Voyager malin

Traverser la France du nord au sud en voiture, ça peut paraître un peu long et monotone, surtout si on fait le trajet seul et par l’autoroute. En plus, c’est cher ! Alors, Romain, toujours débrouillard, a trouvé un bon plan pour joindre l’utile à l’agréable.

  • Transcription :
    A : Bon alors Romain, cette fois-ci, tu es pas descendu (1) à Marseille en TGV ? C’était pas trop long ?
    R : Ben, un petit peu cette fois-ci parce que je suis venu en voiture.
    A : Oui.
    R : Donc oui, c’est plus long que le TGV.
    A : Oui, il y a… Il faut combien de temps ?
    R : Bah ça dépend. Il y a… Il y a un peu plus de 7 heures de route si on s’arrête pas mais en comptant les pauses et…
    A : Oui, il vaut mieux s’arrêter quand même !
    R : Oui, voilà.
    A : De temps en temps.
    R : Ça prend quand même une… quasiment une journée, on va dire.
    A : Oui, oui. Puis c’est pas un peu trop long quand même tout seul, là… dans la voiture ?
    R : Bah cette fois-ci, justement, j’étais pas tout seul parce que je me suis inscrit sur un… un site internet de covoiturage.
    A : Ah oui ?
    R : Donc qui permet de… de mettre en relation, bah des gens qui souhaitent… bah qui souhaitent effectuer un… un covoiturage.
    A : Ah oui, donc toi, tu… tu proposes ton trajet et il y a des gens qui, eux, n’ont pas de voiture et te contactent.
    R : Oui, donc voilà, on…Enfin en tant que conducteur, on inscrit… On s’inscrit sur le site, on propose le trajet avec les modalités (2), l’heure de départ, le nombre de places qu’on a. Et ensuite, on est contacté par les… par des gens qui sont… qui souhaitent réaliser le même trajet et qui ont pas de voiture.
    A : Ah, d’accord. Mais alors, c’est… C’est quoi ? C’est gratuit ? C’est…
    R : Oui, oui. Le… Enfin le site… L’inscription est gratuite. Après on peut aussi… Il y a… il y a des fonctionnalités supplémentaires qui sont payantes, comme être mis directement par les numéros de téléphone…
    A : Ah oui, d’accord. Des informations plus confidentielles.
    R : Oui, voilà, ou des… Voilà, plus … des informations plus… plus précises sur les gens, ça par contre, on peut s’inscrire.
    A : Oui, mais gratuit, enfin, je pensais aussi par rapport au trajet, parce que quel est l’avantage pour toi de prendre des… enfin pas des colocataires mais des… Je sais pas comment on peut dire, des co-passagers ?
    R : Oui. Donc oui, c’est… Donc on demande en fait une participation (3) par… pour chaque personne. Donc le site nous propose… Quand on inscrit notre trajet, il nous propose… il nous propose un tarif de base, on va dire. Un tarif moyen, mais qu’on peut moduler selon ses envies. Mais on peut pas le… On peut l’augmenter que de 1,5 maximum, un facteur de 1,5. Mais on peut le diminuer à… au… à la somme qu’on veut, en fait.
    A : Oui, d’accord pour attirer les clients.
    R : Oui, voilà, voilà. Parce que c’est vrai que sur des trajets assez fréquentés, faut essayer de… enfin que les gens nous choisissent nous, plutôt qu’un autre. Donc voilà.
    A : Oui, il y a de la concurrence.
    R : Voilà, il y a un peu de concurrence.
    A : Oui, oui, d’accord. Et alors, toi, tu avais proposé quel trajet, en fait ?
    R : Donc moi, j’avais…
    A : Jusqu’à Marseille ?
    R : Non, j’avais proposé que (4)de Paris à Valence. Donc, avec un arrêt possible à Lyon. Donc j’ai eu des gens sur le trajet Paris-Lyon uniquement.
    A : Ah ! D’accord. Combien tu as trouvé de personnes ?
    R : Donc j’ai pris trois personnes.
    A : C’est ça, ça tient dans ta voiture ?
    R : Oui, oui, ça tenait. (5)
    A : C’était pas trop serré, là, pour les bagages ?
    R : Bah heureusement, je leur avais dit d’apporter des petits… des petits bagages pour pas que… parce que bon, j’étais déjà assez chargé moi-même. Donc, voilà. Mais c’est… Tout est rentré (6) !
    A : D’accord. Et alors, c’était des gens qui avaient déjà fait ça ?
    R : Alors, il y en a… Il y en a pour qui c’était la première fois. Il y en a d’autres qui étaient assez… Il y avait un garçon, là, qui était habitué, qui l’avait déjà fait plusieurs fois et…
    A : Ah oui. Ça marchait bien à chaque fois.
    R : Oui, oui, ça s’est toujours bien passé (7) pour lui et…
    A : D’accord. Et tu as trouvé ça agréable ? Enfin parce que bon, je sais pas, si on tombe sur des gens pas très sympas ou qui sont… avec qui on n’a pas trop de…d’affinités (8), ça peut être un peu long, non ?
    R : Oui, c’est le risque ! C’est le risque du covoiturage. Mais bon, moi, ça s’est très, très bien passé. Ils étaient très sympas (9), on a bien discuté et ça fait passer le temps, donc beaucoup plus vite que… que si on est tout seul.
    A : D’accord. Bon et alors du coup, ça t’a payé une partie de tes frais, parce que…
    R : Oui, voilà. Il y a le double avantage : c’est l’avantage financier parce que ça paye une bonne partie des…
    A : Oui, parce que ça coûte cher pour descendre jusqu’ici.
    R : Oui, bah sur Paris-Lyon par exemple, il y a… Il y a plus de 30 € de péage (10).
    A : Ah oui, et tu es pas encore arrivé, parce que Lyon-Marseille, il y a…
    R : Et après, il y a encore 25 € de péage sur Lyon-Marseille, plus les frais d’essence puisqu’il y a en tout (11) 750 kilomètres.
    A : Eh oui, oui, oui. Oui, puis c’est ça, les péages en France, c’est vraiment cher. Bon l’avantage, c’est qu’on roule bien sur les autoroutes, ça c’est sûr.
    R : Oui, oui.
    A : Mais bon !
    R : Il faut payer, oui !
    A : Voilà.
    R : Donc oui, c’était le double avantage financier et à la (fois)… et aussi de… de… enfin d’avoir un voyage plus agréable, en n’étant pas tout seul.
    A : Oui, d’accord. Et puis pour eux, c’était moins cher que le train, quoi, enfin… .
    R : Oui, oui. C’est largement moins cher que le train surtout… Si on réserve longtemps à l’avance, le train, c’est…c’est à peu près pareil. Mais si… Pour des… pour des gens qui font le voyage à la dernière minute, c’est vrai que c’est largement moins cher que… que le train.
    A : Oui, parce que là, tu les as… Enfin, ils se sont manifestés (12) à la dernière minute finalement, enfin… ?
    R : Oui, c’est surtout… Bon, il y a quelques demandes assez longtemps à l’avance des fois. Mais le… le plus gros (13), ça arrive une semaine avant… une semaine avant le départ. C’est souvent des…
    A : Oui, pour le weekend, ou…
    R : Voilà, c’est des gens qui ont pas forcément prévu longtemps à l’avance le déplacement et qui… qui viennent sur ces sites-là. Et ça marche de plus en plus (14).
    A : D’accord. C’est intéressant. Et ce site, tu l’avais connu comment ?
    R : Bah c’était… c’était un copain qui m’en avait parlé. Son père avait déjà fait ça. Donc j’étais allé voir comme ça, et puis…
    A : Et ça a marché.
    R : Je me suis inscrit pour essayer, puis ça a bien marché.
    A : Et alors, ils marchent bien, ces sites ?
    R : Oui, oui, il y a de plus en plus de gens inscrits. Ça a surtout démarré en fait… Enfin il y a eu un… Il y a eu une grosse fréquentation au moment où il y avait le… la paralysie du trafic aérien avec le volcan.
    A : Ah ! Le volcan islandais !
    R : Oui, voilà, le volcan islandais. Et là, il y a beaucoup de gens qui se sont rabattus sur cette solution. (14)
    A : Ah oui, parce qu’il y avait plus d’avions et il fallait…
    R : Oui, voilà. Mais il y a aussi… Enfin il y a eu un… Il ya eu un autre problème. C’est que beaucoup de… de conducteurs en ont profité pour augmenter beaucoup leurs prix.
    A : Ah oui, évidemment ! Les malins ! (15)
    R : Parce tout le monde… Voilà, tout le monde… n’avait plus que…
    A : Oui, … cherchait à se déplacer.
    R : Oui, voilà. Tout le monde n’avait plus… Enfin, il y avait plus que cette solution-là, donc…
    A : Oui, oui, les trains étaient pleins, les cars étaient pleins…
    R : Donc c’est depuis cette… cette période-là qu’ils ont décidé sur le site de bloquer au maximum à 1,5 fois le prix proposé.. .
    A : Ah ! D’accord. De réglementer un peu plus.
    R : Voilà. Donc les augmentations, de pas pouvoir faire…
    A : … n’importe quoi.
    R : N’importe quoi, oui.
    A : D’accord. Bon bah écoute, bonnes vacances à Marseille !
    R : Merci.

    Quelques explications :
    1. descendre à Marseille : venir à Marseille. Pour parler de trajet nord-sud, on utilise souvent le verbe « descendre». (Et inversement, on monte à Paris.)
    2. les modalités : les conditions et les détails pratiques.
    3. une participation = une participation financière. Chacun paie une partie des frais.
    4. j’avais proposé que = Je n’avais proposé que = j’avais proposé seulement
    5. ça tenait : il y avait assez de place pour tout le monde.
    6. Tout est rentré : dans la voiture et le coffre de la voiture.
    7. bien se passer : bien marcher, se dérouler correctement, comme prévu.
    8. des affinités : des points communs, des centres d’intérêts communs.
    9. sympa : gentil. C’est l’abréviation de « sympathique ». (familier et oral)
    10. le péage : les autoroutes sont payantes en France. (Et chères !)
    11. en tout : au total
    12. se manifester : ici, prendre contact avec quelqu’un.
    13. Le plus gros = le plus gros des demandes = la majorité des demandes
    14. ça marche de plus en plus : ça a de plus en plus de succès.
    15. se rabattre sur quelque chose : utiliser ce moyen parce qu’il n’y a pas vraiment d’autre solution.
    16. Les malins : quelqu’un qui est malin est rusé, sait profiter des situations. Mais ici, en même temps, c’est péjoratif et critique.

    TELECHARGER LA CONVERSATION

    Publicités

    Étiquettes :

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :