Souvenirs de vacances

C’est l’hiver. Il a même neigé cette nuit à Marseille ! Oh, pas beaucoup et ça a vite fondu ce matin sous le soleil. Mais quand même !
Alors pour se réchauffer un peu, direction la Corse, avec Romain qui a découvert cette île française pendant ses congés l’été dernier. On peut y aller facilement en avion ou en bateau. Les deux ont leur charme !
Et une fois là-bas, c’est un vrai petit paradis qui attire les touristes pour ses paysages, sa nature et ses plages, ainsi que les Corses installés sur le continent, qui rentrent au pays dès qu’ils le peuvent !
Romain aussi a bien envie d’y retourner. Et vous, ça ne vous tente pas ?


Transcription :
R :Romain / A : Anne

A : Alors, tes vacances d’été se sont bien passées ?
R : Oui, je suis parti en… en Corse (1) cette année.
A : Ah oui !
R : Donc c’était la première fois que j’allais sur… sur cette île. Et…
A : Oui, oui. Alors le voyage, c’était…
R : Donc le voyage…
A : Comment tu as fait ?
R : Pour l’aller, j’y suis allé en… en bateau. Donc la… une traversée de nuit.
A : Ah oui. Alors comment… On part le soir ?
R : Donc le départ, c’est le soir au port de Marseille. Donc vers… c’était vers 9 heures et demie, ou quelque chose comme ça (2).
A : Hm. On embarque.
R : Voilà, on embarque, et après la traversée dure toute la nuit. Et on arrive à 7 heures le lendemain matin. Je suis arrivé à Bastia.
A : Oui.
R : Donc dans le port de Bastia (3).
A : D’accord. Et alors… Mais là, toi, tu… non, tu y es pas allé en voiture, en fait ?
R : Non, non, non.
A : Parce qu’on peut prendre sa voiture pour y aller.
R : Oui, on peut aussi… On peut amener… On peut amener voiture, moto…
A : Oui, oui. D’accord. Toi, c’était…
R : La… la majorité des gens voyagent comme ça justement.
A : Eh oui, oui,oui.
R : Mais après (4), on peut aussi prendre un billet sans… sans voiture avec.
A : Et alors, bon, tu dis « toute la nuit » mais… ça veut dire quoi ? Tu… tu as dormi dans le bateau, alors.
R : Oui, oui. Il y a des… des… des cabines avec des couchettes. Donc c’est comme… bah, comme un hôtel, hein.
A : Oui, oui, oui. Tu as… tu as pu dormir… enfin, tu as bien dormi ?
R : Oui, oui. J’ai très bien dormi. C’était juste un petit peu agité (5) au début, à la sortie du port de Marseille, parce qu’il y avait beaucoup de…de mistral (6).
A : Ah bon !
R : Donc…
A : Oui, et alors, ça… ?
R : La mer… la mer était un peu agitée. Mais ça a pas duré très, très longtemps. Au bout d’une heure, c’était…
A : Ah bon.
R : C’était terminé.
A : Mais… ça remuait tout le monde ?
R : Oui. Puis comme c’est des très gros bateaux, c’est pas des mouvements rapides, mais c’est… c’est très lent mais on le sent… On sent bien que ça bouge quand même.
A : D’accord. Et alors… non, je sais pas, tu as pas été malade ou… ?
R : Non, non. Moi, je suis pas trop… trop sensible à tout ça. Donc…
A : Il y avait des gens qui étaient mal (7)?
R : J’en ai pas vu. Maintenant…(8) Non, mais ça a pas duré très, très longtemps. Donc ça a pas… Les gens ont pas dû être trop, trop malades.
A : Mais bon, on doit se dire, quand ça démarre comme ça, si c’est toute la nuit comme ça !
R : Oui, ça peut être long si ça dure comme ça !
A : Oui. Il y a de quoi (9) être assez mal à l’arrivée ! D’accord. Et alors ensuite, tes vacances ? Là-bas, c’était bien ?
R : Bah oui, c’est… c’est très joli.
A : C’est un bel (10) endroit ?
R : Oui. Entre… Entre la mer et la montagne… enfin, la montagne qui est là très, très rapidement.
A : Oui, c’est ça, on a tout à proximité.
R : Voilà, oui.
A : Oui, puis c’est sauvage, en fait.
R : Oui, c’est très sauvage. Quand on s’est baladé (11) la nuit, il y avait des… des vaches, enfin des sortes de vaches sur le bord de la route qui…
A : Ah bon ? En liberté, comme ça ?
R : Oui, voilà, en liberté.
A : D’accord. Tu as pas vu des sangliers ? Parce que il y en a beaucoup.
R : Non, non, ça, on n’a pas vu de sangliers.
A : Oui, oui. Et…
R : Et puis la mer est chaude aussi.
A : Oui, c’est ça, hein. Quand on entend les températures, l’été, là, il y a quelques degrés en général de plus.
R : Là, elle devait être à 26° (12), un truc comme ça (13). Donc…
A : Ah oui, alors là, c’est la baignade facile. D’accord. Et les Corses sont accueillants ?
R : Oui. Enfin, j’ai… On n’en a pas vu non plus… enfin énormément. Juste dans les… dans les commerces, mais oui, ça allait.
A : Oui, ça va. Et il y a du monde ? Il y a des touristes ?
R : Oui, il y a quand même du monde. Mais là, ça allait. C’était pas… Comme c’était le mois de juillet, c’est moins… Enfin il paraît que c’est moins rem(pli)… moins chargé qu’au mois d’août. Donc ça allait.
A : Oui. Le mois d’août (14), c’est là que vraiment tout le monde est en vacances.
R : Mais c’est vrai que le soir, il y a vite des embouteillages (15). On le voit sur la route.
A : Ah oui. D’accord. Et après, le retour alors ?
R : Et le retour, bah pour changer, en avion.
A : Ah bon.
R : Donc j’ai pris un vol entre Bastia et Lyon.
A : Oui. Alors là, c’était pas la nuit entière.
R : Non, c’était pas la nuit. Ça dure une heure… une heure et demie, un peu moins, une heure vingt. Donc j’ai pris Easy Jet.
A : D’accord. Pas trop cher…
R : Non justement, c’était pas très cher.
A : C’était moins cher que le bateau ?
R : Oui, c’est moins cher que le bateau. Et… Et puis ça va beaucoup plus vite aussi, donc…
A : Eh oui ! Il y a des avantages. Et puis c’est beau, non, de là-haut?
R : Oui, c’est… On… J’ai essayé un peu de reconnaître. On est passé au-dessus des Alpes.
A : Ah oui. On voit bien ?
R : Donc on voyait même la neige…
A : Tu voyais bien ?
R : On voyait un peu de neige même… même en plein été. Ouais. Et puis.. Oui, mais ça va vite, hein. On… on voit bien que la… enfin la… la Méditerranée est vite traversée !
A : Et… oui, donc pour revenir à la Corse (16), donc toi, tu étais… Bastia, c’est dans le nord.
R : Oui, c’est dans le… Bastia, c’est sur la côté orientale (17), dans le nord. Et c’est vrai que… oui, je suis quand même resté…
A : Dans ce coin-là (18)?
R : Dans ce coin-là, oui.
A : Oui, parce que tu avais pas de voiture et…
R : Non.
A : Et vous aviez … Vous étiez installés là, quoi, en fait.
R : Oui, voilà, donc…
A : Oui, oui. Parce qu’en fait le sud, c’est magnifique.
R : Oui, le… C’est vrai que c’est… Il paraît que c’est l’endroit le plus joli. Et puis, c’est pas du tout le même… les mêmes paysages, on va dire, que dans le nord.
A : Et alors, bah, du coup, il faudrait que tu retournes ! Tu aimerais y retourner ?
R : Bah oui, oui. C’est sûr que c’est… c’est une très belle île, et il y a vraiment plein de choses à découvrir. Parce que même si les distances sont assez courtes, comme c’est souvent des routes de montagne qui tournent beaucoup, les… les temps de trajet sont tout de suite très longs, pour aller d’un bout à l’autre en fait.
A : Oui, c’est ça, ouais. Mais il y a des paysages magnifiques et… et puis il fait beau !
R : Il fait beau, il fait chaud.
A : Il faisait combien, à peu près ?
R : De température, il faisait (19)… On avait 30° à peu près.
A : Oui, d’accord. Le soir aussi, il faisait très chaud ou… ?
R : Non, le soir, il fait un peu plus frais. Enfin, ça dépend. En bord de mer (20), ça va. Mais dans l’intérieur, c’est un peu plus… Ça devient vite assez frais avec l’altitude, on va dire.
A : Eh oui, oui, oui. Bon bah écoute, on va attendre les prochaines vacances, alors !
R : Oui ! L’été prochain.
A : D’accord.

Quelques explications:
1. la Corse : cette île de Méditerranée est française. Elle est divisée en deux départements : la Haute Corse et la Corse du Sud.
2. quelque chose comme ça : on ajoute cette expression quand on donne des chiffres ou des horaires de façon approximative.
3. Bastia : c’est la préfecture de la Haute Corse, l’un des deux départements de la Corse.
4. mais après : ce n’est pas le sens temporel ici. « Après »sert à marquer le contraste avec ce qui a été dit avant.
5. c’était agité : il y avait des vagues. La mer n’était pas calme.
6. le mistral : c’est le nom du vent qui souffle du nord vers le sud, dans la vallée du Rhône et dans la région de Marseille. En hiver, il est vraiment froid et en été, il fait baisser les températures. Il peut souffler très fort. C’est un des désagréments de cette région. Mais quand il souffle, le ciel est parfaitement bleu et il n’y a aucune pollution sur Marseille !
7. être mal : se sentir mal / ne pas se sentir très bien, à cause du mal de mer.
8. Maintenant : Ici, il n’a pas son sens temporel. Il signifie « Mais ».
9. (Il y a de quoi + verbe) : il y a des raisons de…
10. bel :c’est l’autre masculin de « beau », qui permet de faire la liaison avec un mot qui commence par une voyelle. (ici avec le mot endroit)
11. se balader : se promener (familier)
12. 26° : on écrit ça comme ça. Et on dit « 26 degrés ».
13. Un truc comme ça : c’est comme « quelque chose comme ça », un peu plus familier, quand on donne un chiffre approximatif.
14. Le mois d’août : les Français ont 5 semaines de congés payés par an. Ils prennent souvent deux ou trois semaines en été, soit en juillet, soit en août. Il y a les « juilletistes », les vacanciers de juillet et les « aoûtiens », ceux du mois d’août. La première quinzaine d’août est la période avec le plus de gens en vacances.
15. des embouteillages : c’est quand les voitures ne peuvent pas avancer car il y a trop de circulation. (On appelle ça aussi « des bouchons ».)
16. pour revenir à la Corse : pour parler à nouveau de la Corse, après avoir parlé d’autre chose.
17. la côte orientale : on dit aussi «la côté est ».
18. dans ce coin-là : dans cette région. (plutôt familier). On demande souvent : « Vous étiez dans quel coin ? », pour avoir des précisions sur le lieu où les gens se trouvaient.
19. Il faisait… On avait 30° : pour parler des températures, on peut dire : Il fait 30° ou On a 30°.
20. en bord de mer : on peut dire aussi « au bord de la mer ».

Télécharger la conversation: Souvenirs de vacances – France Bienvenue

Étiquettes : ,

7 responses to “Souvenirs de vacances”

  1. Julian says :

    Cette site c´est bien mais je ne sais pas pourquoi l´audio c´est pas bon comme avant,. Je sais pas si vous pouvez corriger ce problème parce que les pistes de l´autre site je les mettais à mon portable pour pratiquer un peu. Malheruesement les novelles pistes sont pas bonnes et je n´arrive pas à les entendre bien ce qu´elles disent.

    Je suis encore un étudiant et ça est très important pour mon apprentissage.

    =)

    • Anne says :

      Bonjour Julian,
      Pouvez-vous me dire si le MP3 version1 de « Repartir à zéro » marche mieux pour vous ?
      Je ne sais pas si tout le monde a le même problème que vous avec les autres MP3 récents.
      A bientôt.
      Anne

  2. chadi nahed says :

    Excellent site, Magnifique !!! Vraiment

  3. Christine says :

    Votre site est parfait, félicitation, magnifique travail !!

    (Ma toute petite contribution : dans la retranscription, il y a une erreur à « paysage »)

    Encore merci !!

  4. Chris says :

    Puisque vous suivez attentivement les commentaires, j’ai découvert un 2e oubli, dans les explications « quelque chose COMME ça » !!
    Merci encore pour votre travail !!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :