La naissance de Quentin

Comment cela se passe-t-il quand on travaille et qu’on attend un bébé ?
Comment s’organise ensuite la vie dans les premiers mois après la naissance ?
Congé de maternité, choix du prénom, allaitement, retour au travail, c’est de tout cela dont parle Vanessa, jeune maman comblée d’un petit garçon qui pousse vite, très vite !


Transcription:
A: Anne / V: Vanessa

A: Bonjour Vanessa.
V: Bonjour.
A: Alors, tu es une jeune maman, en fait.
V: Oui, tout à fait, ouais. Il a deux ans maintenant.
A: Ah ! Quand même (1) ! Oui, ça passe vite, hein !
V: Oui, ça passe très vite !
A: Deux ans. Donc c’est un… un petit garçon.
V: C’est ça, qui s’appelle Quentin.
A: Et alors, il est né à quelle période de l’année en fait ?
V: En février, en 2010. En février.
A: D’accord. Oui, et toi, tu travaillais, en fait.
V: Oui, je travaillais avant. Donc je me suis arrêtée six mois avant… Six… Six semaines ! Six semaines avant…
A: Oui, six mois, ça aurait été bien, non !
V: Ça serait bien, mais bon. (2)
A: Oui, six semaines, c’est le congé…
V: Six semaines.
A: … légal.
V: Voilà. Six semaines avant la naissance de Quentin. Et j’ai pris dix semaines après (3). Voilà.
A: Oui, d’accord. Donc tu as fait exactement ce qui est prévu par… par la loi en France et tout ?
V: Oui, et après j’ai rajouté mes congés (4) en fait, qui m’a permis… qui m’a permis de le garder pendant sept mois avec moi. Le garder…
A: Ah oui ! Tu as pas repris au bout des dix semaines.
V: Non, pas du tout.
A: Oui, parce que là, c’était petit (5), hein ! C’est dur.
V: Oui, ça faisait beaucoup.
A: D’accord. Oui, tu as pu cumuler comme ça. C’est bien.
V: Voilà, c’est ça.
A: Et alors, avant, donc avant la naissance, tu t’es arrêtée six semaines avant. Bon mais tu travaillais. C’était dur ou pas ? Ou à la fin, tu étais fatiguée ?
V: Non. Non, non. Je…
A: Tu étais en pleine forme (6).
V: En pleine forme ! Oui, oui, oui. Non, non (7), j’ai… j’ai bien profité de ma grossesse. Non, non, ça s’est très bien passé.
A: Tu étais contente de t’arrêter quand même ?
V: Aussi, oui, oui.
A: Parce que ça veut dire quoi… Tu as arrêté… quoi… en décembre ? Quelque chose comme ça ?
V: En décembre… Ouais, début… début janvier, allez, on va dire début janvier.
A: Début janvier. D’accord.
V: Non, non (8), c’était une bonne période.
A: Et alors après, qu’est-ce que tu as fait, une fois que tu travaillais plus (9), là ? Tu as préparé tout ?
V: J’ai préparé la chambre de mon fils. J’ai profité pour (10) acheter…
A: Les vêtements…
V: Les vêtements de première naissance (11). Ça passe vite, quoi. J’ai… J’en ai bien profité, oui, oui.
A: Et donc après, bah il est né. Et bah ensuite, donc tu as profité de tes dix semaines plus la suite. Alors ça t’a fait combien de [mois]… de temps, tu m’as dit ?
V: Ça m’a fait… Dix semaines… ça m’a fait…
A: Tu as repris quand en fait ?
V: Septembre.
A: Ah oui, tu as pu…
V: Début septembre.
A: Ouais, d’accord, de février jusqu’à septembre, tu as pu…
V: Voilà de février…
A: Parce que après, ici, enfin, il y avait les vacances, ouais, les grandes vacances.
V: Les vacances scolaires, donc qui m’a permis de…
A: Ah bah c’était bien alors !
V: … d’accumuler en fait.
A: Oui, oui, c’est bien tombé (12). Là tu t’es bien organisée ! Et au fait, oui, tu… enfin, tu savais si c’était un petit garçon ou… avant qu’il naisse ?
V: Oui, oui, oui. Tout à fait.
A: Tu avais voulu savoir ?
V: J’ai… On a voulu savoir si c’était un garçon ou une fille.
A: Et vous aviez choisi le prénom à ce moment-là ou vous aviez… ?
V: Très tardivement. Je crois qu’il… que j’étais enceinte de huit mois.
A: Vous étiez pas d’accord ?
V: On n’était pas du tout d’accord. Et un jour, par hasard, dans la rue, j’ai entendu « Quentin ». Voilà, qui m’a énormément plu. A mon mari aussi. Et depuis ce jour-là, voilà. Et on a appelé notre fils Quentin.
A: Et du coup, vous avez… Vous n’aviez pas cherché de prénom de fille. Si un peu, au départ peut-être quand même ?
V: Oui, oui, oui. On avait pris… On avait réfléchi entre garçon et fille, oui oui.
A: Bon et alors après, quand tu… Donc après, tu es restée à la maison, tout ça, tu t’en es bien occupée. Et après, bah, il a fallu reprendre le travail. C’était un choix ou c’était… Enfin, tu voulais continuer à travailler ? Ou financièrement, c’était nécessaire ? Ou…
V: Un peu les deux mais le choix aussi de… d’aller travailler. J’avais besoin de… de retrouver une vie active, une vie…
A: Avec des adultes.
V: Avec des adultes. Même que (13) c’est dur le matin de laisser mon fils mais j’avais besoin de… de reprendre le travail. Je pense que sept mois, c’est…
A: Il était prêt à…
V: C’était prêt, voilà. Oui, oui.
A: Toi aussi, tu étais à peu près prête ?
V: Oui, oui, prête, à peu près. Parce que je l’allaité pendant sept mois.
A: Ah oui !
V: Voilà. Et après, quand j’ai repris le travail, je l’allaitais plus que (14) le matin et le soir. Et petit à petit…
A: Et il a bien accepté… tout ça ?
V: Oui, très facilement, oui, oui. Très très facilement.
A: Bon, je te remercie.
(A suivre…)

Quelques explications:
1. Quand même: cette expression montre qu’on réalise tout à coup que ce petit gars a déjà deux ans et qu’on est un peu surpris de voir comme le temps est passé vite.
2. six mois / six semaines: Vanessa voulait bien sûr dire six semaines, ce qui est le congé auquel ont droit en France toutes les femmes enceintes qui travaillent. (en étant payées normalement bien sûr) C’est le congé prénatal, avant l’accouchement.
3. dix semaines: c’est le congé après la naissance, ou congé postnatal. Les femmes françaises ont donc un congé de maternité de 16 semaines. (6 semaines avant et 10 semaines après). Si on n’a pas pris les 6 semaines en entier avant, on ajoute les jours non utilisés à ces dix semaines. Une femme a le droit de travailler jusqu’à 3 semaines avant la date prévue de l’accouchement et peut donc reporter les 3 autres semaines après la naissance. Ou si elle accouche plus tôt que prévu, les jours sont reportés après l’accouchement.
4. mes congés: ce sont les jours de congé, c’est-à-dire les vacances, auxquels a droit tout salarié. Donc en ajoutant les 16 semaines légales de congé de maternité à ses jours de vacances, une jeune maman peut repousser la date de reprise de son travail.
5. c’était petit: c’est une façon de dire: il était petit. C’est une façon de généraliser. On dit par exemple: Trois mois, c’est petit.
6. être en pleine forme: être en parfaite santé et dynamique / Aller très bien physiquement
7. Oui, oui. Non, non: ça peut paraître bizarre d’employer ces deux mots contraires juste l’un à côté de l’autre. En fait, c’est fréquent à l’oral. Vanessa dit « oui, oui » en pensant au fait qu’elle était en forme. Et ajoute « non, non », parce qu’en même temps, cela signifie qu’elle n’était pas fatiguée.
8. non, non: à nouveau ce « non, non » alors que juste avant, il n’y a pas eu de question posée. C’est comme précédemment, Vanessa veut dire qu’il n’y a eu aucun problème pendant sa grossesse.
9. une fois que tu travaillais plus = une fois que tu ne travaillais plus. N’oubliez pas la négation complète à l’écrit. Ici, c’est juste la transcription fidèle de ce style habituel dans une  conversation ordinaire.
10. J’ai profité pour… : plus souvent, on dit: J’en ai profité pour… Ou alors, il faut dire: J’ ai profité de mon congé de maternité / de cette période / de ces semaines pour… (comme le fait Vanessa ensuite)
11. de première naissance: on dit plutôt: les vêtements de naissance / les vêtements premier âge.
12. c’est bien tombé: tout s’est bien organisé côté dates.
13. Même que =  même si
14. je l’allaitais plus que… = je ne l’allaitais plus que… (il manque ne: style oral jamais à l’écrit) = je l’allaitais seulement le matin et le soir, après l’avoir allaité totalement avant.

Et chez vous, comment cela se passe-t-il ?
– Quelle est la durée du congé de maternité dans votre pays ?
– Est-ce que c’est possible de concilier vie de famille et vie professionnelle pour les femmes dans votre pays ?
– Une majorité de femmes en France continuent à travailler après avoir eu des enfants. Qu’en pensez-vous ?

TELECHARGER: Quand Quentin est né – France Bienvenue

Étiquettes : ,

3 responses to “La naissance de Quentin”

  1. Abd-Allah says :

    Je crois que l’audio à telecharcher de cette interview n’est pas complet. Eh, oui, je parle français comme une vache espagnole, mais maintenant que j’ai trouvé ce blog tout va être différent. Merci infiniment!

    • Anne says :

      Bonjour, J’ai ré-écouté et de mon côté, j’entends cet enregistrement en entier, du début à la fin. Donc je ne sais pas trop quoi faire !
      A bientôt

      • Abd-Allah says :

        Merci, Anne. J’ai téléchargé de nouveau et cette fois-ci c’était OK. La première fois il en y avait un peu plus que 1 minute. Désolé si je vous ai derangé.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s