Joyeux Noël !

C’est presque Noël. Quentin et Morgan expliquent ce qu’ils font à cette occasion : cadeaux, repas, menu, traditions… Cela reflète bien ce qui se passe dans beaucoup de familles en France. Alors, Joyeux Noël à tous !

TRANSCRIPTION
M : Morgan / Q : Quentin / A : Anne / Qu : Quan

A : Alors Morgan, c’est bientôt Noël. Enfin (1), il y a encore quelques semaines mais ça approche !
M : Oui.
A : Et alors, les projets ?
M : Bah, j’ai pas encore acheté tous les cadeaux et…
A : Ah ! C’est pas bien, ça !… Parce que il faut un cadeau pour tout le monde ?
M : Euh… Oui. Surtout pour les petits frères.
A : Ah, d’accord. Et vous avez des idées ?
M : Pour le plus grand, un appareil photo et pour le plus petit, un jouet parce qu’il est encore petit.
A : Ah oui ? C’est vrai ? Il a quel âge ? (2)
M : Il a deux ans.
A : Ah oui ! Oui oui, alors là, bon ça va, il y a du choix. Dans les jouets, c’est facile, hein (3)!
M : Ouais.
A : Mmm, mm. Et alors comment ça se passe, justement, comme il y a un petit comme ça dans la famille ? Il y a un sapin (2) ? Il y a… ?
M : Oui, il y a un sapin et on met les cadeaux sous le sapin.
A I: l croit au Père Noël (2)?
M : A deux ans, je sais pas si il comprend encore… (4)
A : Oui, oui.
M : … ce que c’est le Père Noël mais…
A : Mais il attend… Enfin le matin, il va ouvrir… Il va aller ouvrir ses cadeaux.
M : Voilà, oui.
A : D’accord. C’est rigolo (5). Et Quentin, c’est sous le sapin aussi ?
Q : Ben, oui, oui, moi généralement, c’est sous le sapin mais on les ouvrait… Enfin, quand on était plus… plus petits, on les ouvrait le 25 ( vingt-cinq ) au matin (6). Mais maintenant qu’on est plus grands, que mon petit frère, il a… il a douze ans, on… on le fait le 24 ( vingt-quatre ) au soir.
A : Ah d’accord ! Tout le monde est impatient de voir ce qu’il y a dans les paquets ? Oui et alors donc, c’est… Alors donc, c’est plutôt en famille.
M/ Q : Oui.
Qu : Est-ce que pour décorer le sapin, c’est toute… toute la famille qui le décore ou pas ?
Q : Ben non, pas vraiment parce que c’est… ça dépend si on a le temps… de le décorer, de décorer la maison. C’est vrai que ça, on n’a plus trop le temps maintenant. On fait pas trop. (7)
A : Quand vous êtes grands ? Comme ça, quand vous êtes grands ? Et par exemple dans les décorations justement, vous décorez à l’extérieur aussi ou…?
Q : Non !
A : Non ? Parce qu’on voit de plus en plus de Français qui mettent des illuminations sur leur maison et tout ça…
M : On accroche des décorations sur la porte.
A : Juste sur la porte.
Qu : Et y a-t-il des « sozettes » (8) aux cheminées ou pas ?
A : Des chaussettes ?
Q : Bah non. Ça, c’est plutôt la tradition américaine, je crois, je sais pas trop (9).
A : Oui, c’est plus… c’est plus anglais…
M : Moi oui, ma mère, elle le fait encore… (10)
A : Ah oui ?!
M : Avec des chocolats dedans, oui.
A : Ah oui ? Avec une chaussette accrochée à la cheminée ? Moi, j’ai jamais fait ça, hein !
M : Ben on n’a pas de cheminée, mais elle le fait près du sapin.
A : Ah bon ! D’accord. Ouais, moi aussi, j’avais l’impression que c’était plus chez les Anglais ou les Américains et… ou les Allemands aussi peut-être. Et alors, donc, ça veut dire, là, vous faites le 24 au soir, donc vous faites la fête avec vos parents et votre famille ?
M : Ben moi, comme mes parents sont séparés, donc je fais le… le 24 au soir chez ma mère…
A : Le réveillon. (11)
M : … et le 25 le midi, chez mon père.
A : Ah bon ! Ça fait deux… deux Noël !
M : Voilà ! Deux gros repas.
A : C’est bien ! Oui. Et Quentin ?
Q : Ben moi, même si mes parents sont pas séparés, on fait quand même deux gros repas… le 24 et le 25 !
A : D’accord ! Donc un bon repas le… le soir et puis un bon repas le lendemain parce qu’on n’avait pas assez mangé la veille ! Oui, oui. Et c’est… oui, c’est en famille ?
Q : Mm. Toujours. Noël, c’est souvent.
A : Et alors, qu’est-ce qu’il y a de bon à manger chez vous, par exemple ?
M : Souvent en entrée, les fruits de mer.
Q : Ouais. Fruits de mer, saumon.
A : Oui, du saumon fumé.
M : Dans la tradition, c’est de la dinde mais ça se fait un peu moins. (12)
Q : Oui.
A : Oui, on essaie de varier un peu et… Puis des fois, une dinde, c’est un petit peu gros, quand même. Et en dessert ?
M : La bûche !
Q : Non.
A : La bûche de Noël ?
M : La bûche de Noël.
Q : Moi, chez moi, on prend pas trop de bûche. Souvent, c’est des gâteaux faits maison.
A : Oui ?
Q : On n’est pas très bûche. (13)
A : D’accord. Et la bûche, là, chez Morgan, c’est une bûche fabriquée par… par la maman ou… quand c’est le 25 ?
M : C’est… C’est la maman de mon copain, ouais, qui… qui fait bien la bûche.
A : Ah oui ?
M : Mais sinon ma grand-mère, elle fait les treize desserts. C’est typique du sud. Et il y a plusieurs… plusieurs choses à manger, donc il y a…
A : 13 desserts !
M : 13 desserts !
A : Ça fait beaucoup !
M : Oui.
A : Mais c’est un petit peu de chaque, en fait.
M : C’est un petit peu d’amandes, de noix, des mandarines, des chocolats…
A : Oui, c’est la tradition en Provence.
M : … des dattes… Oui.
A : Mmm, mm. D’accord. Bon, beh, il y a plus qu’à faire les courses maintenant (14) pour préparer tout ça… Et puis…
Q : Acheter les cadeaux.
A : Exactement. Et puis attendre Noël.

Quelques explications :
1. enfin : ce mot sert souvent à annoncer qu’on va nuancer ce qu’on vient d’expliquer.
2. Il a quel âge ? : Cette phrase est affirmative dans sa structure. Mais à l’oral, on pose souvent les questions comme ça. C’est juste l’intonation de la voix qui montre qu’on pose une question. C’est la même chose plus tard dans la conversation : « Il y a un sapin ? » – « Il croit au Père Noël ? », etc…
3. hein : à la fin d’une phrase orale, cette onomatopée sert juste à demander l’approbation de celui à qui on parle.
4. encore : ce serait plus correct de dire « déjà ».
5. rigolo : mot familier et oral qui signifie « amusant ».
6. le 25 au matin : on ne dit pas « le matin » quand il y a la date.
7. On n’a plus trop le temps / On fait pas trop : Quentin emploie « pas… trop » pour ne pas être trop direct ! Il ne veut pas dire carrément qu’il n’a pas le temps. Mais c’est à peu près ça !
8. Quan est vietnamien et il a mal prononcé le mot « chaussettes ».
9. Je sais pas trop : ici, ça veut dire que Quentin n’est pas sûr.
10. Ma mère, elle… : à l’oral, on répète souvent le sujet (ma mère) avec le pronom (elle). C’est inutile, mais c’est fréquent ( et familier ) !
11. le réveillon : c’est le repas de Noël ( et aussi du 31 décembre ) qui a lieu plus tard que d’habitude. On veille, c’est-à-dire qu’on se couche plus tard. Et donc, on dit aussi qu’on réveillonne.
12. ça se fait un peu moins : c’est un peu moins fréquent. Les habitudes ont changé.
13. On n’est pas très bûche : cette expression signifie : « On n’aime pas trop la bûche, donc ce n’est pas dans nos habitudes d’en manger. ». On peut utiliser cette expression avec d’autres mots: « Je ne suis pas très fruits de mer », par exemple.
14. Il n’y a plus qu’à faire les courses = il ne reste plus qu’à faire les courses.

TELECHARGER: Joyeux Noel – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :