Passion pour le ballon ovale

Dans la région de Marseille, beaucoup de petits garçons grandissent avec le football. Mais pas tous ! Vincent, lui, est venu au rugby quand il était au lycée. Découverte d’un sport d’équipe – très populaire aussi en France – et d’une atmosphère de club où il se sent parfaitement bien. Et comme c’est un passionné, il a suivi de près la Coupe du Monde il y a quelques mois en Nouvelle-Zélande, malgré la distance et le décalage horaire par toujours pratique !

Transcription:
E: Eve / V: Vincent

E : Bonjour Vincent.
V : Bonjour.
E : Alors toi, ta passion (1), c’est le rugby.
V : Oui.
E : Donc, depuis quel âge tu… tu en fais ?
V : Depuis que j’ai 17 ans.
E : Mais comment ça se fait que (2) donc… que tu as commencé si tard ?
V : J’ai commencé si tard parce que un collègue (3) m’a fait découvrir le rugby au lycée (4).
E : Ouais.
V : Et on est allés à quelques entraînements au Club de Martigues – Port de Bouc (5). Et ça m’a bien plu. Donc j’ai continué dans cette ambiance-là et au rythme des entraînements.
E : D’accord. Donc tu fais partie… Donc aujourd’hui, tu… tu continues à en faire ?
V: Oui, je fais partie toujours du même club.
E: D’accord. Et… Mais alors avant… Donc tu es.. tu es sportif (6), donc avant ce… ce sport, qu’est-ce que tu … Qu’est-ce que tu as fait comme sport ?
V: J’ai pratiqué du sport (7) comme tout le monde à l’école.(8)
E: Oui.
V: Et puis j’ai pratiqué du karaté et de la piscine (9) en… en dehors des cours.
E: D’accord. Mais alors ces sports, donc, c’est plutôt des sports individuels. Comment ça se fait que tu es passé des sports individuels à des sports collectifs… à un sport collectif ?
V: J’ai vu ce que donnait le sport individuel, j’ai voulu voir qu’est-ce que ça donnait (10), les sports de… collectifs, quelle était l’ambiance, et ça m’a bien plu.
E: D’accord. Et donc… donc c’est vrai ce qu’on dit par rapport à l’esprit d’équipe ? Est-ce que… enfin… est-ce que c’est … c’est … c’est vraiment réel ?
V: Oui, il y a un réel esprit d’équipe au… au sein de l’équipe et même du club.
E: Est-ce que en dehors des matchs, vous vous voyez ? Est-ce que… Est-ce que cette ambiance continue après le match ?
V : Bien sûr, cette ambiance continue et… il y a la troisième mi-temps (11), hein !
E : D’accord ! Et donc du coup, tu fais des matchs ?
V : Oui, je fais des matchs tous les dimanches.
E : Est-ce qu’il y a un niveau que vous avez atteint avec le club qui est marqué…
V : En Juniors, on a atteint un très bon niveau, on a atteint les phases finales de Provence, huitième finale de la coupe Sud-Est et on a fini premiers du championnat des Philiponeaux.
E : Des quoi ?
V : Philiponeaux, c’est une catégorie dans laquelle les juniors sont classés.
E : D’accord. Oui, vous êtes allés bien loin avec… avec votre équipe. Et donc par rapport à l’actualité, donc il y a eu la… la Coupe du monde de rugby qui s’est déroulée donc… le… Il y a pas longtemps. Alors, qu’est-ce que tu en as pensé ?
V : Je… je pense que l’équipe qui a gagné cette coupe du monde est l’équipe la plus méritante. D’ailleurs, ils jouaient chez eux, en Nouvelle-Zélande.
E : Oui, donc voilà… Enfin, c’est pas…
V: Non, c’est pas l’équipe de France ! L’équipe de France ne méritait pas de gagner. Ils n’étaient pas au niveau (12) pour moi durant cette compétition, à part en phase finale dans laquelle ils ont pu montrer un très beau match. Et sur ce match, ils méritaient de gagner la compétition mais pas sur l’ensemble des matchs.
E: Oui, parce qu’ils ont quand même bien joué.
V: Oui, ils ont bien joué sur le dernier match. Sur les… l’ensemble des matchs, ils… ils étaient un cran en-dessous (13) des autres équipes.
E: D’accord. Et donc si c’est ta véritable passion, alors tu … tu te levais chaque matin ? Parce que j’ai vu qu’il y avait des… des matchs tôt le matin ! Tu… tu te levais pour aller voir ces matchs ?
V: Les… Les… Je sélectionnais les matchs que je voulais voir et je me levais aux heures pour voir ces matchs.
E: Comme par exemple ?
V: Australie – All Blacks
E: Quelle heure ?
V: Oh, c’était… c’était assez tôt, je crois que c’étais dans les 7h00 (14). Et il y a eu France – Pays de Galles qui était à 8 heures et demie et…
E: Et ça se fait… C’était en week-end (15)?
V: Oui, c’était en week-end. Les matchs, c’était que le samedi et le dimanche.
E: Ah oui d’accord.
V: A part les matchs de poule qui des fois se jouaient (16) la semaine.
E : D’accord, bon ben très bien. Alors Vincent, ben je te remercie et puis… Merci à toi !
V : Merci. Au revoir.
E : Au revoir.

Des explications:
1. ta passion: on dit qu’on a la passion de quelque chose ou qu’on est passionné de quelque chose.
2. Comment ça se fait que… : cette expression sert à demander: Pourquoi ? Pour quelle raison ?
3. un collègue: c’est le sens marseillais du terme ! Vincent l’emploie pour parler d’un ami. (Normalement, un collègue, c’est quelqu’un avec qui on travaille.)
4. le lycée: on va au lycée entre 15 et 18 ans à peu près, en classe de seconde, de première et de terminale.
5. Martigues et Porc de Bouc sont deux villes à l’ouest de Marseille.
6. être sportif: pratiquer un sport régulièrement et être en bonne condition physique.
7. pratiquer du sport: ce n’est pas correct de dire ça. Il faut dire: faire du sport ou pratiquer un sport. Ici, comme il parle en général, c’est faire du sport qui est correct.
8. à l’école: il y a des heures d’EPS au collège et au lycée. (EPS = Education Physique et Sportive). Pour parler de cette matière, les élèves disent en général qu’ils ont sport.
9. pratiquer: ne convient pas ici non plus. (Même si on l’entend toujours ici dans le sud). On dit: j’ai fait du karaté et de la piscine (ou de la natation). Ou alors: j’ai pratiqué le karaté et la natation. (Mais c’est un peu plus soutenu comme style.)
10. J’ai voulu voir qu’est-ce que ça donnait: il faudrait dire: J’ai voulu voir ce que ça donnait. (c’est-à-dire ici: comment ça se passait.)
11. la troisième mi-temps: après les deux mi-temps de jeu pendant le match, il y a ensuite la fête entre les joueurs. Les rugbymen ont la réputation de savoir faire la fête ensemble !
12. être au niveau: être suffisamment bon.
13. être un cran en-dessous: ne pas être au même niveau que les autres équipes. Etre juste au-dessous.
14. dans les 7h00 (sept heures): vers 7 heures. (plutôt familier)
15. en weekend: on pourrait dire aussi: pendant le weekend.
16. un match qui se joue: on emploie le verbe pronominal pour exprimer la même idée que la voix passive (qui est joué), qui est moins fréquente.

TELECHARGER: Passion pour le ballon ovale – France Bienvenue

Et si vous voulez vous replonger dans l’ambiance de la Coupe du Monde, cliquez ici.

Étiquettes :

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :