, (1) niveau scolaire, ça allait pas très fort (2). Et j’avais envie de m’orienter vers l’Armée, parce que c’est… c’est ce qui me correspond le plus à mon tempérament (3). Et du coup, j’ai passé les concours et je me suis retrouvé admis au Lycée Militaire d’Aix en Provence.
Lire la Suite…

Jamais sans mon portable

Evidemment, tout le monde a son portable partout où il va. Et parfois (ou souvent !), cet objet devenu omniprésent sonne ou vibre dans des lieux et des circonstances où il devrait être éteint ou en mode silence, afin de ne pas déranger les autres, perturber une séance de cinéma, un concert, un cours, une réunion, un repas, etc…
N’est-ce pas Nabil* ?

Transcription:
A = Anne / N = Nabil

A : Bon alors, Nabil, là, il y a votre téléphone qui a sonné !
N : Oui.
A : Pourquoi ? Vous l’aviez pas arrêté ? (1)
N : Bah… Ma mère, elle (2) devait m’appeler et du coup, je l’ai laissé allumé et…
Lire la Suite…

Pour ses beaux yeux

Certains ont de bons yeux. D’autres non !
Philippe fait partie de ceux qui doivent corriger leur vue. Sinon, il risque de ne pas vous reconnaître dans la rue.
Alors, lunettes ou lentilles de contact ?


Transcription :
P : Philippe / A : Anne

A: Bon, Philippe, vous nous avez parlé l’autre jour, là, de ce que vous faisiez le matin et vous avez dit entre autres (1) que le matin, il fallait mettre ses lentilles ! Donc vous portez des lentilles.
P: C’est ça, je les porte depuis cette année.
A: Oui. C’est tout récent, alors ?
P: C’est tout récent parce que j’arrivais pas* à les mettre dès l’année dernière (2).
A: C’est-à-dire les mettre, les en[...], les… les poser sur les yeux, quoi ?
P: Oui, et donc c’est parce que (3) en fait, je les… je porte des lunettes depuis le CP (4).
Lire la Suite…

Attention, fragile !

Ils sont dans nos sacs, dans nos poches. Nous les avons à la main. Sortis, puis rangés, puis sortis à nouveau, manipulés sans cesse… Ce sont nos téléphones portables, qui nous suivent partout ou presque. Alors, de temps en temps, il leur arrive de tomber ! Et les dégâts sont plus ou moins importants. C’est ce qui est arrivé à Adrien. La morale de son histoire, c’est que lorsqu’on est un peu maladroit, on devient bricoleur !

Transcription :
Ad : Adrien / A : Anne

A : Adrien, l’autre jour, il t’est arrivé une mésaventure ?
Ad : Bah oui, j’avais fait tomber mon smartphone et donc comme ça a dû arriver à beaucoup de gens, j’ai cassé l’écran et le tactile ne marchait plus.
A : D’accord.
Ad : Du coup…
A : Mais c’était un vieux téléphone ou pas ?
Ad : Non, non. Il avait six mois, je crois, à peu près.
A : Ah oui ! Donc c’est pas très vieux.
Ad : Non.
Lire la Suite…

Routine du matin

Nous avons tous nos rituels le matin, notamment afin d’être à l’heure au travail ! Philippe raconte comment s’organisent les premiers moments de sa journée dans la semaine.
Petit récit du quotidien, avec humour et franchise !

Transcription:
P: Philippe / A: Anne / N: Nabil

A : Alors Philippe, vous vous êtes levé à quelle heure ce matin ?
P : Donc ce matin, je me suis levé à six heures et quart, pour commencer à huit heures.
A : Oui. Donc ça veut dire quoi, là ? Vous partez à quelle heure de chez vous ?
P : Je pars vers 6h55 – 7h de chez moi.
A : Donc six heures et quart – 6:55, ça vous suffit pour vous préparer ? Qu’est-ce que vous faites alors ?
P : Donc…
A : Le réveil sonne.
Lire la Suite…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 491 followers