Quelles langues parlez-vous ?

Nicolas aime voyager parce qu’il aime communiquer avec les gens qu’il rencontre. Et pour ça, il vaut mieux parler plusieurs langues. Il nous parle de celles qu’il apprend : l’anglais et l’espagnol. Mais entre les deux, son cœur ne balance pas !

  • TRANSCRIPTION
    N : Nicolas / A : Anne

    A : Alors Nicolas, pour…pour partir aux Etats-Unis comme ça, il faut, enfin, quand même un peu être capable de communiquer. Donc à propos de votre anglais, qu’est-ce que… qu’est-ce que vous diriez ?
    N : Ben, j’ai certaines bases en anglais déjà, qui me permettront de me débrouiller là-bas mais l’intérêt justement d’aller dans un… de faire un voyage comme ça, c’est… c’est… c’est d’améliorer l’anglais, l’anglais courant, comme on dit, les expressions, comprendre… comprendre comment… comment les gens parlent là-bas et pas… pas se… se… se restreindre à l’anglais un peu élaboré…
    A : Oui, qu’on apprend à l’école…
    N : L’anglais, voilà, l’anglais de l’école, quoi.
    A : Oui, oui. Mais vous aimez l’anglais en fait.
    N : Ah l’anglais, oui , j’apprécie l’anglais…
    A : Depuis quand vous en faites ?
    N  Ben depuis qu’on a commencé. Donc je crois que c’est au collège (1) qu’on commence ou il me semble en sixième (2)…
    A : Oui en sixième.
    N : On commence en sixième.
    A : Oui, c’est ça… Vous avez… C’était votre première langue ?
    N : Ouais, c’était ma première langue.
    A : Donc c’est sixième.
    N : En fait, j’ai eu un prof, un très bon prof (3) en fait, qui a su me faire apprécier la… l’anglais justement. Et donc…
    A : La première année ?
    N :La première année… Bah j’ai eu le même prof pendant trois ans en fait. Et donc pendant les trois ans, j’ai apprécié l’anglais et je… J’ai eu un bon niveau. Et ça… ça m’a motivé à garder… à apprendre cette langue-là. C’est… c’était relativement intéressant, surtout que c’est la langue la plus parlée au niveau commerce, au niveau…, à tous les niveaux pratiquement. Du coup…
    A : Mais ça, on n’y pense pas quand on est en sixième donc…
    N : Non, ça on n’y pense pas mais c’était… De savoir parler une langue de… de quelqu’un d’autre, d’étranger, c’était… c’était… c’était intéressant à cet âge-là, quoi.
    A : D’accord. Et… je sais pas, bon, il y a un prof qui vous a donné envie, mais il y a sûrement autre chose aussi dans l’anglais qui vous plait, non ? Qu’est-ce que… Qu’est-ce que vous aimez ?
    N : Non, bah, la langue en tant que telle, l’intonation, l’accent, il y a… il y a tout… il y a tout qui est intéressant. En plus, c’est relativement facile à aborder, l’anglais, au niveau de la syntaxe, au niveau grammaire, au niveau…
    A : Oui, c’est vrai, oui.
    N : Donc c’est… Et puis tout ce qu’on peut voir sur internet, à la télé, c’est des médias souvent anglais. Donc si on comprend l’anglais, on s’ouvre de nouvelles portes à plein de choses (4), plein, plein de choses qui peuvent… qu’on peut apprécier et donc c’est important.
    A : Oui, puis c’est vrai que c’est ça, on… on ne… A la limite, on n’est même pas obligé d’aller tout le temps en Angleterre, aux Etats-Unis. On peut entendre de l’anglais en permanence.
    N : On peut écouter de l’anglais, c’est déjà ça, quoi, regarder des séries…
    A : Qu’est-ce que vous faites ? La musique, les séries ?
    N : Bah la musique et surtout beaucoup, beaucoup de séries en anglais. En fait, je regarde en anglais, sous-titré anglais, pour être sûr. Les sous-titres sont les exactes paroles des… des personnages et ça me permet de… d’apprendre l’accent et aussi l’écrit, quoi.
    A : D’accord. Et vous faites une autre… une autre langue parce que…?
    N : Oui, j’ai… j’ai espagnol en langue vivante… en deuxième langue vivante.
    A : Oui, et alors ? C’est le même grand amour ?
    N : Non, c’est pas… Ben non justement, contrairement à l’anglais, j’ai… on a commencé ça plus tard vu que c’est en troisième ou en quatrième qu’on commence.
    A : En quatrième, oui.
    N : Et là, j’ai pas eu le prof du tout qui était… qui motivait les élèves à… à apprendre la langue. Et puis, par principe, je préfère… je préfère apprendre une première langue bien…
    A : Oui.
    N : Avant d’entamer une deuxième langue plutôt qu’apprendre les deux en parallèle et de…
    A : D’être un peu…
    N : De se débrouiller vite fait (6) dans les deux langues, quoi.
    A : Oui, c’est ça. Ça prend du temps, hein, d’apprendre une langue.
    N : Ça prend… Ouais, ça prend du temps. C’est pour ça que je préfère apprendre l’anglais et être bon en anglais avant de vouloir entamer l’espagnol comme langue, quoi.
    A:  Oui, oui. D’accord.
    N : C’est pour ça que j’ai pas…je me suis pas motivé à apprendre l’espgnol et puis même le… l’espagnol, c’était pas une langue qui m’intéressait tant que ça, quoi.
    A:  Oui, oui. C’est vrai, il y a… Souvent, il y a des étudiants comme ça. Leur deuxième langue, c’est pas… c’est pas forcé(ment)… Ils y ont… Ils y ont pas forcément consacré autant de temps et c’est pas le même attachement, disons. Oui, oui. Mais vous êtes allé en Espagne, quand même ?
    N : Je suis allé en Espagne mais c’était plus pour visiter justement le… le pays que pour améliorer mon espagnol, ou pour…pour les choses comme ça. Mais… Non, c’était… c’était intéressant aussi mais c’est pas la même optique (5) que le voyage aux Etats-Unis, quoi.
    A : Oui, aux Etats-Unis, là, c’est… Il y a tout !
    N : Ouais, voilà, c’est… c’est la totale (7), quoi !
    A : D’accord. Bah je vous remercie.
    N  Bah merci.

    Quelques détails :
    1. le collège : c’est là où on va après l’école primaire, de 11-12 ans à 14-15 ans à peu près.
    2. la sixième = la 6ème : c’est la première des 4 classes au collège, juste après l’école primaire. On va en 6ème, puis en 5ème ( cinquième ), puis en 4ème (quatrième) et on termine par la 3ème ( troisième ). Ensuite, on va au lycée pendant 3 ans et on passe le Bac à la fin.
    3. un prof : abréviation très fréquente ( et familière ) de « professeur ».
    4. plein de choses = beaucoup de choses
    5. la même optique : la même perspective, le même point de vue, la même approche.
    6. se débrouiller vite fait : parler de façon assez sommaire, sans avoir grande maîtrise de la langue.
    7. C’est la totale : ( familier ) Nicolas veut dire que ce voyage lui permet de tout combiner : la langue et son intérêt pour la langue, la découverte du pays et du mode de vie là-bas.

    TELECHARGER: Quelles langues parlez-vous? – France Bienvenue

    Étiquettes :

    One response to “Quelles langues parlez-vous ?”

    1. Nicolás says :

      Apprendre d’autres langues c’est réellement une bonne méthode pour apprendre d’autres cultures, En fait, quand on aime une langue, on aime aussi la culture et les moeurs qui l’entourent.

      Dès que j’ai commencé à apprendre le francais, j’ai découvert beaucoup de chose sur la France et autre pays francophones.

      Merci beaucoup!

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :