Une équipe motivée

Tous les étudiants en deuxième année à l’IUT doivent mener à bien un projet d’équipe. En GEA à Marseille, nous avons une quinzaine de projets: le projet 4L Trophy, le projet Ski, le projet Voyage d’Etude, le projet Poursuite d’Etudes, le projet Sidaction, le projet Open 13 par exemple. Et bien sûr France Bienvenue.
Comment se fait le choix des étudiants ? Ils font trois voeux et ensuite, en fonction du nombre de places et de leurs résultats de première année, ils sont affectés à un projet.
Mais pourquoi choisir France Bienvenue ? La réponse avec Rachida, Olivia, Julie, Grégory et Yannis.


  • Transcription
    O: Olivia / R: Rachida / J: Julie / Y: Yannis / G: Grégory / A: Anne

    A: Alors, voilà la question que je me pose. Mais je voulais savoir quand même pourquoi vous aviez choisi ce projet-là au milieu de tous les autres.
    O: Alors, bon en ce qui me concerne, j’ai choisi ce projet parce que je… je trouve qu’il est quand même plus concret que les autres, c’est-à-dire les autres, en fait, il fallait… il fallait déjà chercher des sous (1), ce qui est pas chose évidente. Et France Bienvenue, en fait, c’est… c’est concret, en fait. Il y a… On fait… on fait des choses presque toutes les semaines. On sait ce qu’on fait. Et on sent que ça avance, et on sait où on va. Donc voilà, c’est ça qui me plaît.
    A: D’accord. Rachida ? C’était des… des raisons de… de choisir ce projet-là, par rapport à d’autres ?
    R: Moi, j’ai le même avis qu’Olivia. Mais moi je pense aussi que c’est dur de récolter des fonds. Il faut avoir du temps aussi. Et c’est pas simple de… de… d’aller démarcher (2) les entreprises, surtout…
    A: Mais pour quels projets, il fallait… il faut des fonds ? Donnez-moi des exemples, là.
    R: Bah, pour le projet 4l Trophy par exemple.
    A: Ah oui.
    R: Pour le projet Ski, non, je pense pas.
    J: Bah si.
    R: Pour le projet ski aussi. Et pour le projet Voyage d’Etude. Mais en fait, il y a un risque, c’est que si jamais (3) on ne réussit pas à récolter les fonds, enfin l’argent nécessaire pour pouvoir aller au voyage, ben on se retrouve…
    A: Oui, le bec dans l’eau (4), quoi. On n’a rien fait du tout et…
    R: On aura perdu du temps à récolter de  l’argent et on sera pas allés…
    A: Ouais, d’accord, d’accord. Vous avez des copains et des copines à qui c’est arrivé ?
    R: Oui, enfin à qui c’est arrivé, non. Mais on a l’expérience de l’année dernière. On a des… enfin… apparemment, il y a des personnes qui* ont pas réussi à récolter des fonds et sont pas allées…
    A: D’accord.
    R: Ils sont pas allés au bout de…
    A: Au bout du projet.
    R: … leur projet. Voilà.
    A: Oui, alors que France Bienvenue, c’est gratuit.
    R: Voilà, tout à fait.
    A: Et alors, qu’est-ce que vous aimez ou n’aimez pas dans ce projet ? Qui est-ce qui a une opinion là-dessus ?
    J: Je trouve que c’est bien parce que c’est régulier. On n’a pas d’échéance (5) où on se dit: « Pendant une semaine, on va pas dormir », bah parce que, par exemple, pour le projet Ski, c’est amener 200 élèves à une station de ski. Et là, si on se rate (6), c’est 200 élèves qui partent pas. Là, c’est si on se rate, c’est, bon bah, la… la semaine prochaine, on fera une autre vidéo, ou on se rattrapera (7). C’est pas…
    A: Il y a pas la même pression.
    J: Ouais.
    A: Oui, d’accord. Parce que là, il y avait des dates à respecter et les dates, c’est les dates !
    J: Oui, voilà.
    A: Pour… pour le projet ski.
    G: Oui, mais en contrepartie, ce que je… je reproche, c’est que le… France Bienvenue, c’est un projet qui demande un travail de longue haleine (8). Et voilà, il faut travailler toute l’année.
    J: Oui, d’accord mais bon…
    G: Contrairement aux autres projets.
    J: C’est pas quand même quelque chose de… d’insurmontable. C’est…
    G: Oui, mais c’est plus long.
    A: Oui, alors que le projet ski, bon, ils son… ça y est…
    G: Mais à la fois, c’est plus pratique.
    A: Oui.
    G: Parce que il y a pas, bon, toutes ces contraintes de… de budget et tout…
    A: D’accord.
    Y: Du coup, après, il y a un peu de laxisme (9), quoi.
    G: Non, non, pas du tout.
    Y: On est tentés de pas travailler…
    A: Comment ça, Yannis ?!
    G: On est plus tentés… On est plus tentés.
    Y: Bah là, on est…. du coup, vu que on travaille en groupe et on fait tous des… des vidéos, des transcriptions, des choses comme ça, et bon après, si par exemple, nous on n’a pas envie de… enfin, ou on n’a pas trop le temps, pas trop l’envie de vouloir travailler cette semaine-là, ou… Donc du coup, on se dit que les autres le feront et puis comme ça…
    A: Voilà, ça, c’est…
    Y: Je parle pas pour moi personnellement.
    A: Ah bon ?
    J: Non mais c’est vrai qu’ on est une équipe. Puis on sait qu’on peut se soutenir les… les uns les autres.
    R: C’est clair.
    O: Et puis, il y a… il y a aussi un côté qui est… qui est sympa (10), c’est le côté chaleureux, je veux dire. On fait les vidéos, on se partage… on se partage l’expérience et…
    G: Voilà, c’est ça.
    O: Je trouve que ça, c’est vachement (11) sympa. On découvre… voilà, on découvre les autres en fait.
    A: Oui, oui, oui.
    G: De pouvoir faire découvrir la culture de notre pays aux… aux étrangers, c’est ça qui est… par l’informatique, c’est… c’est incroyable.
    A: Oui, oui, oui. Et… Mais c’est vrai que vous êtes une bonne équipe, cette année.
    Tous: Merci !
    A: C’est très agréable de travailler avec vous. Voilà, bah merci.

    Quelques explications:
    1. des sous: de l’argent (familier)
    2. démarcher les entreprises: solliciter des entreprises pour qu’elles donnent de l’argent pour certains projets.
    3. si jamais: au cas où
    4. se retrouver le bec dans l’eau: être bloqué, ne pas avoir atteint son objectif.
    5. une échéance: une date limite
    6. se rater: échouer, ne pas réussir (familier)
    7. se rattraper: compenser
    8. de longue haleine: qui dure longtemps et demande des efforts sur une longue période.
    9. le laxisme: un manque de rigueur et de discipline
    10. sympa: agréable. Abréviation de « sympathique ». (On peut l’employer aussi pour qualifier des personnes gentilles.)
    11. vachement: très (très familier)

    * Rachida fait une liaison impossible, entre qui et ont, comme s’il y avait un « s » au bout de qui. En fait, c’est parce que dans sa tête, elle pense à « Ils ont ». On entend d’autres Français se tromper comme ça.

    TELECHARGER: Une équipe motivée – France Bienvenue

    Étiquettes :

    One response to “Une équipe motivée”

    1. Rens says :

      Oui!, c’est tres interessant de decouvrir la culture de votre pays! Je suis etranger et j’aime bien le blog Francebinevenue. Merci pour votre projet.

    Ecrire un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :