La vie avec Quentin, deux ans

Il n’y a pas longtemps, vous avez fait connaissance avec Vanessa, la jeune maman de Quentin. Comme elle a décidé de reprendre le travail après son congé de maternité, comme beaucoup de Françaises, il faut s’organiser ! Mode de garde, horaires de la semaine, rôle du papa, travail à temps partiel ou à temps complet, voici quelques-unes des questions qui se posent pour réussir à concilier vie professionnelle et vie de famille de façon harmonieuse. Une chose est sûre: le temps passe vite et il est déjà question d’école !


Transcription
V: Vanessa / A: Anne

A: Alors, Vanessa, on a déjà parlé, bon de… d’ avant la naissance de Quentin et puis juste après. Et puis, bon bah là, maintenant, il a deux ans. Donc ça fait un petit moment que tu as repris le travail. Et comment tu t’organises, alors ? Parce que il faut le faire garder.
V: Alors, c’est… J’ai la chance que c’est ma maman qui me le garde parce qu’elle est assistante maternelle(1).
A: Ah ! D’accord !
V: Donc j’ai la chance (2) que ma mère me le garde. Et donc…
A: Donc elle le garde avec d’autres enfants ?
V: D’autres enfants, oui. Ils…
A: Ah ouais ! C’est sympa !
V: Ils ont un an de moins que Quentin mais bon, maintenant qu’ils… qu’ils marchent, donc ils s’amusent bien ensemble. Donc c’est… c’est bien.
A: Ah, c’est bien ! Ah d’accord, je savais pas qu’elle était assistante maternelle.
V: Oui, oui, oui.
A: Et alors elle en garde combien ?
V: Elle en garde trois.
A: Donc il y a Quentin et deux autres.
V: Donc Quentin et un garçon et une fille.
A: Oui, oui, oui. Donc c’est pas trop dur pour toi de le laisser ?
V: Non, pas du tout, non, non, non.
A: Tu savais dès le début que ça allait être comme ça en fait ?
V: Oui. Oui, oui, oui.
A: Tu as pas eu à chercher…
V: Non.
A: … de nounou (3), de crèche (4)…
V: Ma mère m’a proposé. Non, non. Donc, j’ai la chance…
A: Ça, c’est vrai que c’est un souci en moins.
V: Tout à fait.
A: Oui, oui. Et alors au niveau de (5) tes horaires, tu commences à quelle heure le matin ?
V: Alors je commence à 8 heures.
A: Oui.
V: Donc le matin, c’est mon mari qui va amener Quentin.
A: Parce que lui, il commence plus tard ou… ?
V: Plus tard, oui. Voilà. On s’est organisés. Et je finis vers 4 heures. Voilà. Donc c’est qui vais… qui vais récupérer (6) mon fils le soir.
A: Oui, oui. Vous pouvez en profiter (7)…
V: Oui.
A: … correctement. Travailler et puis…
V: Voilà, voilà
A: … vous en occuper et tout ça.
V: Pas trop… le soir, le récupérer trop tard (8). Donc…
A: Oui, oui. Tu peux…
V: Même le matin.
A: … t’occuper du bain (9), de faire à manger, tout ça…
V: Voilà, ça, c’est l’avantage.
A: Oui, oui, c’est l’avantage d’avoir un travail quand même qui permet de concilier les deux. Parce que tu travailles à temps complet ?
V: Oui. oui, oui.
A: Parce que tu aurais pu aussi décider aussi de faire, je sais pas, un mi-temps ou…
V: Non, non, non. Non, je trouve pas la nécessité pour le moment. Je pense quand il commencera à aller à l’école, qu’il aura d’autres activités sportives, là, oui, je pense que je prendrai…
A: Peut-être…
V: … mon 80% (10).
A: Oui, d’accord, pour pouvoir…
V: … profiter un peu plus. Voilà.
A: Les accompagner… l’accompagner aux activités, les choses comme ça.
V: C’est ça.
A: Et bon bah là, donc chez ta maman, il est avec d’autres enfants. Mais il y a… il y a beaucoup de mamans en fait qui les mettent après dans… en halte-garderie (11), de temps en temps.
V: Je pense que je vais le faire.
A: Tu penses ?
V: Je… je… je… Je pense !
A: C’est un effort ?
V: Parce que c’est très difficile de trouver une halte-garderie, comme ça, quand…
A: Oui ?
V: … le prendre. Parce que…
A: Il y a pas trop de places ?
V: Il y a pas trop de places, non, non.
A: Ouais, ouais, c’est ça. C’est surchargé ?
V: Ouais, c’est très surchargé. Donc je vais essayer quand même de l’inscrire à l’école. Mais maintenant, avec les nouvelles lois, ils te le prennent pas avant trois ans (12).
A: Eh oui.
V: Donc il aura que deux ans et demi, donc je pense que…
A: Il faudra attendre l’année d’après.
V: Je pense. Donc on va essayer de l’inscrire à la halte-garderie au moins deux… deux jours par semaine, ça serait bien. Pour qu’il voie d’autres enfants, pour qu’il s’habitue pour la rentrée (13) prochaine.
A: Bah oui, oui. Puis c’est vrai qu’il y en a qui… qui aiment ça, hein, de toute façon, être avec les enfants de leur âge. Voilà, ouais, ouais. Et pour toi, c’est dur de le… Bon, chez ta maman, c’est peut-être pas trop dur de le laisser mais si tu dois le laisser, voilà, à la halte-garderie, puis après à l’école, tu penses que ça va être dur ?
V: Oui, ça va être très dur ! Parce que je l’ai jamais laissé. Le soir, pour le moment, j’y arrive pas, quoi.
A: Ah ouais, vous sortez pas sans lui ?
V: Non, sans lui, on part… On sort pas encore.
A: Mais par exemple, si vous allez, je sais pas, dîner chez quelqu’un (14) ou quelque chose, vous l’emmenez ou vous le faites pas ?
V: Non. On l’emmène.
A: Il suit partout ?
V: Il suit partout, oui, oui.
A: Ah bah c’est bien ! Et il dort ou… ? Comment il fait ?
V: Non, il dort pas. En principe, il fait comme nous, quoi.
A: D’accord. Et oui, c’est ça, donc tu as pas cherché de baby-sitter ?
V: Non, non, non.
A: Tu as pas envie du tout ?
V: J’ai pas envie. Bah je trouve que la semaine, on l’a pas, donc…
A: Oui, oui. C’est pas pour le laisser en plus…
V: Le laisser le weekend.
A: Bah puis c’est ça, hein, ils sont petits. Bon, peu à peu, après, on se sépare ! Mais… Au début, c’est dur, hein !
V: C’est très dur… quoi (15), pour moi, c’est très dur, oui !
A: Bon, bah je te remercie pour tous ces renseignements. Et puis, bah, bonne continuation avec Quentin. Et puis, bah… je te parlerai peut-être une autre fois, quand il sera entré à la… à l’école maternelle.
V: Volontiers.
A: Tu me raconteras ce que ça fait (16).
V: Tout à fait, oui oui. Volontiers.

Des explications
1. une assistante maternelle: ici, c’est une femme qui garde des enfants à son domicile et qui est agréée pour ça. (Obligation d’examen médical, vérification des conditions matérielles d’accueil des enfants, contrat signé entre elle et la famille, etc…)
2. j’ai la chance que…: bien sûr, Vanessa apprécie que tout se passe en famille, ce qui est en général moins stressant (et plus souple) que la crèche par exemple.Et  Quentin grandit avec sa grand-mère ! Elle veut dire aussi qu’elle n’a pas eu à chercher quelqu’un de confiance ou à demander une place en crèche des mois à l’avance. Pour beaucoup de familles, trouver comment faire garder son enfant est un souci qu’il faut résoudre le plus vite possible dès qu’un bébé est annoncé ! (Les femmes françaises travaillent, donc le système de garde est crucial.)
3. une nounou: c’est le nom familier donné aux assistantes maternelles. (abréviation de nourrice)
4. la crèche: c’est une structure d’accueil collective des bébés à partir de trois mois (après la fin du congé de maternité) jusqu’à l’entrée à l’école maternelle à trois ans. Le problème, c’est d’avoir une place car il n’y a pas assez de crèches. (La crèche est payante alors que l’école maternelle ensuite est gratuite.)
5. au niveau de: = en ce qui concerne
6. récupérer un enfant = aller le chercher ( à la crèche, chez la nounou, à l’école). Vous pouvez employer l’une ou l’autre de ces phrases de façon équivalente.
7. vous pouvez en profiter: de tels horaires peermettent à Vanessa de s’occuper de Quentin toute la fin de la journée. (Et comme elle n’habite pas loin de son lieu de travail, elle ne perd pas de temps en transports)
8. pas trop… : il aurait fallu dire: Le récupérer pas trop tard. Mais à l’oral, on comprend très bien, c’est juste bizarre quand on doit transcrire en fait !
9. le bain: en fin de journée, on donne le bain aux enfants. Cela fait partie des rituels familiaux !
10. prendre son 80%: Vanessa envisage de travailler à temps partiel quand Quentin sera un peu plus grand. Ainsi,  elle ne travaillera pas le mercredi, jour où dans la plupart des écoles (maternelles et primaires), il n’y a pas classe. Et c’est le jour réservé aux activités sportives, artistiques, etc…, ce qui suppose que quelqu’un accompagne les enfants aux clubs où ils sont inscrits.
11. une halte-garderie: c’est comme une crèche, mais les enfants n’y vont pas tous les jours. On ne peut les y laisser que de manière occasionnelle, quelques demi-journées par semaine. C’est une bonne transition entre la vie de famille et la vie à l’école maternelle à 3 ans.
12. avant trois ans: avant, il y avait des classes maternelles dès deux ans, deux ans et demi, pour les familles qui le souhaitaient. C’était la section des « bébés ». Bien sûr, c’est petit. Mais les professeurs des écoles sont de vrais professionnels, il y a un véritable projet éducatif de développement de l’enfant, ce n’est pas juste de la garderie, loin de là. Donc il faut bien comprendre que pour certaines familles, aller à l’école très tôt, c’est fondamental, d’un point de vue financier (c’est gratuit et cela permet aux mamans de retourner travailler) et d’un point de vue éducatif, pour l’apprentissage du langage, de toutes sortes de compétences et de la vie en société. (Pour certains enfants qui grandissent dans des milieux défavorisés, l’école maternelle est un des moyens de compenser ces handicaps de départ.) Mais bien sûr, cela coûte cher à l’Etat, qui a peu à peu diminué les budgets consacrés à l’éducation, ce qui fait qu’aujourd’hui, les enfants, en général, ne peuvent aller à l’école qu’à 3 ans.
13. la rentrée: c’est le début de l’année scolaire, en septembre.
14. aller dîner chez quelqu’un /chez des amis: en France, on s’invite entre amis à la maison, autour d’un bon repas.
15. c’est dur… quoi pour moi, c’est dur: ici, quoi sert à annoncer une nuance, dans un style oral: Vanessa précise que c’est pour elle que c’est dur. (pas forcément pour toutes les mamans, mais pour elle, ça l’est.) Elle aurait pu dire aussi: C’est dur… enfin, pour moi, c’est dur.
16. tu me raconteras ce que ça fait = tu me donneras tes impressions, tu me diras comment tu vis ça.

Comment cela se passe-t-il dans votre pays ?
– Comment sont gardés les enfants quand leur mère travaille ? En crèche, par des nourrices à leur domicile, ou au domicile des parents ?
– En France, des familles s’organisent et se regroupent pour faire garder leurs enfants au domicile de l’une ou l’autre famille par une assistante maternelle. Est-ce que cela existe chez vous ?
– Est-ce difficile de trouver un mode de garde ? Est-ce cher ? En France, il existe des aides financières. Cela favorise le travail des femmes.
– Si vous avez des enfants petits, est-ce que vous trouvez que c’est difficile pour vous de les confier à quelqu’un d’autre ?

TELECHARGER: La vie avec un petit garçon de deux ans et demi – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : , ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :