Apprenties conductrices et petites galères

En France, on apprend normalement à conduire à partir de 18 ans, pas avant, sauf si on choisit la conduite accompagnée. Dans ce cas, on prend des leçons à 16 ans et ensuite, on peut conduire avec ses parents jusqu’à l’âge de 18 ans, au minimum pendant un an. Il faut aussi avoir fait au minimum 3000 km avant de passer le permis. Bref, un très bon moyen d ‘acquérir de l’expérience, si les parents sont prêts à y consacrer le temps nécessaire, sans se stresser ! Alexia et Alice racontent.


  • Transcription:
    Anne : Et alors comment vous avez appris à conduire ? Vous avez fait le permis traditionnel ou la conduite accompagnée ?
    Alexia : Non, bah moi, j’ai fait donc la… la conduite accompagnée. Donc c’est à partir de 16 ans. On passe le Code (1). Et donc, après le Code, on a un minimum de 20 heures de conduite avec un accompagnateur. (2)
    Anne : Vingt ou trente heures, ça dépend un peu de… Maintenant, c’est un peu… Enfin, ils insistent pour qu’on prenne 30 heures.
    Alexia : Ouais. Bah moi, j’avais pris 25, je crois.
    Anne : Oui, au milieu. On coupe la poire en deux. (3)
    Alexia : Et donc on nous.. on nous apprend à conduire. Et après donc, on nous délivre notre livret avec comme quoi on peut… on est apte de (4) conduire avec nos parents. Et donc on doit…
    Anne : Après, l’aventure commence !
    Alexia : Voilà. C’est des galères (5) parce qu’on sait pas forcément quoi faire dans les situations un peu bizarres.
    Anne : Oui, oui, oui. Bah oui, il faut acquérir de l’expérience, hein, c’est sûr.
    Alexia : Voilà.
    Anne : Et on n’a pas tout vu dans les leçons, ça c’est sûr. Et Alice, alors, c’est pareil ?
    Alice : Oui pareil, ouais. Mais… Enfin, ça s’est très bien passé aussi. Mais mes parents, au début, s’accrochaient un peu au siège.
    Anne : Ah bon !
    Alice : Dès que ça allait trop vite, « Ralentis, ralentis ! » Donc…
    Anne : Oui. Eh ouais, c’est dur pour les parents, moi je trouve !
    Alice : Ça leur fait un peu peur, ouais.
    Anne : Oui. Moi je l’ai fait avec mes deux fils et c’est quand même un peu stressant parce que, oui, voilà, on se sent complètement responsable, et puis, ben, on voit bien que vous avez pas encore beaucoup d’expérience au début. Et on… on sait pas quoi faire si il y avait un souci. On n’a pas… On n’a pas de frein, on n’a rien, hein ! Donc…
    Alexia : Ouais, voilà, comparé à l’accompagnateur qui est dans la voiture de l’auto-école, eux, ils ont les pédales.
    Anne : Ils ont les commandes doubles, donc ils peuvent réagir.
    Alice : Puis ils savent très bien conduire du côté…
    Anne : Oui, bien sûr. Oui, c’est ça.
    Alice : … du passager.
    Anne : Mais bon, d’un autre côté, vous avez 25 ou 30 heures de conduite derrière vous. Donc bon voilà, vous avez quand même… Puis quand on vous dit que vous pouvez conduire, c’est que ils estiment que vous êtes capables. Alors, il faut bien qu’on ait confiance. Mais c’est vrai que ça fait bizarre, hein ! Oui, oui. Et ça va, il y a pas eu trop de crises entre les parents et les filles ?
    Alice : Bah, un peu oui, mais…
    Anne : Plutôt avec le papa ou avec la maman ?
    Alice : Avec ma mère, parce que dès que… dès que il se passe un… Enfin dès qu’il y a une situation où elle voit que c’est mal parti (6), « Han ! Attention ! Attention ! ». Alors, tout de suite, moi je…je mets un coup de volant, j’ai peur, ou quoi (7), alors… Je crie un peu…
    Anne : Oui, c’est pire finalement.
    Alice : Et j’ai eu un accident aussi une fois.
    Anne : Ah ! Pendant la conduite accompagnée ?
    Alice : Ouais.
    Anne : Ouh là là ! (8)
    Alice : En plus, tout le monde était dans la voiture. Mon… Mes deux parents, mon frère.
    Anne : Han ! Oui ?
    Alice : Et donc on… Je suis rentrée dans une voiture (9). C’était vraiment… La voiture était presque arrêtée et moi, j’étais vraiment à une allure très faible. Donc ça… Il y a pas eu de…
    Anne : Oui. Juste un petit temps de réaction un peu trop tardif et…
    Alice : Et par contre… Mais j’ai eu très, très peur !
    Anne : Oui ? Ça fait du bruit quand même ?
    Alice : Bah on se… Bah oui, la voiture, elle a un choc, donc… ça m’a fait peur et…
    Anne : D’accord. Bon, et alors, là, les parents, ils ont dit « C’est fini la conduite accompagnée ?»
    Alice : Bah non, c’était moi. Je voulais plus… je voulais plus conduire pour… pour la journée, le weekend, quoi, parce que j’avais peur et…
    Anne : Oui, je comprends.
    Alice : Donc j’ai pu regarder comment on remplissait le constat amiable. (10)
    Anne : Ah d’accord ! Eh oui, c’est vrai que c’est une.. une expérience.
    Alice : Parce que oui, il y avait de la fumée qui sortait un peu quand même du capot de notre voiture. Donc…
    Anne : Ah oui ! Bon alors, prudence. Ben merci beaucoup.

    Quelques explications :
    1. le code (de la route) : on passe d’abord le code, c’est-à-dire l’examen théorique sur les règles de circulation, les panneaux, etc… On le prépare en allant à autant de séances qu’on veut à l’auto-école qu’on a choisie.
    2. un accompagnateur : il s’agit d’un moniteur d’auto-école.
    3. couper la poire en deux : choisir la solution intermédiaire.
    4. on est apte : Alexia utilise « de » après apte. Normalement, c’est « être apte à ». En revanche, on est « capable de faire quelque chose ».
    5. une galère : une situation difficile. (familier). On dit souvent: « C’est (la) galère ». Et on utilise aussi le verbe galérer, qui signifie rencontrer des difficultés pour faire quelque chose .
    6. c’est mal parti : ça ne va pas bien se passer. On peut dire le contraire aussi quand tout va bien et qu’on a confiance : « C’est bien parti ».
    7. ou quoi : on dit ça quand on ne va donner d’autres détails ou exemples. (familier)
    8. Ouh là, là / oh là là : on dit ça pour exprimer une réaction de surprise (et d’inquiétude souvent)
    9. rentrer dans une voiture : heurter une autre voiture. On peut dire aussi : les 2 voitures se sont rentrées dedans.
    10. un constat amiable : c’est le document qu’on remplit avec le conducteur de l’autre voiture, avec toutes les informations sur les circonstances de l’accident et chacun l’envoie à son assurance.

    TELECHARGER LA CONVERSATION : Apprenties conductrices – France Bienvenue

    Et toujours l’autre blog de France Bienvenue, avec encore du français, à travers des mots écrits et dits, des enregistrements transcrits, des petits détails sur le français comme on le parle et l’écrit, des photos…
    A bientôt!

    Étiquettes :

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :