Petite mésaventure

Marseille, c’est une très belle ville, avec tous ses bons côtés. Mais il y a aussi parfois quelques inconvénients, comme dans certaines grandes villes. Philippe et Sophie, qui ne sont pas de Marseille, l’ont découvert lors d’une petite mésaventure vite oubliée mais dont ils se seraient bien passés !

TRANSCRIPTION
P : Philippe / S : Sophie / A : Anne

A : Alors, je crois qu’il vous est arrivé une petite mésaventure, je sais pas, c’était quand… Il y a quelques mois ?
S : Oh, c’était bien au… vers le début de l’année à peu près.
A : Oui, une petite mésaventure en venant à l’IUT.
S : Oui, voilà.
A : Alors qui est-ce qui raconte ?
S : Alors, je commence. Alors le vendredi, donc un midi, on garait la voiture avant… vers l’IUT, avec les valises.
A : Avant de partir en weekend.
S : Avant de partir en weekend. Comme ça, on partait directement de l’IUT. On n’avait pas à repasser par la résidence (1) et tout ça. Et donc… donc on sort du cours d’anglais à midi le vendredi. Et donc là, on voit que… un copain (2) de la classe avait sa voiture cassée. Donc on rigolait (3) un peu. On arrive à notre voiture et là, on voit que toutes nos valises ont été… quoi (4), ont été emportées. La vitre était cassée.
A : D’accord.
S : Et… donc on n’avait plus rien. Donc…
A : Oui, ça fait un choc.
S : Ça fait un choc parce qu’on s’y attendait vraiment pas du tout. On était… On était super contents, on était en weekend et là, on se retrouve avec plus rien !
A : Oui, oui, oui. Et alors en fait, ils ont… Enfin, ça s’est fait en combien de temps ? C’est rapide ?
S : Bah oui, parce qu’on avait juste cours la matinée, on avait juste deux heures de cours.
A : Ah oui ! Donc ils sont passés…Enfin, vous avez garé la voiture juste à côté de l’IUT, ils sont passés et ils se sont servis.
S : Voilà, c’est un peu ça.
A : D’accord. Oui, oui.
P : Pour…enfin pour cinq minutes… pour gagner cinq minutes sur le trajet, volià on a perdu au final, je sais pas, quatre heures.
S : L’après-midi.
P : L’après-midi parce qu’on a dû aller au commissariat du… de l’arrondissement.
A : Ah oui, pour porter plainte.
P : Et on a attendu deux heures qu’ils nous prennent. On a passé une heure devant un policier qui tapait sur l’ordinateur la… la contravention, enfin le…
A : Oui, le constat, enfin la déposition.
P : Voilà, la déposition. Et au final, ça a pas servi à grand-chose vu que… on n’a toujours pas de nouvelles. Les assurances ont pas été vraiment efficaces.
A : Oui alors, comment ça s’est passé ? Qu’est-ce qu’on vous a volé en fait ?
P : Bah à peu près tous nos bagages…
A : Donc qu’est-ce qu’il y avait ? Des vêtements ?
P : Le… Le linge sale, les vêtements pour… pour la maman…
A : Est-ce qu’ils ont fait la lessive ?!
P : La lessive, je pense pas !
S : J’espère qu’ils les ont gardés quand même.
P : Il y avait un ordinateur portable. Et puis…
A : Oui. Là, c’était plus intéressant.
P : Voilà. Et sur… Directement ce qui était très contraignant aussi, c’était les cours. Parce que on avait des contrôles après le weekend et….
A : Oui, et tu avais de quoi réviser…
P : J’ai perdu… Voilà, j’avais pris tout ce que je pouvais réviser et j’ai tout perdu.
A : Oui, et ça, ils l’ont volé aussi.
P : Voilà. Donc après je me suis rattrapé avec des camarades de classe qui m’ont donné leurs cours pendant le weekend, enfin par internet. Et donc j’ai pu réviser et bon, j’ai eu des bonnes notes !
S : Tant mieux !
A : Oui, oui. Mais par exemple, bon, l’ordinateur, l’assurance, elle fait rien pour le rembourser ?
P : L’assurance n’a rien fait parce que… enfin c’était un petit truc, mais donc j’étais dans la voiture d’un tiers (5)…
S : Ouais, voilà, c’est ça.
P : J’étais dans la voiture de Sophie donc c’était pas considéré comme ma voiture, donc on me remboursait rien.
A : Ah !
P : Mais mon père a insisté et vu que on a tout dans ma famille qui est assuré dans la même assurance, ils ont fait un geste commercial.
A : D’accord.
P : Et on a obtenu entre guillemets « gain de cause » (6) et ils nous ont remboursé l’ordinateur, enfin en grande partie.
A : D’accord. Oui, oui. Mais en même temps, ça rembourse pas…enfin, ça remet pas dans l’ordinateur tout ce qui était dedans, quoi.
P : Bah, je l’avais acheté huit cents euros ( 800 € ), l’ordinateur, et ils m’ont remboursé cinq cent euros ( 500 €), je crois. Et donc voilà, c’était déjà un petit dédommagement.
A : Oui, oui. D’accord.
P : Pas négligeable.
A : Et Sophie, toi, tu as eu des choses précieuses volées ou tu avais… ?
S : Euh moi, non. Ça va. C’était juste des vêtements.
A : Juste les vêtements.
S : Puis bon, rouler avec la voiture, quoi, rouler avec la vitre cassée.
A : Oui, après, il a fallu faire réparer.
S : Oui, il a fallu aller à Carglass. (7)
A : Oui, c’est des ennuis, tout ça.
S : Ouais, voilà. C’est des… C’est des tracas. Et bon le commissariat… le commissaire, il a bien rigolé quand même quand il nous a vus arriver.
A : Ouais, il s’est dit « Des petits jeunes… »
S : Voilà, c’est ça. Il a… Nous, on était énervés, ça faisait deux heures qu’on attendait, et puis il nous riait au nez (8), limite quoi ! Alors on était encore plus énervés. Mais bon. Après, il nous a dit : « C’est de votre faute aussi ! Vous êtes trop naïfs ! »
A : Oui, c’est ça.
S : C’est ça.
A : C’est… Maintenant, vous avez compris qu’il faut rien laisser dans une voiture.
S : Ouais, maintenant, c’est ça. Ouais.
A : Et en plus, bon c’est ça, je pense qu’elle est immatriculée… Combien ?
S : 26 ( Vingt-six. ) (9)
A  26. C’est la Drôme.
S : Hm.
A : Donc ils ont dû…
S : La voiture est pleine.
A : Oui, oui, juste avant le weekend, une voiture 26, devant l’IUT… Allez hop, c’est des petits étudiants qui… qui rentrent le weekend chez eux, il y a peut-être quelque chose à prendre… Est-ce qu’on voyait de l’extérieur… ?
S : Non.
A : Un peu ?
S : Non, du tout (10).
P : Absolument rien.
A : Donc ils ont vraiment…
S : Et surtout que ils ont cassé… Donc c’est une petite voiture, ils ont cassé la petite vitre en triangle de derrière.
A : Ah oui.
S : Et ils sont arrivés à… à sortir les… les valises de la toute petite vitre.
A : C’est vrai ? !
P : Ils ont… ils ont en fait ouvert la porte de l’intérieur, je pense. Ils ont passé la main, ils ont crocheté quelque chose…
S : Non, je crois pas, parce qu’il y a même pas de poignée sur…
P : Ah non, ils ont dû… Ils ont peut-être dû soulever les sièges et prendre les valises. Parce qu’il y a une manette pour soulever les… les sièges.
A : D’accord. Mais ce qui est fou, c’est que, bon, c’est quand même pas un lieu isolé, c’est devant l’IUT. Donc il faut qu’ils soient drôlement culottés (11), quoi, pour faire ça !
S : Ils ont dû être super rapides aussi parce que il y a plein de choses que…qu’ ils ont pas trouvées. Par exemple, ils ont fait mon sac (12), ils ont pris de l’argent, mais j’avais par exemple des lunettes de marque et des lunettes qui étaient pas de marque. Ils m’ont pris les lunettes qui étaient pas de marque.
A : Ah ouais, ils ont fait vite, quoi.
S : Ouais. A mon avis, ils ont… ils ont fait très, très vite.
A : Oui, oui. D’accord.
S : Ils ont… pas cherché, pas regardé.
P : Moi, malheureusement, mon bagage était très bien… ordonné. Donc ils ont juste eu à prendre la valise. Ils sont partis. Mais c’est vrai qu’on a été très naïfs. Puis on connaît pas vraiment le contexte marseillais, de cette grande ville. Et puis on s’est rendu compte en fait que cette rue qui est juste à côté de l’IUT, elle craint énormément (13).
A : Oui, elle est visitée tout le temps et… ils viennent faire leur petit marché. (14)
S : Ouais, voilà.
P : C’est ce que nous a dit le policier après coup. Il nous a dit que…
A:  Oui ! On voit tout le temps du verre par terre…
S : C’est vrai. Après… Après, avec le recul, on s’en rend compte. Mais c’est vrai que…
A : Oui, la première fois…
S : Nous on trouve une place, on s’est garé,voilà.
A : On réfléchit pas et on se fait avoir (15)!
S : Ouais, voilà c’est ça, on se fait avoir.
A : D’accord. Bon, eh ben, vous avez fait votre expérience et…
S : Voilà, il faut assumer…
A : C’est un mauvais souvenir.
S : Voilà, c’est ça.
A : Juste un mauvais souvenir.

Quelques explications :
1. la résidence : beaucoup d’étudiants qui n’habitent pas à Marseille ont un studio dans une résidence étudiante.
2. un copain : mot familier pour « un ami ». Le féminin, c’est une copine.
3. rigoler : synonyme familier de « rire ».
4. quoi : ici, il n’a pas son sens habituel. C’est juste un petit mot qui s’intercale à l’oral, quand on cherche un peu ses mots. C’est un tic de langage fréquent en français.
5. un tiers : terme juridique pour désigner une autre personne. Ce n’était pas la voiture personnelle de Philippe, mais celle de Sophie.
6. obtenir gain de cause = obtenir que notre demande soit satisfaite.
7. Carglass : entreprise qui répare rapidement les pare-brise, les vitres cassées sur les voitures.
8. rire au nez de quelqu’un : se moquer ouvertement de quelqu’un. C’est assez provocant.
9. Une voiture immatriculée 26 : sur les plaques des voitures françaises, il y a le numéro du département. Donc on sait d’où vient la voiture. A Marseille, c’est 13. Dans la Drôme ( région de Valence ), c’est 26.
10. Non, du tout = non pas du tout. ( C’est fréquent de dire comme ça. )
11. être culotté : expression familière. Quelqu’un de culotté, c’est quelqu’un qui a du culot, c’est-à-dire quelqu’un qui ose faire quelque chose d’interdit sans craindre les conséquences, quelqu’un qui ose faire ce que beaucoup n’oseraient pas faire.
12. Ils ont fait mon sac = ils ont fouillé mon sac.
13. Cette rue craint : c’est de l’argot pour dire que ce n’est pas un endroit sûr à 100%, qu’il peut se passer des choses pas vraiment agréables, comme des vols dans les voitures.
14. faire son marché : c’est normalement faire ses courses, acheter ce dont on a besoin. Ici, c’est ironique évidemment.
15. se faire avoir : expression familière pour dire qu’on se fait piéger, qu’on est victime de quelque chose parce qu’on n’a pas bien compris la situation.

TELECHARGER: Petite mésaventure – France Bienvenue

Étiquettes :

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :