Romain, la pluie et le beau temps

Quand on peut allier travail et passion, tout va pour le mieux ! C’est ce qui arrive à Romain qui a découvert la météo quand il était adolescent et a décidé d’en faire son métier. Avec de la ténacité et beaucoup de travail car les places sont chères, il a réussi à entrer à l’Ecole de Météo France à Toulouse. Il étudie donc sur le site même de Météo France depuis un an. Et il y vit aussi ! Voici donc un rêve devenu réalité !

Transcription
R: Romain / A: Anne

A: Alors Romain, tu as quitté Paris pour t’installer à Toulouse. Pourquoi est-ce que tu es installé à Toulouse maintenant ?
R: Parce que donc je suis (1) la formation… une formation à Météo France, pour ensuite travailler…
A: … dans la météo.
R: Dans la météo, voilà.
A: D’accord. Et ça, c’était un vieux rêve ?
R: Oui, oui. Ça faisait plusieurs années que… que j’essayais d’y rentrer. Mais comme le concours d’entrée est assez compliqué, j’ai mis un peu de temps mais j’y suis enfin arrivé (2) !
A: D’accord. Tu as jamais désespéré.
R: Non, non. Voilà.
A: Tant mieux alors ! Mais c’est un concours compliqué ou c’est parce que il y a pas beaucoup de places ou… ?
R: C’est surtout le fait qu’il y a pas beaucoup de places chaque année. Donc ça… ça relève le niveau et comme il y a quand même beaucoup de gens qui sont intéressés par ce domaine-là, ça… ça reste compliqué.
A: D’accord. Et donc tu as réussi et là, tu termines ta première année.
R: Donc là, je termine la première année, et il m’en reste encore une… une seconde l’an prochain.
A: Et après tu seras nommé quelque part ?
R: Et ensuite, voilà, je serai affecté dans un des services de Météo France quelque part en France, ou même en outre mer (3), c’est possible aussi.
A: D’accord. Tu auras le choix ou ça va être… compliqué ?
R: C’est… c’est un choix en fonction du classement. Là, pendant les deux ans, on a des examens et on a des notes. Et donc c’est… Le… le choix se fait en fonction du classement (4) à l’issue (5) des deux années.
A: D’accord. Et alors, dans quoi vous pouvez travailler, finalement ? C’est des postes différents, je suppose.
R: Oui, oui, c’est des domaines (6) très différents. Ça peut être dans la prévision du temps, ça peut être dans l’assistance aéronautique pour les aéroports, ça peut être dans le commerce aussi parce qu’on a des produits qu’on peut vendre aux entreprises, aux particuliers (7).
A: Oui ? Mais pourquoi par exemple ? Enfin je comprends pas bien, ça.
R: Bah ça peut être par exemple tout… des produits… Par exemple pour les sociétés d’autoroutes, ça peut être des produits de suivi… de suivi des phénomènes par exemple qui peuvent être gênants pour les routes, comme la neige, le verglas et…
A: Ah d’accord ! Mais ils intègrent ça dans leurs…
R: Voilà, souvent, ils ont des sites… On leur fournit un… un genre de site internet où ils peuvent accéder en direct à toutes les informations météo dont ils ont besoin.
A: Donc si ils doivent prendre des mesures d’urgence, des choses comme ça, ils sont…
R: Voilà.
A: … Enfin c’est vraiment ciblé (8) pour…
R: Oui, c’est vraiment… On a…
A: … pour leurs problèmes à eux.
R: On a des produits vraiment spécifiques pour chaque type d’usager (9) et chaque client.
A: Ah, d’accord. Et alors toi, tu aimerais travailler dans quoi après ?
R: Oh, il y a plein… plein de domaines intéressants. Mais moi, c’est vrai que je suis plutôt intéressé par la prévision, et la prévision des orages, c’est quelque chose qui…
A: Ah oui ?
R: … qui m’intéresse beaucoup.
A: C’est fascinant ?
R: Oui, c’est fascinant. Et puis il y a encore beaucoup de… beaucoup de choses à faire dans ce domaine-là. On prévoit des zones à risque mais on peut pas encore dire vraiment: « ça sera vraiment à cet endroit-là au-dessus de cette ville que l’on… qu’il y aura un orage ».
A: Et je suppose que c’est oui… c’est ça aussi, tu dois trouver ça beau à observer, non ?
R: Oui, oui, c’est sûr que c’est fascinant, c’est un beau spectacle… un beau spectacle dans le ciel.
A: Mais alors, depuis longtemps tu t’intéresses à ces choses-là ?
R: Bah ça a commencé, je crois, vers la fin du collège, au début du lycée (10). Donc oui, ça fait quand même pas mal d’années maintenant.
A: Oui ? Et alors après, tu t’es renseigné pour… pour en faire ton métier.
R: Oui voilà. Je me suis renseigné. J’avais fait les Journées Portes Ouvertes à l’Ecole justement de Météo France. Et puis j’avais rencontré aussi quelques… enfin du personnel de Météo France à la Cité de l’Espace (11) ou au Mont Aigoual (12), où on peut justement discuter avec eux pendant les visites.
A: D’accord. Et alors là, pendant tes études, par exemple, qu’est-ce que… qu’est-ce que vous étudiez ? C’est quoi, les matières ? C’est quoi, les… ?
R: Oh, c’est vraiment… C’est varié, hein. On fait de la physique de l’atmosphère, des statistiques, parce que les statistiques, c’est utile pour la climatologie. On a des maths, de l’anglais. Après, tout ce que est observations aéronautiques et…
A: Oui, oui.
R: Voilà.
A: C’est très complet.
R: Oui, oui. Il y a beaucoup, beaucoup de choses.
A: Il y a des choses que toi, tu n’aimes pas tellement, dans ce… ?
R: Bah après, à Météo France, on peut avoir des… des postes dans le domaine de l’informatique pour programmer des… des logiciels, des trucs (13) comme ça et c’est vrai que ça, c’est pas trop… trop mon truc (14), la programmation !
A: Toi, tu préfères tout ce qui est vraiment…
R: Oui, vraiment.
A: … observation.
R: Voilà. Et prévisions. Pas trop… Je suis pas trop informatique (15) !
A: D’accord. Donc après, tu vas finir par nous présenter la météo à la radio, là, comme les prévisionnistes (16)…
R: Bah pourquoi pas, dans quelques années, avec un peu d’expérience !
A: Bah je crois que tu avais fait justement une petite… un stage, non?
R: Oui, oui, à Paris, j’étais donc… J’avais fait un stage d’une semaine. Et donc j’avais été dans le service médias, qui s’occupe justement de la météo pour les différents médias (17), que ça soit télévisions, radios. Et on a aussi donc un site internet où on enregistre des bulletins audio. Et donc j’avais participé à cet enregistrement-là. Et on avait entendu ma voix sur le site internet.
A: Pendant une journée ?
R: Pendant une journée, voilà.
A: Ouais, donc c’est très varié.
R: Oui, oui. Il y a vraiment plein de… plein de domaines différents et d’activités différentes.
A: Tu n’es pas du tout déçu.
R: Non, non, pas du tout.
A: Et donc tu vis sur le site lui-même.
R: Oui, voilà, donc sur le site à Météo France, il y a des résidences, qui sont ouvertes pour les… donc pour les stagiaires en formation initiale (18) comme moi pendant un an, deux ans, trois ans. Mais aussi pour le personnel qui vient se former à Toulouse, voilà, pour une semaine, pour deux semaines, pour des petits stages… pour des petits stages au cours de la carrière professionnelle.
A: D’accord. Bon, et il va faire beau, là, dans les prochains jours ?
R: Oui, oui, normalement, là, il devrait faire beau et même très chaud la semaine prochaine, surtout sur le sud.
A: Canicule (19) ?
R: Peut-être oui. On devrait atteindre des températures pourquoi pas à 35°, dans les prochains jours (20).
A: On va transpirer !
R: Voilà, oui.
A: D’accord. Bah je te remercie, Romain. Continue bien.

Des explications:
1. je suis la formation: il s’agit du verbe suivre, pas du verbe être. On dit qu’on suit une formation, des cours.
2. y arriver: réussir. J’y suis arrivé = J’ai réussi.
3. en outre mer: c’est comme ça qu’on appelle tous les départements et territoires que la France a dans le monde (la Martinique, Saint Pierre et Miquelon, La Réunion, les Kerguelen, etc…), par opposition à la métropole.
4. le classement: les élèves sont classés en fonction de leurs résultats. Le premier choisit ce qu’il veut, etc… Donc à la fin, les moins bien classés prennent ce qui reste.
5. à l’issue des deux années = à la fin des deux années
6. c’est des domaines: à l’oral, l’association du singulier et du pluriel n’est pas gênante. Mais dans un document écrit, il vaut mieux écrire: Ce sont des domaines…
7. les particuliers: ce sont les gens ordinaires, par opposition aux entreprises, aux associations, etc…
8. c’est ciblé: c’est spécifique et adapté à des besoins bien précis.
9. un usager: c’est comme ça qu’on appelle quelqu’un qui utilise un service.
10. fin collège, début lycée: donc Romain avait 14-15 ans.
11. La Cité de l’Espace: à Toulouse
12. Le Mont Aigoual: il y a une station météo tout en haut, qu’on peut visiter. (C’est un site magnifique!)
13. des trucs: des choses (familier)
14. C’est pas trop mon truc: je n’aime pas vraiment ça. (Il peut aussi y avoir l’idée qu’on n’est pas excellent dans ce domaine.) (familier)
15. Je ne suis pas trop informatique: je n’aime pas ça, ça ne me passionne pas. (familier)
16. la radio: en fait, les présentateurs de la météo à la radio ou à la télé ne sont pas passés par Météo France, sauf sur France Inter où ce sont vraiment trois ingénieurs météo qui se relaient pour faire ce travail quotidien, en direct de leurs bureaux de Météo France.
17. Les radios et les chaînes de télévision utilisent les informations fournies par Météo France pour fabriquer leurs bulletins.
18. en formation initiale: c’est la formation qu’on suit avant d’être nommé sur un poste, quansd on est éncore étudiant, par opposition à la formation continue, qu’on suit plus tard dans sa vie professionnelle, une fois qu’on a un travail.
19. la canicule: c’est une période prolongée de fortes chaleurs, avec des températures qui ne baissent pas beaucoup la nuit.
20. Ces prévisions datent de quelques jours et se sont révélées exactes! Il y a bien eu une période de fortes chaleurs mais depuis quelques jours, ce n’est plus le cas du tout, sauf dans le sud-est de la France!

Voici donc le bulletin météo (juste le son) que Romain avait préparé, écrit et enregistré le 14 mars:
Comme les jours précédents, les nuages bas et les brouillards sont nombreux ce matin du nord de la Bretagne à la Normandie, l’Ile de France et jusqu’au Bénélux.
Plus au sud, du Val-de-Loire au Centre est et jusqu’à l’Alsace, le ciel est plutôt chargé et quelques nappes de brouillard sont présentes par endroits.
Partout ailleurs, le temps est très agréable dès le matin, hormis (1) sur les côtes provençales où des entrées maritimes peuvent masquer localement le soleil.
L’après-midi, le temps s’améliore sur les régions du nord avec le retour d’un franc soleil, sauf de la pointe du Cotentin au Pas-de-Calais où des plaques de nuages bas et quelques brouillards peuvent persister. Le soleil continue de briller sur la moitié sud mais les entrées maritimes sur le littoral provençal pourraient s’avérer tenaces par endroits. Les températures minimales sont conformes aux normales de saison: on attend 1° (2) à Mulhouse, 5 à Lyon, 6 à Bordeaux, 7 à Nantes et 9 ° à Perpignan.
L’après-midi, les températures grimpent (3) à la faveur de (4) l’ensoleillement, avec 16° à Nancy, 17 à Paris, 19 à Nantes, 21 à Montélimar et 23 à Bordeaux.
Aujourd’hui, mercredi 14 mars, nous gagnons 4 minutes de soleil et nous fêtons les Mathilde (5). Passez une très bonne journée.

1. hormis: sauf (style plus soutenu)
2. 1° = un degré (celsius)
3. grimper = monter (Mais c’est un peu plus fort.)
4. à la faveur de = grâce à (style plus soutenu)
5. Tous les jours, à la météo, on nous indique la date, l’heure de lever et du coucher du soleil, combien de minutes de soleil nous gagnons ou perdons, selon la saison et quel est le saint du jour.

Qu’en pensez-vous ?
– Est-ce important à votre avis d’avoir un travail qui vous passionne ? Ou bien est-ce assez d’avoir des passions dans sa vie personnelle ?
– Avez-vous découvert tôt ce que vous vouliez faire dans la vie ? Ou bien est-ce venu peu à peu ?

TELECHARGER: Romain et la météo – France Bienvenue

Publicités

Étiquettes : ,

4 responses to “Romain, la pluie et le beau temps”

  1. blair says :

    c’est pas mal

    • Andreï says :

      Mais qu’est-ce que ça veut dire ‘pas mal’ ? C’est super ! Et ce mélange, il n’est pas préférable mais primordial, je pense.

  2. amal says :

    très serviable ça , j’aime bcp, et surtout les enregistrements ce « Anne », elle sais bien comment interroger ses invités d’une manière intéressante , bonne continuation !

    • Anne says :

      Bonjour,
      Merci ! Mais parfois, en réécoutant au moment de faire la transcription, je me dis que j’aurais dû poser telle ou telle question, ou approfondir un point évoqué par la personne qui répondait à mes questions !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :