Garde à vous !

Cette semaine, visite d’un autre univers : celui de Stéphane qui a décidé de devenir gardien de la paix. Il a donc suivi une formation exigeante, où la discipline et la condition physique sont essentielles. Il a expliqué à Olivia comment ça se passe, avec tous les détails sur sa vie quotidienne.


  • Transcription:
    Olivia : Alors, bonjour Stéphane. Donc tu vas nous dire ce…
    Stéphane : C’est quoi, mon métier !
    O : Voila !
    S : Alors en fait, je suis fonctionnaire de police. Alors, fonctionnaire (1) de police, ça a des… ça a des… Il y a plusieurs corps (2) et plusieurs… plusieurs… plusieurs types de personnels. En fait, je fais partie des personnels actifs de la Police Nationale, et mon métier, c’est gardien de la paix. Alors je vais être bientôt gardien de la paix, je suis en fin de formation. Il me reste une semaine à faire et je suis élève gardien de la paix. Je suis à l’Ecole de Police de Nîmes où en fait, la formation initiale dure une année et à l’issue de l’année (3), en fonction de notre classement et de notre choix, on sera affecté en fonction de… on sera affecté (4) dans diverses régions de France. Donc moi, j’ai choisi les Compagnies Républicaines de Sécurité, la CRS 34 à Roanne dans la Loire. Donc à l’école de police, en fait, c’est là où on nous apprend les bases du métier, hein, donc tout ce qui est théorique, le code pénal, le code de procédure pénale, les techniques d’intervention de police, le tir, le… le… Tout ce qui est … Il y a une grosse partie physique aussi, sport et simulation. Donc… donc tout ça pendant… on apprend tout ça pendant une année. Il y a une grosse partie théorique qui dure 5 mois. Ensuite, on a 3 mois de stage en commissariat. Et ensuite, on revient pour effectuer les derniers… les derniers mois à l’école, où en fait, on revoit un peu tout, tout ce qui est théorique et on approfondit l’approche par compétences en fait.
    Donc voilà, à l’issue de la… l’année, on… il y a une cérémonie de sortie, donc, où on défile face à nos… nos amis, nos invités. Et… et ensuite, on part travailler en commissariat ou en compagnie, ou en fonction de notre… notre poste, le poste qu’on aura choisi.
    O : D’accord! Est-ce que tu peux nous décrire rapidement une journée type à l’école ?
    S : Alors, à l’école, ça dépend, hein. En fait, soit on a sport le matin, soit l’après-midi…enfin, sport et / ou tir. En fait, on a un formateur et un moniteur attitrés par section. Par section, on est à peu près une vingtaine. Ça dépend des écoles et on a environ 10% de femmes. Alors le matin, ça peut commencer par de la théorie. On se rassemble à 8 heures moins le quart sur la place d’armes où toutes les sections se rassemblent. Et on fait l’appel pour voir s’il manque personne.
    Et ensuite, on part en ordre serré, en rang et au…au pas (5) jusqu’en salle de cours. Mais en fait, tous les déplacements se font au pas, hein, et en ordre serré c’est-à-dire en rang. Et on part en cours où on attend nos formateurs arriver et on peut voir… les… par exemple, les violences intrafamiliales comme cours… où en fait, on a un support, un support pédagogique de la police, de la direction de la formation de la Police Nationale.
    Et… et ensuite, bon ben, on en parle, on en discute, c’est interactif. Ça peut être un cours magistral comme interactif (6), en fait. Et ça pendant 4 heures entrecoupées de quelques pauses. Ensuite le midi, ben (7), on part manger. En général, c’est… il y a des ordres de passage par section dans… à la cantine. On a une heure et demie de pause. On mange à midi et on reprend à 13 heures 30.
    Et à 13 heures 30, il y a soit le sport, soit le tir, soit les… la self- défense, les techniques de défense et d’intervention. Donc ça peut être de la boxe, la self-défense, tout ça…ou les cours de maniement des bâtons, des tonfas, les bâtons télescopiques.
    Donc voila, ça peut être soit ça, ou soit du sport ou soit du tir. Et ensuite, la journée se termine à 5 heures et demie, et ensuite les élèves sont libres de vaquer à leurs occupations (8),dans l’école ou à l’extérieur. Il y a pas de couvre-feu (9) exceptionnellement à l’école de Nîmes. Donc c’est la seule école de France où il y a pas de couvre-feu.
    Mais donc voilà, le lendemain les élèves sont tenus (10) d’être frais et dispos (11)… pour attaquer une nouvelle journée de cours.
    O : D’accord ! Et dis-nous, comment est-ce que tu as fait pour entrer dans l’école de Nîmes ?
    S : Alors en fait, pour entrer à Nîmes ou dans n’importe quelle école de police de France, hein, vous faites… vous passez un concours pour être gardien de la paix. C’est un concours où il faut avoir le bac (12). Donc où il y a diverses… une épreuve (13)…une grosse épreuve théorique et une grosse épreuve pratique. Et l’épreuve pratique consiste à… en du sport en fait, tout simplement.
    Et ensuite, lorsque vous réussissez le concours, ben vous êtes, en fonction de votre classement (14)… vous partez plus ou moins rapidement en école. Donc… Donc voilà, on peut être affecté, incorporé dans n’importe quelle école de police de France. Il suffit peut-être de le demander ou bien faire un rapport. Un rapport de demande pour demander spécialement une école avec les raisons qui motivent la… la demande, hein, et… et donc voilà. On est incorporé. On a une lettre d’incorporation quelques semaines avant, c’est pas longtemps : un mois avant en général. Et pour intégrer l’Ecole…l’Ecole de Police pendant une année.
    O : D’accord ! Merci Stéphane !

    Quelques explications:
    1. on emploie le terme « fonctionnaire » ou encore « agent de la fonction publique » pour désigner l’ensemble des personnes travaillant pour le compte de l’état et sous l’autorité directe de ce dernier. On travaille dans la fonction publique, par opposition au secteur privé.
    2. un corps : ce terme ne doit pas être pris dans un sens anatomique ici mais comme un terme désignant une catégorie de personnes ou statuts qui sont ici propres à la fonction publique française.
    3. A l’issue de l’année : quand cette année de formation se termine.
    4. Affecté : envoyé, nommé quelque part.
    5. ordre serré – au pas : ce sont des termes militaires qui correspondent à des attitudes et comportements reconnus comme une discipline à tenir par toutes les personnes au service de la défense.
    6. ça peut être un cours magistral comme interactif : « comme » ici signifie «ou ». Un cours magistral est un cours où l’enseignant fait son cours sans que les élèves ou les étudiants interviennent. Ils prennent des notes. En général, il y a ce genre de cours quand les élèves sont nombreux, dans des grandes salles qu’on appelle des amphis.
    7. Ben : ce n’est pas vraiment un mot. On devrait dire:  « Eh bien ». Mais à l’oral, on raccourcit les mots !
    8. vaquer à ses occupations : faire ce qu’on veut.
    9. un couvre-feu : c’est l’heure précise après laquelle les élèves doivent être chez eux, et dormir. Sinon, il y aura sanction.
    10. être tenu de faire quelque chose : être obligé de faire quelque chose / avoir l’obligation de faire quelque chose.
    11. être frais et dispos : être en pleine forme, reposé, pas fatigué.
    12. Le baccalauréat / le bac : il se passe à la fin du lycée (enseignement secondaire). Il donne la possibilité ensuite d’entrer à l’université, dans différentes écoles ou de passer des concours, c’est-à-dire des examens très sélectifs pour être admis dans certaines formations. (Par exemple, pour devenir infirmier)
    13. une épreuve : c’est le nom qu’on donne aux différentes parties d’un examen ou d’un concours. (par exemple: une épreuve orale, écrite, de français, de maths, etc… )
    14. le classement : à la fin de l’examen, tous les candidats sont classés en fonction de leurs notes aux différentes épreuves.

    TELECHARGER : Garde à vous – France Bienvenue

    Advertisements

    Étiquettes :

    2 responses to “Garde à vous !”

    1. Sarah says :

      salut! merci beaucoup, mais vraiment vous etes entrain de faire un bon travail, je suis contente, ça nous aide enormément, moi je m’appelle Sarah, je suis algérienne, j’aime la langue française, je suis bonne en Grammaire, je veux améliorer mon oral, et il n’ y a pas mieux.

      Je vous remercie infiniment, encore une fois, je suis toujours en casque ecoutant votre conversation. j’aimerais bien faire votre connaissance.

    2. Olivia says :

      Bonjour Sarah,
      Au nom de l’équipe je suis ravie que notre travail vous plaise.
      J’espère que vous continuez à nous suivre.
      Je vous invite à découvrir l’équipe de France Bienvenue à travers une petite présentation qui se trouve sur le site même !

      Mes salutations !

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :