Passion voile

Quand on grandit dans la région, on n’est jamais très loin de la mer. Alors beaucoup de gens naviguent sur la Méditerranée pour leur plaisir. C’est ce que fait Sophie, passionnée de voile depuis l’enfance. Elle raconte comment tout a commencé et comment aujourd’hui elle transmet sa passion, et pas seulement à des enfants.

  • TRANSCRIPTION
    S: Sophie / A : Anne

    A : Bonjour Sophie. Alors, on est ici à Marseille. Donc à Marseille, il y a la mer et je sais que vous faites de la voile.
    S : Euh oui !
    A : Très régulièrement ?
    S : Très régulièrement, oui, parce que… Bon, j’ai commencé, j’avais sept ans. Au début, j’ai détesté ça !
    A : Vous avez commencé comment ? A l’école ou avec les parents ?
    S : C’est mes parents qui m’ont forcée. Donc c’est pour ça, j’ai détesté. Et ensuite, j’ai repris de moi-même à neuf ans. Et puis là, tout le temps, dès que je pouvais, j’étais sur un bateau. A treize ans, j’ai demandé d’être (1) assistant-moniteur de voile.
    A : Ah oui ? Si tôt ?
    S : Ouais.
    A : On peut faire ça à 13 ans !
    S : Ouais… enfin…
    A : Faut être bon ! (2)
    S : Voilà ! (3) Et après, il y a… A partir de seize ans, j’ai commencé à passer le… la formation pour le diplôme de prof, professeur. Et je l’ai eu. Et donc depuis l’été dernier, j’enseigne…
    A : A des… à des enfants ?
    S : Euh non, moi j’ai choisi la tranche 30-50 ans (4) parce que je déteste les enfants !
    A : C’est vrai ?
    S : Ouais !
    A : Ah c’est clair et net !
    S : Ouais. Non mais après (5), l’été, j’ai pas le choix. Je prends les enfants. Mais l’hiver, enfin, hors saison, toute l’année, j’ai le choix de mon public. Donc…
    A : C’est mieux, les vieux ?!
    S : Ils sont pas vieux. Ils sont beaucoup plus dynamiques que les jeunes. Non mais c’est un public qui est très intéressé et qui demande… qui en demande beaucoup, qui veut donc beaucoup apprendre. Donc par rapport aux jeunes, c’est mieux, quoi.
    A : Oui, oui. Mais c’est des débutants ? Ils commencent…
    S : Ouais, moi j’ai choisi « débutants ».
    A : D’accord. Donc on peut commencer tard, en fait.
    S : Ah oui, oui. Oui.
    A : C’est quoi, le… le… la… la personne la plus âgée que vous ayez ? Cette année par exemple ?
    S : Cette année, je crois que c’est 55. Voilà.
    A : C’est des gens qui n’ont… jamais navigué tout seuls… enfin navigué avant.
    S : Oui, ils ont voulu essayer. Puis bon, voilà.
    A : Ah oui, ça doit être bien, ça !
    S : Ouais, c’est bien.
    A : D’accord. Et alors, en fait, qu’est… Vous, qu’est-ce que vous aimez dans la voile ? Parce que là, bon, c’est le côté prof, mais…
    S : Ce que j’aime dans la voile, c’est que c’est un sport qui peut être collectif, et en même temps individuel. C’est un sport où on donne beaucoup de soi-même, où on a une impression de… d’être seul au monde, d’être… d’être… enfin dans l’immensité, d’être… Enfin, c’est quelque chose de beau, je trouve… Puis la mer, c’est… c’est mon élément, quoi !
    A : C’est des sensations, tout ça.
    S : Ouais, ouais, ouais, puis beaucoup de sensations fortes, enfin qu’on ne peut pas connaître ailleurs, quoi.
    A : Oui, oui. Et vous… vous naviguez sur quoi, alors ?
    S : Alors sur catamaran… habitable et planche à voile. Voilà, des voiliers, enfin tout ce qui…
    A : Bon ! Un vrai poisson !
    S : Voilà ! C’est ça, oui .
    A : D’accord. Et alors, en fait dans la semaine par exemple… enfin, non, vous… Quand est-ce que vous faites tout ça alors? Parce que vous êtes étudiante quand même.
    S : Ouais. Je suis prof le samedi. Donc toute la journée. J’organise des régates une fois par mois le dimanche. Donc c’est moi le jury. Et des fois, il y a mon patron qui m’appelle en pleine semaine (6): « Viens me remplacer. » Donc je vais le remplacer pendant la semaine. Bon je rate (7)des cours… Voilà !
    A : C’est pas sérieux !
    S : Ouais, mais bon !
    A : On a des priorités !
    S : Voilà ! C’est ça ! Et… non, et voilà. Puis après, tout… toutes les périodes hors scolaires, pendant les vacances, ben j’enseigne.
    A : D’accord.
    S : Donc voilà.
    A : Et on gagne de l’argent en faisant ça ?
    S : Un peu.
    A : Quand même ?
    S : Oui, pas beaucoup mais un peu, ouais. Ben le minimum, le salaire minimum, le SMIC. (8)
    A : D’accord.
    S : Voilà.
    A : Donc la passion plus le côté pratique. D’accord. Bah merci beaucoup.
    S : De rien.

    Quelques détails :
    1. demander de : la construction, c’est plus souvent avec « à » : demander à faire quelque chose
    2. Faut être bon = il faut… C’est fréquent d’omettre “il” à l’oral dans des conversations familières.
    3. Voilà = c’est ça.
    4. On parle d’une tranche d’âge.
    5. après : ici, il n’a pas son sens temporel. C’est comme dire « mais en fait ».
    6. en pleine semaine : au milieu de la semaine
    7. rater des cours : manquer des cours.
    8. le SMIC : en France, il y a un salaire minimum. ( Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) Le SMIC horaire est actuellement de 8,86€.

    Pour télécharger la conversation: Passion voile – France Bienvenue

    Vous pouvez écouter d’autres histoires de voile avec Florence Arthaud sur l’autre blog de France Bienvenue.

    Étiquettes :

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :