Coup de coeur pour la petite reine

La petite reine, c’est… le vélo. Attention, pas le vélo tout terrain, non ! Mais pour le vélo de route. Ou, pour Grégory, comment s’échapper des salles de cours. Pour lui, comme pour beaucoup de Français, le cyclisme, c’est le Tour de France bien sûr. Mais ce sont avant tout les heures passées sur son vélo.
Et il n’a que l’embarras du choix pour s’entraîner autour de Marseille: jolies routes qui montent et descendent au milieu des lavandes, des oliviers, des vignes et de la garrigue. Quelques vrais cols pour se faire les jambes et travailler ses descentes ensuite. Bref, tout ce qu’il faut pour trouver des sensations et beaucoup de plaisir. Ici, le weekend, les cyclistes sont partout !


Transcription
G: Grégory / A: Anne

A: Grégory, est-ce que vous avez un peu de temps libre malgré vos études à l’IUT ?
G : Oui oui, le week-end essentiellement et des fois les après-midi.
: Ah oui ? Et alors,qu’est-ce que vous faites dans votre temps libre ?
G : Alors, dans mon temps libre, j’exerce une activité sportive (1), le cyclisme, que je pratique depuis 4 ans, à peu près.
A : Ah bon d’accord … Et avant, vous faisiez autre chose ?
G : Alors avant, je faisais des sports un peu plus traditionnel quand même comme le football…
A : Oui. Garçon.
G : … J’ai fait du tennis. J’ai fait même du golf mais c’est plutôt côté loisir (2) quand même…
A : Ah bon.
G : Et un peu de ping-pong (3).
A : D’accord. Et alors, vous êtes venu au vélo ?
G : Voilà.
A : Mais vélo de route ?
G : Voilà, c’est ça le vélo de route. C’est assez différent quand même du VTT. J’ai quand même essayé aussi le VTT mais j’ai… j’ai eu un coup de cœur (4) quand même pour le cyclisme.
A : C’est vrai ? Mais comment…comment ça vous est venu, parce que finalement, bon, il y a … Les jeunes, ils ont tendance… Voilà, si ils font du vélo, c’est du VTT. Alors vous comment… Pourquoi vous êtes allé vers le vélo de route ?
G : Ben, en fait c’est tout bête (5). En juillet, il y a Le Tour de France et ça m’a… J’ai eu vraiment le coup de foudre (6) pour cette discipline (7), ça m’a plu. C’est assez original parce que il y a pas beaucoup de jeunes qui…
A: Non, non, non. C’est vrai.
G: …. qui le pratiquent parce que c’est quand même un sport difficile. Mais à la fois, c’est quand même passionnant, c’est riche parce que, bon beh, on se sent un peu libre quand même quand on est en vélo. C’est pas comme le football, c’est limité, quoi, c’est… .
A : Oui, puis finalement, pour jouer au foot, il faut une équipe, il y a des horaires d’entraînement
G: Voilà, c’est ça.
A: Alors que le vélo, on peut le prendre et… et on part.
G : Voilà, bon, à condition d’être en loisir, bien sûr.
A : D’accord, mais vous faites en club…
G : Non, non, moi, c’est loisir.
A : D’accord, oui, oui, oui.
G : Les autres sports, je les ai pratiqués en club mais là, le vélo, en loisir.
A : Et alors, comment vous faites, quoi? Vous avez… Vous y allez régulièrement, enfin…?
G : Oui, oui, ben, ou soit je fais quelquefois avec des amis. Sinon avec mon père, parce que c’est un grand sportif aussi.
A : Ah ! D’accord. c’est un cycliste aussi ?
G : Voilà/ Oh, pas que (8) cycliste ! Il fait un peu de tout. Donc…
A : C’est vrai ? Vous en faites combien de fois par semaine par exemple ?
G : Beh, Essentiellement le week-end.
A : Oui. Et vous partez combien de temps quand vous partez ?
G : Je parle plutôt en kilomètres en fait, 50 ou 40.
A : Ouais, c’est ça. Et ça vous prend combien de temps ? Ça dépend un peu du terrain, je suppose, mais….
G : Après, ça dépend du niveau. Après… du relief aussi parce que si c’est des étapes avec des montées et tout, donc c’est un peu plus long. Si vous prenez les Termes(9) par exemple, donc là ça peut durer six heures, cinq heures, l’après-midi.
A : Oui d’accord, vous partez l’après-midi. Que… Par tous les temps, qu’il fasse chaud, froid ?
G : Non, non, je regarde la météo quand même !
A : Ah bon ! Mais en hiver, vous roulez quand même ?
G : Oui oui.. Ah oui ! C’est encore un autre équipement.
A : Oui, c’est ça. Et alors, vous avez un beau vélo ?
G : Ben pour l’instant, j’ai un Décathlon (10), si je peux citer la marque, ouais. Donc… Mais je compte (11) le changer par contre pour une vraie marque de vélo spécialisée, une marque américaine comme Trek ou Cannondale.
A : D’accord, oui, oui. Mais c’est plus cher ?
G : C’est plus cher, oui ! Ah oui, c’est vraiment très cher !
A : Mais c’est plus léger !
G : C’est plus léger, oui, c’est plus léger, plus maniable.
A : Oui, il y a plein d’avantages, sauf que le porte-monnaie à la fin est un peu vide !
G : Ah oui ! C’est pas le même prix ! C’est 2000 minimum, 2000 euros !
A : Oui, oui. Et alors, comment vous faites ? Vous allez… Vous travaillez pour vous le payer ou … ?
G : Non, non, non. Mais je compte sur mes parents, sur…
A : Ah bon, ils vont vous aider…
G: Voilà.
A: Et c’est vraiment… Enfin… Qu’est -ce que vous aimez, vous, dans le vélo ? Vous aimez grimper ? Vous aimez la vitesse ? Vous aimez… quoi ?
G : Ben moi, c’est plutôt les montées parce que je suis léger. Par contre, ce que je redoute (12), c’est le… c’est… c’est les descentes parce que il y a la… l’appréhension (13). On est quand même un usager de la route et donc il y a les voitures et tout, qui nous frôlent des fois.
A : C’est dangereux quand même.
G : Puis ça peut être dangereux, oui, oui. Parce que j’ai failli (14)des fois même chuter sur… Vous savez, il y a des… des… des… comme des nids de poules (15), on dit, ce sont des dégradations de la chaussée (16).
A : C’est des vrais pièges ?
G : Oui, oui. On peut vite…
A : Et vous êtes tombé déjà ?
G : Oui, oui, je … Enfin (17), je suis tombé, oui, j’ai glissé . Bon, ça n’a pas eu…
A: Pas de conséquences.
G: Pas de conséquences, mais…
A : Oui, oui. C’est vrai que quand même on atteint des vitesses en descente, hein !
G : Voilà. Après il y a l’appréhension. Moi, je vais pas trop, trop vite non plus ! Mais bon, les professionnels, ils vont à 80 – 90.
A : Oui c’est affolant, vraiment. Et alors, vous avez un champion que vous admirez ?
G : Un champion ? Ben pour l’instant, celui qui prime, c’est Alberto Contador, l’Espagnol.
A : Oui, oui. Oui, c’est un beau sportif. Et puis, il est impressionnant, là, dans les montées et tout ça. C’est beau à voir. Bon maintenant, il y a le problème du dopage ?
G : Ah oui !
A : Alors, qu’est-ce que vous en pensez de ça ?
G : Ben, ça… ça… Moi, pour moi, ben, ça a sali l’image du cyclisme.
A : Oui, oui
G : Je pense que c’est… c’est la raison pour laquelle les gens se détournent.
A: C’est dommage.
G: Mais il y a pas que le dopage, je pense, qui est à la cause de ça. Surtout en France, c’est peu médiatisé (18), à part le Tour de France, le Critérium, en début mai je crois, et une classique Paris-Roubaix. Tout le reste…
A : Oui c’est ça, Paris-Roubaix, bon les gens connaissent. mais le reste, oui… Mais le Tour de France, quand même, c’est trois semaines et…
G : Ah oui, oui ! On a le temps de regarder !
A : On a une dose de cyclisme !
G : Oui, c’est quand même l’évènement sportif le plus regardé.
A : Oui ! Et alors, vous regardez tous les jours ?
G : Quand même pas tous les jours ! C’est-à-dire que les étapes, elles durent longtemps! Je vais pas passer toute l’après-midi !
A : Non, mais vous regardez, quoi ? Les étapes…
G : Mais en résumé, oui. Chaque fois, le soir, je regarde le résumé (19), en juillet oui. .
A : Ah, le résumé. Et les étapes de montagne, non, peut-être ?
G : Ben oui, plus les… Bien sûr, plus les étapes de montagne. Les étapes de montagne, j’essaye de suivre bien sûr….
A : Du début jusqu’à la fin ?
G : Oui, voilà, l’intégralité… enfin l’après-midi, parce que ça commence tôt.
A : Bon ben, bon vélo ce week-end alors.
G : Merci !

Quelques explications:
1. j’exerce une activité sportive: on peut dire aussi : j’ai une activité sportive / je pratique une activité sportive.
2. côté loisir : pas en compétition.
3. le ping pong: on utilise aussi le terme tennis de table.
4. avoir un coup de coeur pour quelque chose : découvrir quelque chose et commencer à se passionner pour.
5. c’est tout bête : c’est très simple. Pas la peine de chercher une explication compliquée.
6. avoir le coup de foudre pour (quelqu’un ou quelque chose) : tomber amoureux de quelqu’un / être vraiment attiré par quelque chose qu’on vient de découvrir.
7. cette discipline : ce sport. On parle de discipline sportive pour désigner une activité sportive.
8. pas que : pas uniquement
9. Les Termes : c’est une côte de 20 km à peu près à Marseille, très appréciée par les cyclistes (et les motos!). C’est le nom de cette route.
10. Décathlon: c’est une chaîne de magasins de sport en France. Ce sont eux qui dominent le marché ici. Ils ont développé leurs propres produits.
11. compter faire quelque chose : avoir l’intention de faire quelque chose.
12. redouter quelque chose : craindre vraiment quelque chose.
13. l’appréhension : la peur de quelque chose, par avance. On dit qu’on appréhende quelque chose quand on y pense avec inquiétude.
14. J’ai failli chuter : je suis presque tombé.
15. un nid de poules: un trou dans la route.
16. la chaussée : la partie de la route ou de la rue où circulent les véhicules.
17. enfin: comme souvent, on l’emploie pour nuancer ce qu’on vient de dire.
18. médiatisé : montré à la télé, évoqué à la radio, dans la presse. On dit : C’est peu médiatisé / C’est très médiatisé.
19. le résumé : après l’arrivée de l’étape, il y a une émission à la télé qui reprend tous les temps forts de la journée et passe des interviews des coureurs.

TELECHARGER: Coup de coeur pour le vélo – France Bienvenue

Envie d’écouter un champion pendant le Tour de France ? Cliquez ici.

Advertisements

Étiquettes : , ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :