Bientôt la Coupe du Monde de foot !

C’est bientôt la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud. Mais il fallait d’abord se qualifier. C’est ce que la France a fait il y a quelques jours. Mais cette qualification a créé la polémique à cause de la façon dont les Bleus ont marqué le but décisif pour eux ! Thomas et Gaël reviennent sur le fameux match France-Irlande !

  • Transcription :
    G : Gaël / T : Thomas / A : Anne

    A : Alors, qu’est ce que vous faisiez mercredi soir, tous les deux ?
    G : Ben moi, je regardais le match de la France.
    T : Ben, moi aussi je regardais le match.
    A : Ah oui ! Parce que c’est… c’était un match vraiment essentiel, capital (1) ?
    G : Ben oui, celui qui… celui qui gagnait, il passait… il allait en Coupe du Monde et vu que la France avait gagné le match aller, ils avaient pris une option. Donc là, ils pouvaient passer si ils jouaient bien et si ils tenaient le score, donc…
    A : Et sinon, ils auraient été éliminés ?
    G : Voilà.
    A : Définitivement ?
    G : Ouais, ils allaient pas en Coupe du Monde.
    A : Waouh ! Et c’était contre qui, alors ?
    T : Contre l’Irlande.
    A : Oui, mais donc du coup, c’était ou l’un ou l’autre qui allait à la Coupe du Monde.
    T : Et très vite, ils ont marqué.
    A : Qui ?
    T : L’Irlande.
    A : Ah !
    T : Et …
    A : Ça allait mal pour les Français.
    T : Voilà. Et on a très mal joué ce match. (2)
    A : C’est vrai ?
    G : Oui, les Irlandais dominaient, ils jouaient bien tandis que nous, on n’a pas eu une action.
    A : Ah bon ! Vous étiez très déçus en voyant ça ?
    T : Ouais.
    A : Vous étiez en train de frémir (3), de trembler devant votre télé ?
    G : Il y avait qu’une équipe sur le terrain, on avait l’impression. (4)
    A : Oui. Et alors après… Enfin moi, j’ai (5) pas regardé mais depuis, on n’arrête pas d’en parler, de ce match. Qu’est-ce qui s’est passé ?
    T : Ben, donc ils ont marqué.
    A : Qui ?
    T : L’Irlande. Et donc ça faisait 1 à 0. On avait gagné 1- 0 là-bas.
    A : Oui ?
    T : Et eux, ils gagnaient 1 – 0 chez nous.
    A : Oui ?
    T : Donc du coup, on était obligé… On a été en prolongation.
    A : Oui
    T : Et donc en prolongation, y a eu la main (6), la fameuse main…
    G : De Thierry Henry, sur un coup de pied arrêté. Ben (7) Henry s’est amené le ballon avec la main, il a fait une passe en retrait et voilà, les Français, ils ont marqué.
    A : Euh, à la fin, quoi, tout à la fin.
    G : Voilà. On se dirigeait vers les tirs au but et…
    A : Hm hm. Et donc alors ?
    G : Ben la France…
    A : Qu’est-ce que… Qu’est-ce que vous en pensez ?
    G : Ils ont égalisé. Donc ils sont passés, vu que…
    A : Oui, oui, oui.
    G : …en additionnant les deux matchs, on gagnait 2 à 1.
    A : D’accord. Donc c’est les Français qui sont qualifiés.
    G : Voilà.
    A : Et les Irlandais évidemment sont éliminés et très déçus.
    G : Ouais.
    A : Et alors, cette histoire de main ?
    G : Ben, y a eu (6) des polémiques, y en a (8) qui voulaient… Les Irlandais ont demandé à rejouer le match.
    T : Thierry Henry était d’accord pour le rejouer aussi.
    A : Oui.
    T : Mais la Fédération Française ne voulait pas.
    A : D’accord. Parce qu’en fait, comment ça marche ? C’est ça, une fois que…
    T : La FIFA.
    A : Une fois que l’arbitre a décidé quelque chose, on revient pas dessus.
    G : Ouais. On… On peut si le joueur vient ou sinon, si pendant le match, le joueur, il dit: « j’ai fait main ».
    T : Y a des dérogations.(9)
    A : Oui ?
    G : Là, si il le dit tout de suite à l’arbitre, l’arbitre peut annuler le but.
    A : Ah c’est vrai ?
    G : Et là, il a rien dit. Donc…
    A : Ah d’accord,Thierry Henry n’a rien dit.
    G : Ouais.
    A : Il l’a dit plus tard.
    G : Ouais, il a dit pendant l’interview que : « Ouais, j’ai dit à l’arbitre à la fin… à la fin du match que j’avais fait main ».
    A : Oui d’accord, mais c’était trop tard.
    G : Voilà.
    A : D’accord. Mais on peut pas… En fait, on se sert pas des… des enregistrements…
    T+G : Non.
    A : …pour arbitrer.
    G : Non.
    A : Oui d’accord, donc c’est le scandale !
    G : Oui, voilà.
    T : Y a le monde politique, les anciens joueurs qui ont…
    A : Tout le monde intervient.
    T : Hm (10)
    A : D’accord. Et alors vous, vous en pensez quoi, chacun ? C’est quoi, votre opinion ?
    G : Moi, personnellement, je trouve que c’est du vol parce que la main, ça peut arriver à tout le monde mais quand on regarde le match, on méritait pas de passer.
    A : Oui
    G : Et de marquer un but comme ça !
    A : Oui, c’est pas très glorieux (11), en fait !
    G : Voilà.
    T : Oui, c’est peut être pas très glorieux mais si il était allé voir l’arbitre après la main, on aurait aussi dit… Si on ne s’était pas qualifié à cause de ça, on aurait crié dessus aussi.
    A : Oui, oui. Oui, donc…
    T : Ça arrive tout le temps, les erreurs comme ça.
    A : Oui, c’est ça, des erreurs d’arbitrage.
    T : Là, c’est juste l’enjeu.
    A : Eh oui, c’est ça, quand même.
    T : On va pas changer les règles pour…
    A : Oui, oui
    G : Mais après quand on y pense, voilà, les Français, ils sont déjà allés en Coupe du Monde plusieurs fois. Là, l’Irlande, c’était la première fois pour eux qu’ils pouvaient y aller.
    A : Oui
    G : Donc…
    A : Donc oui, effectivement, pour eux, c’est… Ils sont très, très déçus.
    G : Voilà
    A : D’autant plus (12) dans ces circonstances-là, quoi… D’accord. Bon ben, maintenant, il faut espérer que la France joue un peu mieux dans les prochains matchs !
    G : Voilà !
    A : D’accord. Merci.

    Quelques explications :
    1. Capital = très important
    2. On a très mal joué : quand les supporters parlent de l’équipe nationale, ils emploient souvent « on », comme s’ils faisaient partie de l’équipe. Ils s’identifient aux joueurs.
    3. Frémir = Avoir peur
    4. On avait l’impression : cette expression devrait être au début de la phrase : « On avait l’impression qu’il n’y avait qu’une équipe sur le terrain. » Mais à l’oral, c’est plus souple. On rajoute quelque chose parce qu’on vient d’y penser.
    5. J’ai pas = je n’ai pas. Il y a plein d’autres exemples de phrases négatives sans « ne ».
    6. Y a eu la main / des polémiques = il y a eu la main / des polémiques
    7. Ben = mot utilisé pour montrer qu’on hésite. Normalement, c’est « Eh bien ».
    8. Y en a = Il y en a…
    9. Dérogations = des autorisations particulières selon les circonstances, des exceptions.
    10. Hum = onomatopée pour dire oui, pour approuver.
    11. Glorieux = mérité. Mais là, ce n’est pas glorieux. Ce n’est pas une très belle victoire.
    12. D’autant plus = surtout

    TELECHARGER: Bientôt la Coupe du Monde – France Bienvenue

    Étiquettes :

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :