Vive l’autonomie !

Pour Arthur, étudiant à l’IUT de Toulouse, c’est depuis septembre une nouvelle vie, avec de nouvelles études, un nouvel appartement, de nouvelles habitudes. Le contraste est total avec sa vie d’avant. Et apparemment, il s’est bien adapté. Il faut dire que Toulouse, c’est une jolie ville très agréable et que l’autonomie à 18 ans, ça a du bon !


  • Transcription:
    Ar : Arthur / A : Anne

    A : Bon alors, Arthur, maintenant, tu es étudiant en fait.
    Ar: Oui, oui. Bah, depuis… depuis septembre, voilà, je suis étudiant à Toulouse.
    A: Oui, donc ça change pour toi, parce que Toulouse, bon,  c’est à combien de kilomètres de chez toi?
    A peu près ?
    Ar: 200 km à peu près, oui, deux heures de route, voilà.
    A: D’accord. Et puis c’est une plus grande ville.
    Ar: Oui ! Beaucoup, beaucoup ! Bien plus grande!
    A: Oui, oui. Et alors, comment tu t’habitues à cette vie toulousaine ? C’est bien ?
    Ar: Eh bien (1), oui, oui. Je suis très content; ça fait… ça change, ça change beaucoup de… puisque je suis plus… J’ai plus mes parents. Je suis en colocation donc, avec un copain qui est avec… enfin… avec moi… qui est pas loin de moi à l’IUT, pareil (2), étudiant. Donc ça change.
    A: D’accord. Vous vous connaissiez au lycée?
    Ar: Oui, oui. Il était avec moi en première et terminale (3). Donc on se connaissait.
    A: Vous vous entendez bien, alors.
    Ar: Oui, oui. On s’entend très bien.
    A: D’accord. Et alors qu’… Enfin, au niveau des études, c’est bien ? ça te plaît, là, ce que tu as
    choisi ?
    Ar : Oui, oui, alors je suis très content.
    A: Y a plus (4) de philo (5), y a plus de…
    Ar : Non, ouais, voilà !
    A: … matières inutiles !
    Ar: Les matières oui, voilà, que… que j’aime pas trop  sont… n’y sont plus, quoi, et… voilà.
    A: Oui, et…
    Ar: […]De la physique. J’aime bien.
    A: Oui. Beaucoup de physique ?
    Ar: Oui.
    A: Et c’ est ça qui te plaît.
    Ar: Ouais.
    A: Mais il y a de l’anglais encore, quand même.
    Ar: Oui, on a un peu d’anglais. On a encore un peu de… enfin on appelle ça de l’expression, où on fait des… On apprend le langage, les CV, etc… enfin des trucs comme ça.
    A: Oui, pratiques,  plus professionnels.
    Ar: Oui, voilà.
    A:  D’accord. Et ça marche bien ? Enfin, tu t’en sors (6) au niveau de l’organisation du travail, tout ça ? C’est…
    Ar: Pour le moment, ça va. Bon, j’ai que… un semestre dans les jambes (7), donc ça va… Mais pour le moment, ça va. Je suis content.
    A: Et tu dirais qu’il y a plutôt plus de travail ou moins de travail que quand tu étais en terminale? Avec le bac.
    Ar: C’est… c’est pas pareil, parce qu’on n’a pas de travail à proprement parler. On nous en donne pas. Mais il faut quand même qu’on étudie dans notre coin (8).
    A: Oui, c’est ça, oui.
    Ar: Oui, oui, on n’a pas de travail à la maison.
    A: Oui, c’est pas obligatoire.
    Ar: Voilà.
    A: « Faites tel exercice », ou…
    Ar: C’est… Oui, c’ est un peu…
    A: Oui, il faut reprendre les cours, il faut relire, il faut assimiler.
    Ar: Oui. Mais c’est… c’est toi qui le fais tout seul, quoi. On nous le dit pas.
    A: Oui, oui. D’accord. Et tu y arrives (9)? Parce qu’ il y en a qui y arrivent pas.
    Ar: Oui, oui, j’y arrive. Oui, je m’en sors pas mal (10), oui. Bon, il y a quelques matières bien sûr où j’ai du mal… (11)Mais ça va.
    A: D’accord. Et alors, le fait d’être en colocation, c’est bien?
    Ar: Oui, oui. Bah, au début, j’avais un peu… Bon, on appréhende (12) parce que on connaît pas. Mais ça va, ça se passe très bien (13). C’est une bonne entente, quoi. Le soir, on rigole (14) bien, enfin… Voilà.
    A: Oui.
    Ar: Voilà, c’est ça.
    A: Et alors, côté pratique, comment vous vous organisez… je sais pas, moi… il faut faire les courses. Il faut manger…
    Ar: Ouais. Les courses, pour le moment, c’est un peu la pagaille (15) puisqu’on le fait un peu un tour chacun (16), en quelque sorte. Enfin, lui, il s’occupe… Enfin, non. Moi, je m’occupe du début de la semaine…
    A: Ah bon !
    Ar: … pour les courses. Et lui, de la fin. C’est un peu… C’est ce qui va pas pour moi (17), enfin… On a un problème sur ça. Après, pour manger, bah c’est moi qui fais à manger et la vaisselle. Et lui, il s’occupe du ménage. Voilà. Donc…
    A: Oui, oui, d’accord.
    Ar: Vu qu’on a un T3 (18), ça… ça s’équilibre en quelque sorte.
    A: Oui, oui. Donc chacun a sa chambre, et vous avez une partie en commun, quoi.
    Ar: Oui, voilà. Deux chambres…
    A: Et alors, tu cuisines ?
    Ar: Ouais, je cuisine.
    A: Alors, dis-nous, qu’est-ce que tu fais à manger ? Pour le soir seulement, parce que le midi, vous mangez à l’IUT, je suppose.
    Ar: Oui, il y a un restaurant universitaire à côté…
    A: Donc ça c’est pratique.
    Ar: Oui. C’est pas cher en plus. Donc c’est bien.
    A: Ah d’accord. Mais le soir, il faut faire quelque chose !
    Ar: Le soir, oui, bon c’est… On va pas le cacher…
    A: Bon alors?
    Ar: C’est des pâtes, et du riz, quoi, et un steak ou des… des choses qui passent. Donc c’est pas très…
    A: D’accord. Donc tu sais tout sur la cuisson des pâtes, le temps de cuisson et… Avec différentes sauces.
    Ar: Même pas, tu vois !
    A: Même pas ?
    Ar: On n’est pas très… très sauces (19).
    A: Ah bon, d’accord. Du gruyère (20)?
    Ar: Oui, voilà, du gruyère.
    A: Oui, oui. Et alors, pourquoi c’est toi qui as eu la cuisine?
    Ar: Bah… Parce que… Je sais pas.
    A: Lui, il avait pas trop envie ?
    Ar: Lui, il aimait pas trop la vaisselle. Et moi…
    A: Parce qu’il y a pas de lave-vaisselle.
    Ar: Non, il y a pas de lave-vaisselle.
    A: Remarque, à deux, ça fait pas beaucoup (21).
    Ar: A deux, oui, ça va.
    A: D’accord.
    Ar: Et puis vu qu’on n’a que le soir en vaisselle, c’est pas trop non plus… beaucoup de choses.
    A: Oui oui, c’est pas énorme.
    Ar: J’ai pris la cuisine comme ça.
    A: D’accord.
    Ar: C’est aléatoire (22).
    A: Bon et… Mais pourquoi tu disais que les courses, là, c’est pas très bien, en fait?
    Ar: Bah, parce que c’est peut-être pas très équitable au niveau prix. Des fois, il y en a un qui paye plus que l’autre.
    A: Ah, vous faites pas une caisse commune?
    Ar: Ouais, non, on n’a pas de caisse commune. Il faudrait qu’on la fasse, c’est vrai. Mais c’est compliqué parce qu’on… Enfin, moi personnellement, je sais pas trop combien il faudrait qu’on mette, etc… mais…
    A: Oui, oui. Bah il faut mettre un peu, et puis rajouter quand il manque (23), non, je sais pas?
    Vous faites les courses où?
    Ar: Beh, on a de la chance. On a un… un Carrefour (24) juste en bas… enfin en bas… à 5 minutes à pied, disons. Donc on va faire les courses là-bas…
    A: Oui, parce que en fait, tu as… tu as ta voiture là-bas ou pas?
    Ar: Ah non, j’ai pas ma voiture. Je la laisse chez mes parents, donc, puisque, bon,  je vais… je viens en train. Et puis à l’IUT, j’y vais en métro ou en vélo.
    A: Oui. Parce que la voiture, ce serait… quoi? Pas pratique? Il y a trop de circulation? C’est trop cher? C’est quoi?
    Ar: Il y a de la circulation. Mais c’est surtout que j’ai peur de le… qu’on me la… qu’on me la casse, quoi.
    A: Ah oui.
    Ar: Enfin des trucs comme ça.
    A: Oui, quand… Si tu la laisses garée dehors et tout ça.
    Ar: Oui, j’ai peur…enfin oui, du vandalisme.
    A: Oui, oui, d’accord. Et on se déplace facilement à Toulouse, en transports en commun?
    Ar: Oui, oui. Bah il y a des heures, des fois, où c’est quand même un peu chargé, ou des endroits. Mais c’est comme… comme tout, enfin… Un peu partout pareil. Mais ça… ça va.
    A: Et il y a pas les Vélib (25), les vélos?
    Ar: Si, si. Il y a les vélib. Moi j’en ai jamais pris puisque j’ai mon vélo à moi, mais il y en a, oui.
    A: Mais c’est pas trop stressant de faire du vélo à Toulouse? Les voitures sont…
    Ar: Si, si quand même. Il y a…  Enfin moi, j’ai pas visité beaucoup Toulouse en vélo. Mais j’ai fait juste un trajet appart-IUT. Mais… Et en plus, de l’appart (26) à l’IUT, nous on n’a pas beaucoup de pistes cyclables. Donc c’est un peu compliqué.
    A: Oui, tu es vraiment avec les voitures, au milieu, et…
    Ar: Oui… Circulation voiture.
    A: D’accord. Et sinon alors, à Toulouse, qu’est-ce que c’est que… je sais pas… que tu as découvert et que tu aimes? Tu as pu un peu en profiter? Ou pour le moment, c’est encore un peu récent?
    Ar: Ah… Enfin… C’est un peu récent, oui…
    A: Tu peux aller au cinéma, tout ça.
    Ar: Oui, je peux y aller. Mais… enfin…  j’y suis pas encore allé. Mais on peut y aller. Il y en a pas très loin. Il y en a beaucoup. Enfin, il y a tout à portée de main (27), là.
    A: Oui. Oui, oui. Bon bah écoute, continue bien ta vie toulousaine. Et puis…
    Ar: Merci.
    A: Travaille bien aussi !
    Ar: Merci.

    Quelques explications:
    1. Eh bien : pour une fois, voici quelqu’un qui dit « Eh bien » en entier, et pas seulement « Ben » !
    2. pareil, étudiant : c’est une façon orale de dire : « Il est comme moi. / Il est lui aussi étudiant ».
    3. en première et terminale : ce sont les deux dernières classes du lycée, avant de passer le bac.
    4. Y a plus… : c’est la façon orale et familière de dire « Il n’y a plus… »
    5. La philo : abréviation de « philosophie ». En terminale, tous les élèves ont des cours de philosophie. C’est une matière qui paraît difficile à beaucoup d’élèves.
    6. s’en sortir : réussir à faire quelque chose qui peut être difficile.
    7. J’ai qu’un semestre dans les jambes : c’est une image sportive qui signifie: « Je n’ai qu’un semestre derrière moi ». Il y a l’idée que c’est comme une compétition, une course.
    8. dans notre coin : tout seuls, par nous-mêmes
    9. Y arriver : réussir / s’en sortir
    10. Je m’en sors pas mal = Je m’en sors plutôt bien. C’est moins fort que : « Je m’en sors très bien ». Arthur est satisfait.
    11. avoir du mal : avoir des difficultés. On peut dire « avoir du mal en anglais », « avoir du mal dans certaines matières, dans certains domaines ».
    12. appréhender (quelque chose) : avoir des inquiétudes.
    13. ça se passe très bien : tout va très bien.
    14. rigoler : rire, donc aussi « s’amuser ».
    15. la pagaille : le désordre. C’est un peu la pagaille = ce n’est pas très bien organisé.
    16. un tour chacun = chacun son tour, à tour de rôle.
    17. C’est ce qui va pas pour moi = c’est ce qui n’est pas très bien, pas très satisfaisant à mon avis.
    18. un T3 : un appartement de 3 pièces. (sans compter la cuisine ni la salle de bains)
    19. On n’est pas très sauces : on n’est pas très amateurs de sauces.
    20. du gruyère : les Français mettent souvent du gruyère râpé sur les pâtes. (= du fromage)
    21. ça fait pas beaucoup = il n’y a pas une grande quantité de vaisselle à laver.
    22. c’est aléatoire : c’est le hasard.
    23. quand il manque : ce n’est pas très correct comme ça. Il faudrait dire : « quand il en manque » ou « quand il manque de l’argent ».
    24. Un Carrefour : un supermarché Carrefour. C’est une des grandes chaînes de supermarchés en France, en concurrence avec Auchan, Casino, Intermarché ou Leclerc par exemple.
    25. Les vélib : c’est un système de vélos de location qu’on prend quelque part dans la ville et qu’on dépose ensuite à une autre borne quand on n’en a plus besoin.
    26. Un appart : abréviation familière de « appartement ».
    27. à portée de main : tout près, facilement accessible.

    TELECHARGER : Vive l’autonomie – France Bienvenue

    Étiquettes : , , ,

    3 responses to “Vive l’autonomie !”

    1. Charlotte says :

      Merci pour avoir ce blog! Il est parfait quand on veut essayer de comprendre un peu de francais et, comme je fais au moment, se preparer pour des tests oraux..! Merci encore une fois! 🙂

    2. st says :

      merci bcp pour ce bon travail c’est vraiment utile pour les gens qui veulent apprendre le français bonne continuation

      a bientôt;

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :