La vie en colocation

Aujourd’hui, quand on a la trentaine, un travail et qu’on est célibataire, quelles solutions a-t-on pour se loger ? De plus en plus de jeunes Français vivent en colocation, pour partager les frais mais aussi les bons moments. Evidemment, ça suppose toute une organisation ! Marion nous raconte comment ça se passe avec ses colocataires à Toulouse. L’ambiance a l’air très agréable !


  • Transcription:
    M: Marion / A : Anne

    A: Bon alors, Marion, où est-ce que tu habites maintenant?
    M: J’habite à Toulouse dans le nord, à Croix Daurade (1).
    A: Oui. Et alors, c’est quoi? Un appartement ou une maison?
    M: C’est une maison où on vit à quatre, donc, où on a quatre chambres.
    A: Mais quatre, pourquoi quatre?
    M: On est quatre colocataires.
    A: Ah, c’est ça, voilà. C’est pas… c’est pas la famille.
    M: Non. On vit en colocation. On est… On a tous les quatre 30 ans à peu près.
    A: Oui.
    M: Et… Et pour des raisons chacun… enfin chacun… chacun pour nos raisons à nous, en fait, on a décidé de vivre en colocation. Moi, c’était financier.
    A: Oui.
    M: Surtout. D’autres, c’était pour pouvoir voyager.
    A: C’est-à-dire?
    M: Bah, Marilou, en fait, elle… elle est en CDD (2), et elle économise donc en vivant en colocation. Et comme ça, elle a du temps pour voyager. Et comme ça, on lui (3) garde son espace, son chat et ses affaires.
    A: Ah! D’accord ! Oui, elle a un chat.
    M: Voilà. Elle a un chat.
    A: Donc alors, il y a 4 colocataires plus un chat ? C’est tout ?
    M: Plus deux chats.
    A: Deux chats?
    M: Oui, il y a le mien et celui de Marilou.
    A: Ah bon. Et les chats s’entendent bien?
    M: Pas du tout ! C’est la guerre, là. Là, ça fonctionne pas (4) du tout, non! C’est…
    A: Ah bon!
    M: Non, ça fait trois-quatre mois et ça marche toujours pas. Donc…
    A: D’accord! Et les colocataires, eux, ça marche?
    M: Ça va. Ça se passe bien. Bah Marilou est partie pendant trois mois en… aux Philippines.
    A: Donc c’est pratique.
    M: Donc on n’était plus que trois.
    A: Oui.
    M: Et les deux autres… enfin et moi, on travaille, donc on se croise plus qu’autre chose (5)
    finalement.
    A: Alors comment ça s’organise? Vous avez chacun une chambre? Comment ça se passe?
    M: On a chacun une chambre, deux salles de bains, deux toilettes. Et après les parties communes, c’est un salon et une cuisine, et un garage qu’on a aménagé puisque deux des colocataires sont musiciens. Donc ils font de la musique dans le garage.
    A: C’est vrai ? Bon. Et au point de vue pratique, enfin comment ça se passe, je sais pas, la cuisine, les courses ?
    M:  Alors, les courses, tout ce qui est sec, aliments secs, on l’achète en commun. On a une caisse commune où on met 50 euros par mois à peu près.
    A: Et donc il y a quelqu’un qui va au supermarché et…
    M: Et on va au supermarché, voilà. Alors des fois, on y va par deux, des fois, on y va tout seul. On va acheter ce qui nous manque. Et après, tout ce qui est frais, légumes, viande, etc…, vu qu’on n’a pas du tout les mêmes goûts, on fait les courses nous-mêmes.
    A: Ah bon. Mais qui est-ce qui cuisine ? Vous cuisinez chacun pour vous ou pour le groupe ?
    M: Alors, jusqu’à maintenant – ça fait 4 mois, hein – on… on cuisine souvent pour le groupe. Après, ça dépend qui il y a dans le groupe au moment où on cuisine aussi, quoi.
    A: Oui, oui.
    M: Donc voilà.
    A: D’accord.
    M: Puisque moi… en plus en travaillant, je mange souvent au travail, donc du coup, ils cuisinent souvent pour deux.
    A: Tu veux dire, tu manges le midi, au travail ? Ou le soir, ou… ?
    M: Le midi et parfois le soir.
    A: Oui, d’accord.
    M: Donc voilà.
    A: Et, je sais pas, côté entretien de la maison ? Parce que c’est une maison quand même.
    M: Oui, c’est une maison, deux étages, 120 m2 (6), donc c’est une grande maison. Alors, au niveau nettoyage, ça, ça dépend un peu des personnes.
    A: Oui. Tout le monde n’a pas le même…
    M: Voilà !
    A: Les mêmes critères.
    M: Voilà. Et puis nous, on est… Il y a un garçon et trois filles. Et alors petit à petit, on s’aperçoit que c’est le garçon le plus maniaque(7).
    A: C’est vrai ?
    M: Oui ! Donc c’est lui qui fait le plus le ménage. Mais bon, on tourne (8). Mais on n’est… on n’est pas non plus… Les parties communes, en tout cas, on les fait tous ensemble, on tourne. Et après, chacun sa chambre, son espace.
    A: Oui. Et alors, il râle contre (9) les filles ?
    M: Il râle pas, non, il est pas râleur, ça va! Il dit rien pour l’instant, ça fait quatre mois, hein! Peut-être d’ici quelques mois, il dira quelque chose mais pour l’instant, ça va.
    A: D’accord. Et tu disais, alors, côté financier, c’est vraiment intéressant? Parce que sinon, alors, tu serais obligée de vivre… quoi… dans un… Non, tu voudrais vivre dans un deux- pièces et ce serait beaucoup plus cher?
    M: Alors, moi, l’année dernière, j’étais dans un deux-pièces. Je payais pas cher. Pourtant, je payais quand même 563€, exactement. Et là, donc, en ayant un 110 m2 plus le jardin, etc…, je paie 300 €.
    A: Ah oui, d’accord.
    M: Donc c’est pas négligeable.
    A: Oui, c’est vraiment plus intéressant.
    M: Voilà. Et ça… Et l’électricité, 20€. Donc avec les charges (10), on est à 350€ par mois, à peu près..
    A: D’accord. Et vous vous connaissiez de…. avant?
    M: On se connaissait avant, ouais, tous les 4. On a choisi…
    A: Mais comment ? Par, je sais pas, parce que tu dis, bon, vous avez à peu près 30 ans. Donc c’est quoi ? C’est des amis de…
    M: Alors, en fait…
    A: Du lycée ? D’avant ? De…
    M: Alors, en fait, Elise était au lycée (11) avec moi.
    A: Donc vous vous connaissez depuis longtemps.
    M: Et puis j’ai déjà fait une colocation avec elle.
    A: Oui.
    M: Michel était un ami de… Il est aveyronnais comme moi. Donc on est de l’Aveyron (12), donc je le connaissais aussi. Et Marilou en fait est… a été collègue avec Elise. Donc elle connaissait Elise puisqu’elle est aide-soignante (13), et Elise est aide-soignante.
    A: Bon, bah on va voir comment ça continue.
    M: Oui, bah je te … Je t’en reparlerai. C’est sûr !
    A: Bon, bah bonne colocation alors !

    Quelques détails :
    1. Croix Daurade : c’est le nom d’un des quartiers de Toulouse.
    2. Un CDD : un contrat à durée déterminée. Elle a du travail pendant quelques mois et ensuite, elle doit changer. L’autre type de contrat, c’est un CDI, contrat à durée indéterminée. Il y a évidemment beaucoup plus de sécurité avec un CDI. Mais au début de sa carrière, c’est souvent difficile aujourd’hui d’être embauché de cette manière.
    3. On lui garde : j’ai l’impression qu’on entend en fait « on y garde », qui n’est pas correct en parlant de quelqu’un.
    4. Ça fonctionne pas = ça ne marche pas.
    5. On se croise plus qu’autre chose : en fin de compte, on ne fait quasiment que se croiser.
    6. 120 m2 = 120 mètres carrés. C’est la surface de l’appartement. On dit souvent : J’ai un 120 m2.
    7. Maniaque : c’est être très attaché à la propreté, à l’ordre, de façon un peu extrême. On ne supporte pas le désordre.
    8. On tourne : on fait ça à tour de rôle.
    9. Râler contre quelqu’un : se plaindre de quelqu’un
    10. les charges : c’est ce qu’on paie en plus du loyer (électricité, eau, gaz)
    11. le lycée : c’est l’école où on va entre 15 et 18 ans à peu près, après le collège.
    12. L’Aveyron : c’est un département français, dans le sud-ouest.
    13. Une aide-soignante : c’est le grade en-dessous de infirmière, dans un hôpital.

    Télécharger cette conversation : La vie en colocation

    Étiquettes : ,

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :