La Corse, mais pas à la plage

Les vacances d’été sont désormais derrière nous ! Retour au travail depuis deux semaines. Changement de rythme. Mais avant de se replonger totalement dans cette nouvelle année, voici une petite escapade en Corse. Soleil garanti, belles plages, mer très chaude, c’est bien sûr tout cela, la Corse. Romain, qui y était déjà allé il y a deux ans, y est retourné en août et a découvert d’autres aspects de ce petit coin de France car l’Ile de Beauté, comme on la surnomme, ce sont aussi de magnifiques paysages de montagne et de nature dont on peut profiter de multiples façons.

Transcription:
R: Romain / A: Anne

A: Bonjour Romain. Bah tu es retourné en Corse en fait.
R: Oui, oui. On a fait un petit tour de l’île de… de la Corse. Et… En…
A: Oui. Comment ça ?
R: En camping.
A: Ah oui, en camping. Tu avais réservé… Vous aviez réservé des emplacements et tout ça ?
R: Non, non, on était… on était libres. Donc chaque s[oir]… chaque journée en fait, on décidait de l’endroit où on allait dormir et…
A: Ah oui ? C’est pas trop chargé ? J’aurais pensé que en août…
R: Non, non, non. On a eu un peu de mal (1) le premier soir dans la région de Calvi. Mais après, tout le reste, ça s’est… ça s’est bien passé.
A: Vous avez toujours trouvé ?
R: Oui, oui. On pa[ssait]…
A: Pour des petites tentes ?
R: Oui, voilà, on avait deux tentes et on passait une nuit ou deux dans chaque camping.
A: Ah oui. D’accord. Non, parce que j’aurais pensé que août était surchargé, qu’il fallait tout avoir réservé. Il y avait… non… pas trop de touristes ?
R: Si, il y avait du monde mais on trouvait toujours un… un emplacement.
A: Bon alors, plage ?
R: Des plages. La montagne aussi.
A: Ah ! La montagne cette fois-ci ?
R: Oui, oui. On a fait une rando (2). On a fait le… Une randonnée pour la… l’ascension du Monte Cinto.
A: Ah ! Mais c’est haut, ça !
R: Donc c’est le plus haut sommet de Corse, à 2706 mètres.
A: Ça fait un peu haut !
R: Oui.
A: Et alors, vous êtes allés tout en haut ?
R: Voilà, on est partis de… de 1000 mètres d’altitude. Et on est donc arrivés à 2706 mètres. On a mis un peu moins de 10 heures.
A: Ça fait beaucoup ! Les pieds !
R: Oui, les pieds étaient bien fatigués. On a bien…
A: Les pieds, les genoux ?
R: Oui, les jambes aussi, oui. Parce que c’est très raide aussi, la montée.
A: C’est ça, mais alors comment c’est ? C’est bien balisé (3) ? Il y a des sentiers ? Comment c’est ?
R: Oui, mais on s’est servi d’une… On avait la carte… la carte IGN (4) pour se… pour se diriger et puis c’est… Il y a un sentier bien tracé au début et après, c’est vraiment dans la roche donc on suit les… on suit les cairns (5).
A: Ça fait… ça fait une belle rando, ça ! Vous aviez quoi alors pour manger, boire ? Enfin, il fallait tout emporter ou vous avez trouvé… ?
R: Oui, il fallait tout emporter avant. On avait le pique nique et…
A: Oui, mais pour l’eau ?
R: Et pour l’eau, on pouvait… Donc on avait de l’eau au début mais on passait aussi à un refuge au… au milieu de la randonnée, où on pouvait se… se ravitailler.
A: Oui, c’était de l’eau… enfin, c’était accessible à tout le monde, quoi.
R: Oui, c’était un refuge.
A: Il y avait du monde au refuge ?
A: Non, non. Mais c’est un vieux… enfin c’est un refuge pas très important.
A: D’accord. Oui oui. Bon, il a fait beau ? Il faisait chaud ?
R: Bah il faisait très chaud au début en démarrant. Puis après, en montant, avec l’altitude, ça… ça va mieux. Et le temps… enfin, c’était beau au début. Puis ça s’est un peu chargé (6) l’après-midi.On a été un peu dans le… dans les nuages, arrivés en haut.
A: Quoi, des nuages d’orage ?
R: Pas d’orage mais des pe[…]… des…
A: Parce que en montagne quand même, l’orage… Puis si tu dis que c’était assez… enfin, plein de pierres et tout ça à la fin, il vaut mieux pas être trop…
R: Non, mais on avait… Normalement, ça devait pas… On avait regardé la météo avant, donc il y avait pas de…
A: Oui, vous avez eu le temps. D’accord. Et alors… En fait, on dit la montée est difficile mais descendre aussi, c’est fatigant, non ?
R: Oui, bah c’est presque aussi long en plus parce que c’est très raide, on est souvent sur les mains, sur les…
A: Ah oui ! C’est presque de l’escalade ?
R: Oui, oui. Oh, c’est pas de l’escalade, mais on est… Oui, on s’aide des mains souvent. Et puis… Donc on va pas forcément plus vite parce que c’est souvent plus dangereux la descente même (7) que la montée.
A: Et tu as envie de recommencer ? Des randonnées comme ça ?
R: Bah oui, oui. Ça me plaît beaucoup. La montagne, c’est…
A: Oui, c’était magnifique ?
R: Oui. C’était très beau. Bon on a juste regretté de pas (8) pouvoir profiter de la vue, en haut…
A: A cause de…
R: A cause des nuages. Parce que normalement, on voit bien la mer et…
A: Ah oui ?
R: Tout le…
A: On voit très, très loin.
R: Oui, on voit très loin mais là, on n’a pas trop vu ! Donc bon…
A: Bah, il faudra remonter !
R: Voilà !
A: Une autre fois. Mais tu as aussi profité d’autre chose ? En Corse ?
R: Oui, on a aussi fait du canyoning.
A: Ah oui, on peut tout faire en Corse, hein !
R: Oui, oui. Bah il y a les montagnes qui sont là, donc…
A: Oui, oui. Et alors, ça se passe comment, ça, le canyoning ? Moi, j’ai jamais pratiqué ça, hein !
R: Donc on était… On a fait ça dans le Massif de Bavella. Donc c’est plutôt vers le sud… de l’île. Donc on était avec un moniteur. C’est un moniteur Diplômé d’Etat (9). Et…
A: Oui. Il emmène un petit groupe ?
R: Voilà. On était un groupe de… d’une dizaine de personnes.
A: De ton âge ou un peu tous les âges ?
R: Oh, il y avait… il y avait des plus jeunes, des un peu plus vieux. Donc ça allait… Mais ça restait…
A: Oui. Hommes ? Femmes ?
R: Ça restait assez jeune. Il y avait qu’une seule fille dans le groupe.
A: Ah ! D’accord.
R: Mais bon, il y a pas…
A: Oui, il y a pas d’interdiction. ! Mais…
R: Non, non, non. Il y avait d’autres groupes avec d’autres moniteurs où il y avait des filles et…
A: Oui oui. D’accord. Non, parce que c’est un peu, bon quand même physique. Bon et alors, comme activité, c’est physique ? C’est impressionnant aussi ?
R: Oui, bah on a… on a …
A: Qu’est-ce que vous avez fait ?
R: On est… On descend un canyon. On était équipés donc avec des combinaisons, un casque.
A: Elle est froide, l’eau ? (10)
R: Elle est fraîche mais pas… Après, on pouvait s’y baigner sans… sans combinaison, il y avait pas de problème.
A: Oui, oui. Mais la combi (11), c’est parce que après, comme tu…
R: Oui, et comme quand on y reste longtemps dedans, c’est sûr que c’est…
A: Oui, c’est ça, à force (12), ce serait trop…
R: Il vaut mieux l’avoir, oui.
A: Oui, oui.
R: Et donc on descend ce canyon. Il y a des… des sauts, des… des toboggans (13).
A: Des sauts ?
R: Oui.
A: C’est-à-dire ?
R: Bah des sauts. On a sauté jusqu’à 12 mètres.
A: Ah bon ? Il faut se jeter…
R: Voilà, il faut…
A: … dans un trou d’eau ?
R: Un trou, non. Là, c’était pas des… Généralement, c’est pas des zones trop, trop petites. Donc il y a pas trop, trop de risques. C’est pas…
A: Mais… Si…enfin… Tu le sais au départ que tu vas devoir faire ça ou… ?
R: Oui, oui, quand tu… Quand on réserve, il y a…
A: On sait qu’il y a des sauts.
R: Il y a des sauts, oui.
A: Mais douze mètres, c’est beaucoup !
R: Oui, c’est… c’était le plus haut. Après, sinon, c’était 8 mètres, 9 mètres, 6 mètres.
A: Oui. Bon. Et alors dans le groupe, tout le monde a vaincu les obstacles ?
R: Non. Tout le monde, non. Mais on peut toujours les éviter en fait quand…
A: Ah bon ?
R: Si quelqu’un veut pas le faire, il peut se faire encorder et descendre en rappel.
A: Ah oui ! Si vraiment il panique un peu…
R: Oui, oui, voilà.
A: … dans certains endroits. Et toi, tu as tout fait, alors ?
R: Oui, moi, j’ai tout sau[…]… J’ai tout fait. Après, il y avait… le moniteur aussi interdisait certains sauts à… aux personnes qui… pesaient un poids trop important.
A: Ah bon ?
R: Bah parce qu’il y avait des endroits où il y avait pas énormément d’eau. Donc il voulait pas prendre de risque que…
A: Ils auraient pu aller toucher… le fond ?
R: Oui, toucher le fond, voilà.
A: Ah bon, oui d’accord.
R: Parce que nous, on touchait des fois un petit peu mais c’était…
A: Oui ? Et alors, oui, il faut pas être trop lourd.
R: Voilà, oui.
A: Et alors, c’était le cas dans le groupe ?
R: Oui, il y avait quelques-uns… C’était plus de 80 kilos. Il leur disait de pas…
A: Ah ! Oui c’est pas forcément trop gros d’ailleurs. Ça peut être quelqu’un de grand, qui pèse…
R: Oui, si c’est quelqu’un de grand…
A: Bon, il y a des limites, alors. Il vaut mieux être petit !
R: Bah, ça dépend du débit d’eau en fait.
A: Oui, oui. Oui, en été, là, il y a quand même moins d’eau… quand même. Bon et alors, qu’est-ce que tu aimes là-dedans ? Qu’est-ce que tu as aimé ? Ça t’a plu ?
R: Oui, bah déjà les paysages sont magnifiques, d’être dans le canyon, c’est très encaissé (12), c’est…
A: Tu peux pas accéder autrement ?
R: Oh, non. Il y a vraiment des sommets magnifiques autour et puis l’aspect sportif aussi et… voilà.
A: Oui. Et ça fait quelles sensations, là, quand on se jette de 12 mètres ?
R: Bah il faut essayer de…
A: On se laisse tomber ou… quoi… enfin… ?
R: Oui, bah il faut sauter en avant et…
A: Ah il faut sauter, quoi ! Faut y aller carrément (15).
R: Ah oui, oui ! Faut y aller. C’est pas…
A: Oh !
R: On tombe pas tout seul !
A: Et… qu’est-ce que ça te fait, toi, comme sensation ? Enfin… Ça fait peur ? Ça va vite ? Comment… ?
R: Oui, les premiers sauts, mais après… après, une fois qu’on est habitué, ça va bien.
A: Tu as le temps de réaliser, quoi, que tu es en l’air… et puis Plouf (16)…
R: Oui, oui. Tu le vois bien que ça se rapproche. ..
A: … tu touches…
R: … que le… l’eau se rapproche.
A: D’accord. Et ça fait pas mal quand on rentre dans l’eau, de si haut ?
R: Bah ça dépend. C’est pour ça qu’il nous disait de bien mettre les bras le long du corps, pour pas… pas faire des plats (17) avec les bras ou des… Voilà.
A: Bon, et personne ne s’est fait mal ?
R: Non, on n’a pas eu de blessés ou de… Tout s’est bien passé.
A: Bon ! Eh bien, bravo ! […] Quel courage ! Moi, j’oserais pas ça, hein ! Bah écoute, maintenant, il faut attendre les prochaines vacances, hein !
R: Oui !
A: Voilà. Allez, bon courage (18) pour la reprise (19).

Des explications:
1. on a eu un peu de mal: ça a été un peu difficile / un peu compliqué.
2. une rando: abréviation de randonnée. (plus familier)
3. balisé: les chemins de randonnée sont normalement balisés, c’est-à-dire qu’on trouve régulièrement des indications de la direction grâce à des marques de peinture sur les pierres, les arbres, etc…
4. L’IGN: c’est le sigle pour l’Institut Géographique National qui s’appelle aujourd’hui Institut National de l’Information Géographique et Forestière. Mais ils ont gardé ce sigle car c’est une vraie institution en France dans le domaine des cartes. On peut accéder au Géoportail, pour voir toutes sortes de cartes géographiques. A explorer !
5. un cairn: un petit tas de pierres qui permet de signaler la direction sur un sentier de randonnée quand il n’y a pas d’endroit où tracer une marque à la peinture. Ce sont les randonneurs qui les maintiennent en y ajoutant une pierre à leur passage.
6. ça s’est chargé: le ciel s’est chargé de nuages.
7. même: ici, ce mot sert à renforcer l’idée que la descente pose des problèmes. Cela signifie: « On ne va pas plus vite. Et même, c’est plus dangereux. »
8. on a regretté de… : si c’est négatif ensuite, la négation complète et parfaite, c’est: regretter de ne pas faire / avoir fait quelque chose. Comme toujours, à l’oral (et uniquement à l’oral), on a tendance à oublier « ne ».
9. un moniteur Diplômé d’Etat: pour encadrer les activités sportives, il faut avoir suivi une formation et obtenu un diplôme. (qui est le même sur tout le territoire français, d’où ce nom de diplôme d’Etat.)
10. Elle est froide, l’eau ?: tournure uniquement orale, à la place de « L’eau est froide? »
11. une combi: abréviation de combinaison. (Style un peu plus familier)
12. à force = au bout d’un moment / si on y reste longtemps.
13. un toboggan: c’est normalement un jeu pour les enfants qui s’asseyent dessus et descendent en glissant. Là, ce sont des passages où on se laisse descendre de petites chutes d’eau dans le lit de la rivière en étant porté par l’eau.
14. encaissé: coincé entre des parois abruptes.
15. carrément: sans hésiter, totalement.
16. Plouf: c’est une onomatopée qui évoque le bruit que fait quelqu’un ou quelque chose qui tombe dans l’eau.
17. faire un plat: quand on ne plonge pas correctement,  on heurte la surface de l’eau, on fait un plat, ce qui fait mal.
18. Bon courage: c’est ce qu’on dit pour encourager quelqu’un qui va devoir faire quelque chose de difficile ou de pas très agréable.
19. la reprise: c’est le moment où on retourne travailler après des vacances.

Et vous ?
– Aimez-vous les vacances sportives: randos à pied, à vélo, escalade, plongée, etc… ? Ou plutôt des vacances tranquilles: farniente, grasse matinée, sieste à la plage, etc… ? Ou des vacances remplies de visites touristiques ?
– Aimez-vous les activités dans lesquelles on peut « se faire peur », les sports extrêmes ? Qu’est-ce que ça vous apporte ?
– Pour ceux qui ne sont pas très tournés vers ce genre d’activités, avez-vous déjà fait quelque chose comme ça où vous avez été obligés de vous dépasser ? Qu’avez-vous ressenti, avant, pendant et après ?

TELECHARGER: La Corse mais pas à la plage

Étiquettes : , ,

One response to “La Corse, mais pas à la plage”

  1. radio says :

    Très intéressant comme article, voir une autre façade de la corse, c’est génial !
    Merci et continu comme ça… =)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :