Les abréviations : pourquoi faire long quand on peut faire court!

Pourquoi faire long quand on peut faire court ?
Les Français mangent des mots, ils avalent des syllabes. Ils aiment aussi beaucoup abréger tout un tas de mots de la vie quotidienne. Indispensables à connaître pour survivre ici ! Luc vous présente quelques unes de ces abréviations très courantes à l’oral.

  • TRANSCRIPTION

    Aujourd’hui donc, je vais vous énumérer quelques abréviations de la langue française qu’on emploie tous les jours. Par exemple, aller au code, aller au code. Donc quand on dit qu’on va aller au code, ça signifie qu’on va assister à des séances du code de la route et en général, on s’y rend dans les auto-écoles.

    ( Il ) y a aussi autre chose, comme « cet aprem » « cet aprem »; ça signifie « cet après-midi ». On emploie souvent cette expression pour dire que cet après-midi, on va se donner rendez-vous, on dit « cet aprem » .

    Ou encore un autre mot comme la cafet, la cafet , pour cafétéria, donc c’est un endroit où on se rend en général pour se restaurer .

    On a aussi « à toute » « à toute », pour à tout à l’heure : on emploie ce terme pour dire que l’on va se revoir plus tard dans la journée. On peut aussi dire : à plus , à plus, pour dire « à plus tard » .

    Une autre expression aussi qu’on emploie souvent pour les transports en commun: « prendre le tram » « prendre le tram », pour « prendre le tramway ». C’est une abréviation courante dans d’autres pays qui est aussi utilisée en France .

    Ensuite, pour manger, on peut dire « bon ap », « bon ap »; ça signifie « bon appétit » et donc on se souhaite ça en général avant de manger .

    Autre chose: on a aussi « comme d’hab », « comme d’hab » pour dire « comme d’habitude ». Cela signifie que l’on constate une situation qui se déroule de manière récurrente. Par exemple, c’est comme si je disais que Julien était toujours en retard, et qu’en réponse, une personne dirait : « Bah ! Comme d’hab ! »

    Autre chose, l’expression « Je suis dég » « je suis dég » pour dire : « Je suis dégoûté ». Cela signifie que l’on est déçu de quelque chose .

    Autre chose aussi, une expression, par rapport au temps. Lorsqu’on dit « je me suis réveillé à dix heures du mat’ » , « dix heures du mat’ », ça signifie que l’on s’est réveillé à dix heures du matin.

    Il y aussi d’autres expressions que l’on emploie très souvent comme « aller à la manif », « aller à la manif », donc la manifestation. C’est en général un événement qui se traduit… qui est causé plutôt par une grève. En France , il y en a beaucoup!

    Et ( il ) y a aussi une autre expression comme « regarder la pub à la télé », « regarder la pub à la télé ». Donc là, il y a deux mots : « pub » pour « publicité » et « télé » pour « télévision » .

    ( Il ) y a encore d’autres mots que je peux vous énumérer, comme la prof pour la professeur(e), l’ordi pour l’ordinateur , le dico pour le dictionnaire, le bac pour le baccalauréat, le ciné pour le cinéma, le resto pour le restaurant, le foot , le basket , le hand. Le football, le basket, le hand, ce sont les vrais noms .

    Et pour terminer, notre « cher » président Sarko pour Sarkozy, Sarko.

    Petits commentaires:
    – Pas de problème pour utiliser le mot “prof” au masculin ou au féminin: le prof / la prof. Mais ” professeur” est normalement masculin même s’il y a aujourd’hui beaucoup de profs femmes! Donc on entend le plus souvent : un professeur / le professeur, même pour une femme. Mais pour refléter le fait que les femmes ont les mêmes emplois que les hommes aujourd’hui ( ou presque ! ), on trouve aussi de plus en plus les mots terminés par “eur” avec l’orthographe féminine : une professeure / une auteure, etc… Combat de certains et certaines pour l’égalité des sexes, dans le domaine de l’orthographe!

    La plupart des Français ne prononcent pas “football” comme Luc, mais avec un son “o” . Mais ça s’entend parfois. Quand on abrège, le problème est résolu !

    – Voici les mots de base pour ces sports avec un ballon: le volley-ball, le basket-ball, le handball . Ce dernier se prononce différemment, avec un son “a” parce que c’est un mot d’origine allemande. Ce qui n’empêche pas qu’on entend des gens le dire avec le même son “o” que les autres sports. Ce qui est sûr, c’est que les formes abrégées sont utilisées tout le temps, au point d’en oublier presque le mot complet, et ça doit faire mourir de rire les anglophones!

    Advertisements

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :