Famille nombreuse ou pas ?

Le nombre d’enfants dans une famille dépend de différents facteurs : du pays où on vit, de sa culture, de l’époque, du niveau de vie de la famille, du désir d’enfant des deux conjoints par exemple… En France, une famille est considérée comme famille nombreuse à partir de trois enfants.

Après des années où l’image de la famille idéale, c’était une famille avec deux enfants, si possible un garçon et une fille, de plus en plus de couples décident d’avoir trois enfants. Et ça ne signifie pas que les femmes sont obligées de choisir entre leur vie de famille et leur vie professionnelle : même si le système n’est pas parfait, les aides aux familles, les crèches, les écoles maternelles font que les Françaises ont envie d’avoir des enfants !

Rachida et Grégory viennent de familles radicalement opposées dans ce domaine ! Alors, qu’est-ce que ça fait de ne pas avoir de frères et soeurs ou d’en avoir au contraire beaucoup ?
Et vous ? Plutôt famille nombreuse ou pas ?

Joyeux Noël à ceux qui le fêtent. Et bonnes fêtes de fin d’année !


Transcription:
G: Grégory / R : Rachida / A : Anne

A : Bonjour Grégory, on avait dit qu’on parlerait famille (1) aujourd’hui. Alors, est-ce que… Bah voilà, je voudrais savoir si vous avez des frères et sœurs ?
G : Non, j’en ai pas (2), je suis fils unique. Et donc… Pour moi, ça a jamais… ça a jamais représenté une réelle souffrance mais… Mais c’est vrai que j’aurais quand même peut-être aimé avoir un frère pour…
A : Pour l’embêter(3) ?
G : Pour me confier à lui. Voilà.
A : D’accord.
G : Pas forcément toujours se…se raccrocher aux parents.
A : Oui d’accord. Et Rachida ?
R : Bon, moi je… Mes parents… Enfin (4) j’ai trois frères et trois sœurs, donc c’est une famille nombreuse.
A : Donc ça veut dire, il y a combien d’enfants à la maison ?
R : Sept.
A : Sept ?
R : Voilà. Et moi, je suis la troisième. Donc… Devant moi, j’ai… enfin… Avant moi, j’ai deux grandes sœurs. Ensuite, j’ai… Il y a moi, il y a trois petits frères et une petite sœur.
A : D’accord. Alors, ça fait quoi ? De… de quel âge à quel âge ?
R : Ça fait de 23 ans à 12 ans.
A : Wow ! La maman, elle a dû travailler, là !
R : Ouais, beaucoup même !
A : Oui oui !
R : Et donc c’est bien. Par rapport à… à Grégory, c’est bien parce qu’il y a toujours de l’ambiance, enfin, quand il y a du silence, ça fait vraiment bizarre. On se sent… Enfin on sent qu’il manque quelque chose.
A : Et Grégory, y a (5) du silence chez vous ?
G : Ah oui…
R : Enfin moi, le silence, je connais pas.
G : Pour travailler, oui, ça…ça peut être un avantage, parfois.
R : C’est vrai. C’est vrai que par rapport à moi, moi, fallait (6) toujours trouver une pièce où on… où y avait pas vraiment de bruit ou bien aller à la bibliothèque parce que c’est vrai que c’était assez bruyant quand même.
A : Oui, et puis surtout avec des âges si différents.
R : Oui, c’est vrai.
A : Bon, y en a qui jouaient, y en a qui travaillaient et tout ça…
R : Fallait de l’organisation.
A : D’accord. Et, je sais pas (7), est-ce qu’il y a des… Par exemple, quand on a autant de frères et sœurs comme ça, est-ce qu’on est jaloux ou pas du tout ou… ?
R : Bah en fait, il y a… Moi, mes parents, ils (8) nous ont bien appris quelque chose, c’est le partage toujours. Enfin… je sais pas, ça fait partie aussi de leur culture, c’est… Fallait partager. Donc, je savais que quand il y avait quelque chose, je laissais toujours la part à mes frères et sœurs, enfin… C’était le partage. C’est vrai, des fois, il manque un peu… enfin… C’est vrai que des fois, on a tendance à se dire « Ah mais non, aujourd’hui, je partage pas ». Mais c’est automatique, on partage. On a quelque chose, on.. . on partage. C’est… Je sais pas, moi personnellement, je trouve que c’est bien, enfin… Moi j’ai bien (aimé)… J’aime bien. Avoir c’est bien.
A : Alors justement, je sais pas, qu’est-ce que… Par exemple Rachida, vous avez envie d’avoir – bon, c’est peut-être encore lointain – mais des enfants, et vous imaginez une grande famille ou vous… ?
R : Non !
A : Non ?
R : Y a trop de travail ! Quand je vois ma mère quand même… enfin pas que ça… Ça lui demande énormément de temps et je pense que aussi, pour elle-même, ça lui a pris trop de temps dans sa vie, je pense…
A : Oui, elle y a passé toute sa vie.
R : Et c’est peu… enfin… C’est bien, c’est très, très bien même. Mais c’est un peu dommage (9) pour elle, quoi, enfin…
A : C’est bien pour les enfants.
R : Voilà, ouais.
A : Ça fait une tribu et…
R : Moi, je sais que j’aimerais pas être fils unique comme Grégory. Je trouve que non, parce que être fils unique c’est un peu…enfin, c’est un peu égoïste, quoi.
A : On est seul ?
R : Oui, voilà, on est trop seul en fait. Et on n’a vraiment personne à qui se confier, on a les amis mais je trouve que les frères et sœurs c’est… C’est comme les amis, voire (10) en mieux, quoi.
A : Oui, d’accord, on se connaît vraiment, complètement et…
R : Quand on s’entend bien (11) avec eux, c’est… C’est très, très bien. Donc, voilà.
A : Et Grégory, vous imaginez avoir des enfants ou pas ?
G : Ça fait un peu… un peu anticipé, ça !
R : Non, mais tu aimerais en avoir qu’un seul ou…deux ?
G : Non, je pense que je vais adopter la même vision : un seul enfant peut-être.
A : C’est vrai ?
R : Un seul ?
G : Ouais.
A : Ah oui, d’accord. Et Rachida, alors vous avez dit… ?
R : J’aimerais bien trois, deux-trois.
A : Deux ou trois ?
R : Trois, ça serait bien, parce que un, ça me paraît…. Non, pour moi, non, c’est… c’est inimaginable. Un enfant, c’est…
A : Surtout pour les femmes parce que finalement c’est… ce sont elles qui assument le maximum de choses quand il y a des enfants. Oui, parce que vous voulez travailler, Rachida, vous voulez avoir un travail.
R : Mmm (12)…
A : D’accord.
R : Mais j’aimerais aussi élever mes enfants un peu quand même, enfin…
A : Oui, avoir le temps de tout faire.
R : Et vous, vous avez combien d’enfants ?
A : Moi, j’en ai deux.
R : D’accord. Et vous auriez aimé en avoir plus ou c’est suffisant ?
A : Oui, on aurait pu envisager d’en avoir trois.
R : D’accord.
A : Mais en fait, le problème, c’est que moi, je voulais pas qu’il y ait trop d’écart (13) entre les enfants. Et donc les deux premiers…. enfin les deux enfants ont deux ans et demi d’écart. Et après, au moment où il aurait fallu décider d’en avoir un troisième, c’est-à-dire, je sais pas, à peu près, ouais, deux ans plus tard, ben je… on a déménagé et il y avait trop de choses à ce moment-là, et je me suis pas imaginé avoir un nouvel enfant, une nouvelle vie et ainsi de suite. Et donc voilà, ça s’est pas fait. Mais bon. Et puis peut-être que… je sais pas, mon mari était pas trop chaud (14) non plus. Deux, ça suffisait. Deux, ça allait très bien. Voilà.
R : Le bon nombre.
A : Oui.
G : L’avantage, c’est qu’on peut dire beaucoup de choses. Dans une famille nombreuse.
A : Oui.
R : Oui, ça, c’est vrai, il y a toujours des choses à dire !
A : Oui, des bavardages sans arrêt et toujours quelqu’un à qui parler.
R : On se surveille aussi… enfin on se… je sais pas comment dire… Quand quelqu’un connaît quelque chose sur… enfin…
A : Sur l’autre ?
R : C’est un peu du commérage (15), quoi, enfin… « Tu sais ce qu’il a fait, untel (16)? Tel jour, Il a fait ça, il a fait ça, enfin…
A : Ah bon ! Il y a une espèce d’auto-surveillance ?
R : Des fois… Voilà. Des fois, c’est positif mais des fois c’est…. C’est un peu… un peu méchant…
A : Envahissant ?
R : Oui, voilà. Un peu trop, surtout quand on commence à devenir, enfin, adulte.
A : Oui, on aimerait bien avoir un peu plus sa vie personnelle, privée un peu plus.
R : Peut être, ouais.
A : D’accord. Merci beaucoup !

Quelques explications :
1. parler famille : parler de la famille en général. On peut parler politique par exemple. Ou parler sport, etc…
2. j’en ai pas : c’est ce qu’on dit oralement à la place de «Je n’en ai pas».
3. embêter quelqu’un : taquiner quelqu’un.
4. enfin : Rachida utilise beaucoup « enfin » quand elle cherche ses mots ou pour nuancer ce qu’elle dit. C’est très courant à l’oral. Et on entend juste la dernière syllabe « ‘fin » parce qu’on dit ça très vite, entre les idées importantes.
5. y a du silence : il manque « il » comme très souvent à l’oral. : il y a du silence. Il y en plein d’autres exemples dans nos conversations.
6. Fallait… : il manque « il » ici aussi. C’est très fréquent avec le verbe falloir.
7. Je sais pas : on dit souvent ça, très vite, pour se laisser le temps de trouver ce qu’on veut dire et avec quels mots.
8. Moi, mes parents, ils… : dire « moi », c’est très oral. Et utiliser le nom et le pronom en même temps, c’est très oral aussi. On devrait dire juste : Mes parents nous ont…
9. c’est un peu dommage pour elle : c’est un peu négatif pour elle.
10. voire : et même
11. bien s’entendre avec quelqu’un : avoir de très bonnes relations avec quelqu’un.
12. Mmm : on « dit » ça pour approuver.
13. trop d’écart : trop de différence d’âge
14. il n’était pas très chaud (pour faire quelque chose) : il n’était pas très favorable, pas très enthousiaste, pas très motivé. (familier)
15. des commérages : des choses qu’on raconte sur les autres mais qui sont fausses, ou pas vérifiées.
16. untel : on utilise ce mot pour parler de quelqu’un sans citer son nom. ça reste vague. (On peut aussi l’écrire en 2 mots)

Quand on parle, on supprime certains mots et on avale des syllabes (comme Rachida par exemple quand elle dit « enfin ».)
Si vous avez envie de mieux comprendre ces transformations orales, vous pourriez aller écouter des exemples dans cet enregistrement sur francebienvenue2.

Télécharger la conversation : Famille nombreuse ou pas – France Bienvenue

Et chez GABFLE, vous pouvez écouter Josette qui parle de sa grande famille !

Advertisements

Étiquettes : ,

6 responses to “Famille nombreuse ou pas ?”

  1. Janka says :

    On ne peut plus télécharger juste le son ? en format MP3 ? 😦

    • Anne says :

      Si, vous pouvez le faire. C’est maintenant à la fin des transcriptions. Et en faisant « clic droit »et « enegistrer la cible sous », ça a l’air de marcher.
      Mais il faut que finisse de rajouter ces MP3 aux conversations plus anciennes, qui sont toujours sur l’ancien site (france-bienvenue.fr). Je n’ai pas encore pris le temps de tout vérifier.
      Dites-moi si ça marche pour les conversations récentes !

  2. Gabrielle says :

    Sympa, cette discussion !

    Sinon, waou ! Je constate à l’instant la possibilité de télécharger les MP3 seuls, j’ai vérifié, ça marche parfaitement.

    Mais quel travail de rajouter toutes les anciennes discussions : bravo !

    Bonne continuation…

  3. monir says :

    bonjours tout le monde

    je remercie beaucoup l’équipe de ce site ,qui m’a dit beaucoup

    c’est vraiment génial
    et bonne continuation

  4. Austin says :

    (Pardon mon francais, on parle l’Anglais de mon pay. Au Kenya, les familles dans les villes ont deux enfants normalement. C’est la mode. Mais dans l’autre endroits de notre pay, des familles sont tres,tres grande. C’est une question de ‘leducation parce que nos cultures encourage beacoup des enfants. Je ne savais pas qu’en France il y’avais des familles de trois enfants. Vive la France….haha 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :