Mes parents, leur restaurant et moi

Un petit restaurant en Provence, des spécialités de la région, une terrasse ombragée…
Evidemment, ça peut faire rêver.
Mais pour Marion, pas le temps de flâner, car elle travaille dans ce restaurant avec ses parents, quand elle n’est pas en cours. C’est qu’on n’arrête pas dans un restaurant !
Marion nous explique tout ça, ainsi que la façon dont ses parents l’ont élevée.


Transcription:
M: Marion / A: Anne

A: Bonjour Marion.
M: Bonjour.
A: Alors, qu’est-ce que vous faites dans votre temps libre ?
M: Beh, le weekend et pendant les vacances, en fait, je travaille dans… dans un restaurant, quoi, c’est le restaurant de mon père.
A: Oui.
M: Donc je travaille pour me faire des sous, pour pouvoir me payer tout ce que j’ai besoin (1), vu que mes parents ont une politique (2), donc je dois m’occuper… quoi, je dois m’occuper de moi.
A: Oui ? C’est-à-dire.. vous… enfin… Mais vous occuper de vous, ça veut dire quoi ? De tout, tout, tout ? Comment ça ?
M: Oui, je dois tout… je dois tout me payer, que ça soit (3) les habits, les… les sorties. Après, tout ce qui est pour… pour l’université, c’est eux qui me le payent…
A: Ah ! D’accord.
M: Ils me le remboursent à la fin de l’année, je me paye, moi, puis après, ils me le remboursent.
A: Ah bon ! D’accord. Oui, oui, oui.
M: Et voilà.
A: Il faut tout gérer.
M: Oui.
A: C’est difficile, alors !
M: Ben depuis… depuis que j’ai… ouais depuis tout le temps (4), ça a été comme ça. Depuis que je suis rentrée au collège, maisvoilà, mes parents, ils m’ont… en fait, ils m’éduquent de façon que plus tard, je puisse me débrouiller toute seule sans… sans leur aide, s’il leur arrive quelque chose, que je puisse me débrouiller…
A: Ça a pas dû être toujours facile, quoi ! Parce que vous dites au collège, on est jeune au collège, quand même !
M: Oui, mais bon (5), ça a été… ça a été comme ça. Comme ils travaillaient beaucoup, qu’ils ont… ils sont pas là souvent, du coup, bah…
A: Il fallait que vous soyez autonome. Très vite.
M: Très vite, ouais.
A: Et alors, donc, vous dites c’est le restaurant de votre papa. C’est un restaurant de quel genre… enfin… Quel genre de clients il y a ?
M: Bah c’est un restaurant un peu familial, donc il y a… Comme c’est dans un petit village, j’habite à Cereyste, c’est le seul restaurant du village.
A: Ah bon !
M: Donc en fait…
A: Il s’appelle comment?
M: La Quinta.
A: D’accord.
M: C’est le nom argentin, vu que ma mère, elle est argentine.
A: C’est vrai ? Oui, oui, oui.
M: C’est le nom de la maison de mes parents… de mes grands-parents en Argentine.
A: Ah! C’est joli, ça, comme histoire. C’est loin, l’Argentine !
M: Ouais. C’est très loin. Voilà, donc c’est un petit resto, où…
A: Qu’est-ce qu’on y mange alors ?
M: C’est des spa[…]… des spécialités provençales et des pizzas aussi.
A: D’accord. Et c’est ouvert midi et soir ? Tous les jours ?
M: Sept jours sur sept, midi et soir.
A: Donc vous, vous travaillez alors les weekends ?
M: Les weekends, les vacances…
A: Les vacances.
M: Les vacances d’été aussi.
A: Oui, oui, oui. D’accord. Alors, ça veut dire quoi ? Les horaires… Vous êtes prise de quelle heure à quelle heure ?
M: Le midi, normalement, je commence à dix heures et demie. Et après selon… selon le monde qu’il y a, je peux finir entre minuit, minuit et demie..
A: Depuis dix heures et demie du matin jusque…?
M: Ah non !
A: Il y a une interruption quand même.
M: Oui, oui. Non mais parce que…
A: Oui, en fait le midi…
M: Je commence à dix heures et demie et je finis vers trois heures, le temps de…
A: De débarrasser.
M: De débarrasser, tout ça. Et ouais, le soir, je commence à six heures et demie…
A: Ouais, ouais. Mais ça coupe la journée, quoi, c’est-à-dire que…
M: Oui, voilà. Après, si il y a trop de monde le midi, on peut finir jusqu’à cinq… à cinq heures.
A: Si les gens s’attardent à table.
M: Voilà. Et du coup, après j’ai qu’une heure et demie pour me reposer… Il faut recommencer à travailler.
A: Oui, oui, c’est vraiment prenant, quoi, hein, l’hôtellerie… enfin la… la restauration, tout ça, c’est des horaires un peu compliqués.
M: Bah oui. Même je vois mon père (6), […] je le vois pas souvent. Ma mère non plus, vu qu’ils travaillent ensemble. Donc…
A: Oui, c’est pas très propice à la vie de famille !
M: Non, bah, on est souvent seules avec ma soeur. Donc…
A: D’accord, oui, oui. Et quand… quand vous commencez à 10 heures et demie, là, qu’est-ce que vous faites, en fait ? Parce que les gens, ils arrivent à quelle heure pour manger ? Vers midi ?
M: Les gens, ils arrivent vers midi, oui. En fait…
A: Il faut faire quoi ?
M: Il faut faire toute la mise en place… Donc d’abord faut faire le ménage…
A: Mettre la table…
M: Après, il faut mettre les nappes, les assiettes, les couverts, les verres, préparer les desserts pour…
A: Ah oui !
M: … qu’ils puissent être servis directement. En fait, c’est la mise en place.
A: Oui, oui. Et après, vous faites quoi ? Le service ? Ou vous faites aussi… Vous cuisinez des… des choses ?
M: Non, non. Moi, je fais que (7) le service et le bar.
A: D’accord.
M: Voilà, après c’est une autre équipe qui s’occupe de la cuisine. Il y a deux équipes différentes. Il y a le service et puis…
A: Vous êtes combien en fait, à travailler comme ça ? Bon, il y a vos parents…
M: Bah après, ça dépend des jours en fait. Il y a différentes équipes qui se…
A: Oui ? Qui se relaient ?
M: Qui se relaient. Et… le midi, en semaine, ils sont deux en cuisine. Et on est normalement deux ou trois en service. Et après, le weekend, ils sont quatre en cuisine et on est jusqu’à… jusqu’à cinq en service.
A: Oui, oui, il y a plus de monde (8). Et les clients, alors, c’est des habitués ou c’est… des gens de passage ? Comment c’est ?
M: Durant l’année, en fait, c’est souvent des… des habitués, vu que en fait, on est à côté aussi d’une zone industrielle. Donc il y a beaucoup de gens qui viennent manger tous les midis, en sortant… quoi, pendant leur pause déjeuner.
A: D’accord. Donc il faut être efficace ? Non (9) parce que…
M: Oui, voilà.
A: Il faut qu’ils mangent assez vite ?
M: Il faut qu’ils mangent assez vite. Mais bon, le menu, il y a… Dedans, il y a des menus exprès (10)…
A: Oui, pour que ça soit efficace.
M: Puis les gens, ils savent souvent ce qu’ils veulent déjà, donc on n’a même pas besoin de leur apporter la carte.
A: Ah d’accord.
M: Ils choisissent directement ce qu’ils veulent et on leur fait.
A: Tout de suite, c’est en cuisine et puis après, on peut servir.
A suivre…

Des explications:
1. ce que j’ai besoin: normalement, il faut dire: ce dont j’ai besoin. (car avoir besoin est suivi de la préposition de.)
2. une politique: ici = une ligne de conduite qu’ils ont choisie.
3. que ce / ça soit… : aussi bien les habits que les sorties. L’emploi de que sert à renforcer l’idée qu’il s’agit bien de tout.
4. depuis tout le temps: c’est plus correct de dire: depuis toujours. Ou alors, il faut dire juste: ça a tout le temps été comme ça. Il y a mélange entre ces deux façons de dire, ce qui  arrive souvent à l’oral.
5. oui, mais bon: c’est une façon courante à l’oral de dire: Oui, c’est sûr. Mais c’est comme ça.
6. je vois mon père… : ce n’est pas le sens de voir quelqu’un. En fait, c’est pour dire qu’elle prend l’exemple de son père.
7. je fais que le service: je fais seulement le service. (familier car il manque ne: je ne fais que…)
8. il y a plus de monde: on utilise le mot monde plutôt que le mot gens dans ce genre d’expressions. Par exemple: il y a beaucoup de monde / il y a du monde / Il y a peu de monde.
9. non parce que: ce non, comme souvent n’a pas son sens de base. Il sert en fait à renforcer ce qui suit. Difficile à expliquer ! C’est uniquement oral.
10. des menus exprès: exprès pour aller vite / spécialement conçus pour que ça aille vite / adaptés.

Votre avis nous intéresse !
– D’abord, est-ce qu’on mange aux mêmes heures qu’en France dans les restaurants chez vous ?
– On dirait que Marion a beaucoup de responsabilités ! Comment peut-on responsabiliser et rendre autonomes ses enfants ? En faisant comme les parents de Marion ou trouvez-vous que c’est un peu radical ?

TELECHARGER: Marion et le restaurant de ses parents – France Bienvenue

Publicités

Étiquettes : ,

4 responses to “Mes parents, leur restaurant et moi”

  1. Daniel Dav says :

    Ici, au Mexique on mange le petit déjeuner toujours chez nous vers 6 h pile donc toutes les écoles, universités, lycées etc. commencent à 7 heures en général et car il n’y a pas du temps pour aller au restaurant. (mais il y a des gens qui le font), et puis, nous prenons le déjeuner vers 10 heures pour les écoles primaires et secondaires, et beaucoup de centres de travail donnent la pause a cet heure. Normalement tout le monde va au restaurant pour faire le repas principal de la journée entre 15 h et 16 h. Et finalement le soir, on dîne vers 20 h ou 21 h, mais c’est en général quelque chose de legère.

    À ce qui correspond à la façon dans laquelle les parents de Marion lui donnent des responsabilités, à mon avis, c’est un peu radicale, et en plus à son âge! mais c’est vrai ce qu’elle dit dans la interview, elle peut se débrouiller toute seule plus facilement que les autres. Mais je pense que en conseillant aux enfants de dépenser leur argent d’une forme intelligente et mesurée peut aussi leur donner le sens de ce qui coûte gagner de l’argent et les préparer pour leurs vies adultes.

    • Anne says :

      Bonjour Daniel, Vous commencez très tôt ! Ici, les écoles primaires commencent en général à 8h30 (avant, les parents peuvent déposer les enfants à une garderie, s’ils commencent plus tôt). Dans les lycées et les collèges, c’est à 8h au plus tôt. Et sinon, beaucoup de gens commencent leur journée de travail entre 8h et 9h. (ça dépend des métiers bien sûr.)
      Ici, pour le repas de midi, ça dépend: les gens vont dans des petits restaurants près de leur travail, comme celui des parents de Marion. Mais il y a aussi des entreprises qui ont leur propre cantine ou cafétéria. Il y aussi de plus en plus de gens qui se préparent à manger et l’emportent au travail car ça finit par être cher de payer le restaurant tous les jours.
      Côté éducation, c’est vrai que c’est important que les enfants comprennent que l’argent ne vient pas comme ça !(tout au moins dans les familles ordinaires)
      Merci pour votre réponse qui nous permet de voir comment vous vivez au Mexique !
      Encore une question: qu’est-ce que vous mangez à 10h ? C’est comme un deuxième petit-déjeuner ?

  2. LOPEZ Angélica says :

    Wow, j’ai adoré votre site!

    Ca fait des mois que je cherche une page comme la votre avec des vraies conversations de tous les jours.

    Félicitations et merci car votre matériel va beaucoup m’aider pendant mes cours de français.

    Amicalement,

    Une deuxième mexicaine 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :