Bientôt là

Mais de qui s’agit-il ? Qui sera bientôt là ?
Le bébé qu’Estelle attend, avec beaucoup de grâce et de sérénité.
Estelle est dans son neuvième mois de grossesse. C’est donc pour très bientôt. Jolie façon de terminer l’année 2012 !


Transcription
E : Estelle / A : Anne

A : Bonsoir Estelle. Ça va ?
E : Bonsoir. Ça va, oui.
A : Tu es en forme, alors ?
E : Oui.
A : Toujours là !
E : Oui, toujours. Encore (1), oui.
A : Donc si je pose la question, c’est parce qu’en fait, tu attends un heureux événement (2), pour très bientôt.
E : Oui, dans trois semaines, un petit garçon qui devrait arriver.
A : Ah, tu sais !
E : Oui.
A : Vous avez demandé à savoir dès le début, avec ton mari, ou… ?
E : Oui, c’était une envie qu’on avait tous les deux.
A : C’est plus simple pour le prénom ?
E : Non, parce que le prénom n’est toujours pas choisi !
A : C’est vrai ?
E : C’est plus simple pour la décoration de la chambre, pour acheter les vêtements. Mais le prénom, on n’est toujours pas décidés, non.
A : Mais pourquoi ? Vous êtes pas d’accord, ou… ?
E : Si, on est d’accord sur trois prénoms mais on n’arrive pas à en choisir un. Donc…
A : Mais comment vous allez faire ?
E : … on ira à la maternité (3) avec notre petite liste et…
A : En le voyant, ça va être…
E : … j’espère que… qu’en le voyant, on aura le déclic (4).
A : D’accord. Bon et sinon tu es en pleine forme ?
E: oui.
A: Donc tu as arrêté de travailler, là, il y a quelque temps quand même.
E: J’ai arrêté de travailler il y a un mois.
A : Oui. C’est bien ?
E : Oui. Mais du coup, oui, j’en profite bien. J’ai encore la forme (5) donc je peux continuer à faire un peu de sport.
A : Bah oui, c’est ça, hein. Tu es toujours au sport, fidèle au poste (6) !
E: Oui.
A: Comment ça va se passer alors ce… l’accouchement ? Tu as… Tu vas à l’hôpital, dans une clinique ?
E : C’est l’hôpital public, un hôpital de…de Marseille qui s’appelle La Conception. Et comment ça va se passer ? Bah j’espère que ça se passera bien.
A : Non, mais je veux dire, c’est… Tu y vas quand tu… quand le bébé sera prêt à arriver ? Ou c’est programmé, avec une péridurale ?
E : Non, non, non. Pas du tout. Non, non.
A : Tu auras une péridurale quand même ?
E : Quand le bébé sera prêt, si je la demande, j’ai la possibilité d’en avoir une. Mais c’est pas obligatoire.
A : Non, parce que des fois, il y a des endroits où pour leur convenance à eux, il fallait programmer et tout. C’était un peu nul (7)!
E : Ah non, pas de convenance. C’est le bébé qui choisira !
A : Bon, et alors, le papa, il est prêt aussi ?
E : On est prêts ! Tous les deux, on est prêts. Il y a la valise.
A : Oui, oui. Enfin bon, c’est pas pareil. Lui, il doit être impatient, non ? Parce que toi, tu l’as avec toi, ton bébé ! Mais pour un papa, je trouve que c’est… c’est long aussi.
E : Oui, c’est long, mais bon, c’est confortable aussi parce que une fois qu’il sera là, ce sera peut-être plus fatigant pour lui !
A : Oui, oui.
E : Pour l’instant, c’est moi qui ai le…
A : Oui, le fardeau ?
E : Le fardeau. Oui, enfin (8)…
A : Et tu as des projets d’allaitement  ou… ? Comment tu veux faire ?
E : J’aimerais bien allaiter, oui, si c’est possible, oui.
A : Et bah je suppose que tout le monde attend avec beaucoup d’impatience. C’est le… Dans ta famille, c’est le premier petit-enfant ou… ?
E : Tout le monde… Premier petit-enfant de mon côté, du côté de mon mari aussi, donc, oui, tout le monde est très impatient. Ça fera un beau cadeau de Noël.
A : Alors, c’est quoi, la date ? Parce que ça approche de Noël, ça !
E : Oui, entre Noël et le Jour de l’An (9).
A : Ah ! Super cadeau ! Bon bah écoute, je te remercie. Porte-toi bien et puis, bah on attend…. le prénom !
E : Oui, je vous tiendrai au courant (10).
A : D’accord. Merci Estelle.

Quelques explications :
1. Bonsoir : il était 19h15 au moment de cette petite conversation. Donc c’est plus naturel de dire  Bonsoir au lieu de Bonjour à cette heure-là. Mais Bonjour est possible. Le problème, c’est de savoir à partir de quand on dit Bonsoir ! Disons vers 18 heures…
2. toujours / encore : ici, ces deux adverbes sont presque synonymes et indiquent que la situation n’a pas changé. Mais « encore » apporte la nuance que c’est un peu surprenant, un peu inattendu. Effectivement, Estelle est presque au bout de sa grossesse. Pourtant, elle n’a jamais arrêté les activités physiques qu’elle faisait avant (gym et danse), ce qui n’est pas le cas de toutes les femmes enceintes à plus de 8 mois de grossesse.
3. Attendre un heureux événement : c’est la phrase cliché pour dire qu’une femme attend un bébé, qu’elle est enceinte.
4. Une maternité : c’est le lieu où on accouche. (Mais la maternité, c’est aussi, le fait d’être mère.)
5. avoir le déclic : réussir enfin à prendre une décision, sentir d’un coup quelle est la bonne solution.
6. Avoir la forme : aller parfaitement bien. C’est comme être en forme / en pleine forme.
7. Fidèle au poste : c’est une expression pour indiquer que la personne est toujours là, qu’elle n’est jamais absente.
8. Nul : pas bien du tout (familier)
9. le fardeau : le poids. Mais comme ce mot est plutôt péjoratif, Estelle nuance un peu en disant « oui, enfin… », en sous-entendant que bien sûr, ce bébé commence à prendre beaucoup de place et que c’est parfois fatigant, mais c’est un poids positif, pas un réel fardeau !
10. Le Jour de l’An : c’est le nom qu’on donne au 1er janvier. On dit aussi le Nouvel An. Par exemple : Qu’est-ce que vous faites pour le Jour de l’An / pour le Nouvel An ?(C’est différent de la nouvelle année, qui désigne toute l’année à venir.)
11. Tenir quelqu’un au courant : l’informer de quelque chose qui va se produire, lui donner des nouvelles, lui raconter comment la situation évolue. On emploie cette expression également avec le verbe être : Je suis au courant / Je ne suis pas au courant = je sais parce qu’on m’a prévenu / je ne sais pas (parce que personne ne m’a informé).

Et chez vous ?
– Est-ce que les femmes ont le choix de leur accouchement: sous péridurale ou sans ?
– Si vous êtes déjà parents, connaissiez-vous le sexe de votre bébé avant sa naissance ?

– Voici quelques-uns des prénoms masculins les plus donnés cette année en France: Lucas, Mathis, Nathan, Mathéo, Noah, Nolan, Léo, Hugo, Louis, Enzo. Et chez vous, quelle est la tendance ?

TELECHARGER: Bientôt là – France Bienvenue

Pour écouter une autre future maman, vous devriez aller chez Gabrielle

Publicités

Étiquettes :

2 responses to “Bientôt là”

  1. abdessamade says :

    bonjour si vous permettez j’ai une question pq on dit par exemple je vais le manger et parfois on dit je vais en parler mon probleme c confondre entre le et en .

    • France Bienvenue says :

      Bonjour, par rapport à vos exemples, voici quelques petites explications (sûrement incomplètes!)
      – On dit « en » par exemple quand le verbe se construit avec la préposition de, comme parler de quelque chose: je vais lui en parler = je vais lui parler de la situation, du problème.

      – on utilise en aussi quand il s’agit d’une partie d’un tout: Tu veux d u gâteau ? Oui, je vais en manger un peu. /Tu veux de l’eau ? Oui, j’en veux bien. / Il prend du café ? Non, il n’en boit jamais.

      – Mais si on parle d’une chose entière et unique, on utilise le / la: Tu veux ce gâteau / ce biscuit ? Oui, je veux bien le manger tout de suite.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :