Face au taureau (1)

A l’endroit où le Rhône se jette dans la Méditerranée, on est en Camargue: du soleil, du riz, du sel, des flamants roses, des chevaux. Et des taureaux.
Bruno connaît bien les taureaux parce qu’il est passionné de course camarguaise.
Il a tout expliqué à Julie.


Transcription:
J: Julie / B: Bruno

J: Bonjour Bruno.
B: Bonjour Julie.
J: Alors, la plupart des jeunes font un sport collectif: du foot, du rugby, pour se défouler. Et toi, tu faisais un sport un peu plus singulier parce que tu…tu étais raseteur. Est-ce que tu voudrais nous en dire un peu plus ?
B: Oui, oui, bien sûr. Ben un sport particulier, tout dépend d’où on vient. Pour chez nous…enfin… la Provence, en… et le Languedoc-Roussillon, c’est un sport qui est quand même…enfin un sport… c’est une tradition quand même avant tout qui est assez connue: c’est la course camarguaise (1). C’est quelque chose… Enfin c’est une culture qui est assez forte chez nous, donc… Après, c’est… Voilà, il y en a qui jouent au ballon, qui jouent au basket (2), bah il y en a qui se mesurent à des taureaux. C’est… c’est… c’est comme ça. C’est une passion, c’est une envie. C’est comme d’aller jouer sur un terrain de foot pendant 90 minutes. Ben nous, pendant 90 minutes, on court devant des taureaux.
J: Alors, explique-nous un peu, bon parce que moi, je connais, mais les gens qui vont nous écouter connaissent pas. Comment ça se passe ? Est-ce que, bah, d’abord tu te préparais physiquement, tu avais un entraînement ? Est-ce que, bah, tu avais des… des habits particuliers ? Et ensuite, vraiment, quand tu étais dans une course camarguaise, comment ça se passait ?
B: Beh, un entraînement particulier, c’est surtout de l’entraînement de fond parce que c’est quand même… ça dure quand même pendant 90 minutes, environ. Une saison commence fin mars et se termine en… mi-novembre. Donc c’est quand même assez long. Donc il faut jusque… de mars à… jusqu’aux beaux jours, à avril, on rasète que deux fois… que le weekend. Après, c’est weekend plus (3) semaine. Donc il faut quand même avoir une condition physique assez bonne, pour éviter après les blessures, les claquages (4) qui peuvent entraîner après des accidents. Donc c’est surtout un entraînement de fond plutôt qu’un entraînement particulier. Après, au niveau tenue vestimentaire, bah nous, rien de particulier puisqu’on est habillés de… tout de blanc, un pantalon et un t-shirt blancs. Voilà.
J: D’accord. Et après, quand… quand (5) tu es dans l’arène, bon, le taureau sort de… de son toril, à quoi tu penses quand tu vas faire un raset (6) ? Tu te dis: « Bon, j’y vais, j’y vais pas. » Qu’est-ce qui te… Est-ce que tu te dis: « Bah là, c’est le bon moment. Je dois partir. »A quoi tu penses quand tu es face au taureau ?
B: Ben, penser, on pense pas à grand chose (7). On essaie un peu de… je dirais, toutes les sensations qui sont à nous. Un peu… Il y a quand même un peu de… de peur, d’hésitation, parce que c’est quand même des taureaux qui sont en cornes nues (8). Des accidents, ça arrive vite. Ça peut être plus ou moins… Ça peut avoir plus ou moins de conséquences. Ça peut être un simple coup de corne comme (9) un coup de corne même qui fait mal, qui touche des artères ou autre. Donc c’est vrai que bon beh tout ça, ça traverse quand même un peu l’esprit (10). Après, il y a le comportement du taureau qui rentre en jeu, la configuration des arènes. Tout ça fait que c’est plein de questions qu’il faut analyser, en une fraction de seconde, pour, bon beh, partir au bon moment et… et partir confiant.
J: Et est-ce que tu as… Tu débutes… enfin, tu as… tu as débuté… Mais est-ce que tu as plusieurs stades ? Tu évolues ou tu arrives comme ça et tu resteras de toute façon toujours au même niveau ?
B: Beh, généralement, le premier contact, ça se fait dans des ferrades (11) ou des taureau-piscines dans les fêtes de village, ou ce sont des… des courses de… de jeunes vaches, pour… pour n’importe qui. Donc généralement, c’est un premier contact. Après, il y a dans les activités de rue, ce qu’on appelle les encierro… les abrivades (12) où c’est ouvert aussi à tout le monde, donc ça permet un premier contact. Et après, quand on veut un peu pousser la chose (13), ben on s’inscrit dans une école taurine où là, on apprend enfin les… un peu la… la technique. On apprend à connaître un peu les taureaux. Si on a les compétences requises, on est sélectionné pour passer en protection, où là, on affronte des… pour la première fois, des taureaux cornes nues. Jusque-là, les taureaux sont emboulés (14). Bon beh là, on affronte des taureaux qui ont jusqu’à six ans. Donc ça reste des taureaux jeunes. La [calentro ?] (15) commence à trois ans. De trois à six ans, c’est des taureaux jeunes qui sont comme nous, qui apprennent un peu le… un peu les bases du métier. Donc ça limite le risque d’accident. Et là-dessus, après bon beh , les gens… les gens qui ont les capacités reconnues par la Fédération Française de la Course Camarguaise passent à ce qu’on appelle le Trophée de l’Avenir. Et bon bah, les autres sont gentiment remerciés et peuvent assouvir leur passion dans les courses d’emboulés. Mais après, en cornes nues, ça s’arrête. Après bon bah on passe au Trophée de l’Avenir. On a… Le trophée de l’Avenir, c’est jusqu’à 25 ans. Après… après, toute une catégorie de… Enfin, c’est des classements par rapport à l’âge, au niveau. On peut rester jusqu’à 25 ans au Trophée de l’Avenir. Sinon après, soit on passe au niveau des As où c’est, entre guillemets, la crème de la course camargaise. C’est les meilleurs taureaux, les meilleurs raseteurs, ou on évolue vers ce qu’on appelle le groupe 3. C’est l’intermédiaire entre les gens qui ont plus le… l’âge d’être à l’Avenir et les gens qui se sentent pas d’aller attaquer aux As où c’est quand même après un autre niveau.
(A suivre)

Quelques explications:
1. la course camarguaise: il faut récupérer des attributs sur la tête du taureau: une cocarde, des glands, des ficelles. Le taureau n’est pas mis à mort comme dans la corrida. C’est une tradition de la Camargue, cette région située dans le delta du Rhône, où on élève des taureaux camarguais en liberté.
2. le basket: c’est comme ça que les Français appellent le basketball.
3. weekend plus semaine: weekend et semaine. (Il faut prononcer le « s » à la fin de plus quand il a ce sens-là.)
4. un claquage: c’est quand on se déchire un muscle. On dit qu’on se fait un claquage.
5. quand: Julie prononce toujours le « d » à la fin de « quand », ce qui est typique du sud de la France. Ailleurs en France, si le mot « quand » est suivi par un mot qui commence par une consonne, on ne prononce pas le « d ».
Si vous voulez écouter les 2 prononciations: – Quand il est dans l’arène / Quand on est dans l’arène. (Tout le monde fait la liaison. On entend donc le son « t » à la fin.)
Quand je suis dans l’arène / Quand tu es dans l’arène. (Normalement, le « d » ne se prononce pas. Mais dans le sud de la France, il est souvent prononcé.)
6. un raset: c’est le moment où le raseteur affronte le taureau pour lui arracher sa cocarde par exemple.
7. pas à grand chose: pas à beaucoup de choses. (Mais ne dites pas: « pas à beaucoup de choses ». C’est très rare d’entendre ça)
8. en cornes nues: il n’y a pas de protection sur les cornes.
9. comme: ici, ça signifie que ça peut très bien être un petit coup de corne mais aussi un coup plus dangereux.
10. ça traverse l’esprit: on y pense.
11. une ferrade: c’est le moment où on marque au fer rouge les taureaux pour les reconnaître.
12. un abrivado: c’est le moment où les taureaux sont amenés dans les rues jusqu’aux arènes.
13. pousser la chose: aller plus loin, ne pas rester à un petit niveau.
14. un taureau emboulé: un taureau dont les cornes sont protégées par des boules pour éviter que les raseteurs soient blessés.
15. Problème pour comprendre ce mot… Et Julie est au Québec pour son stage. On attendra son retour pour lui demander ce que dit Bruno !

TELECHARGER: Face au taureau – France Bienvenue

Étiquettes : ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :