Les beaux cadeaux

Noël approche. C’est l’effervescence dans les magasins, surtout le weekend. Dans la rue, les gens qu’on croise ont tous des sacs remplis des cadeaux qu’ils ont trouvés pour la famille ou les amis. Certains savent ce qu’ils veulent, d’autres hésitent. Tout le monde cherche !
Voici comment Laura, Coralie, Christophe, Amandine, Marine et Manon vivent cette période de l’année.

Transcription :
C : Coralie / Am : Amandine / M : Marine / Ma : Manon / L : Laura / C : Christophe / A : Anne

A : Bon alors, on n’est pas très, très loin de Noël mais enfin, il y a encore du temps. Mais il faut penser aux cadeaux ! Alors, est-ce que vous faites des cadeaux dans vos familles ? Vous, personnellement, est-ce que vous faites des cadeaux à vos proches, à vos amis ou pas?
M : Ben oui, généralement, la famille la plus proche, on fait toujours un cadeau puisqu’on se réunit.
A : Oui. Mais c’est quoi, la famille la plus proche ? Ça veut dire quoi ?
M : Les parents, les grand-parents et les cousins, cousines.
A : Ah quand même (1) ! Mais vous en avez combien de cousins, cousines  (2)?
M : J’en ai qu’un (3).
A : Ah ! Bah alors, ça va ! Et pour vous, les autres, c’est pareil ? C’est juste les parents ou plus large, un peu comme Marine ?
Ma : Moi, c’est que (4) les parents et mon frère sinon….
A : D’accord, sinon c’est quoi ?
M : Ben sinon, c’est les parents… enfin mes parents qui font des cadeaux, genre (5) à leurs frères et sœurs et tout… mais moi…
A : ..Oui oui oui. Mais pas aux cousins, cousines par exemple ?
M : Non, non. De toute façon, je les vois pas en général.
A : Oui, oui. Et Coralie ?
Co : Chez moi, en général, donc c’est (4) les adultes qui font tous les cadeaux aux enfants et même entre adultes, et les enfants qui font juste les cadeaux à leurs frères et sœurs et aux parents.
A: Mais vous , vous êtes finalement un peu entre… entre les deux, quoi, adultes, enfants ? Vous êtes plus enfants quand même !
Co : Pour les cadeaux, oui (6) !
A: Ah voilà ! On reste enfant toute sa vie, c’est ça ?
Co: Oui, au moins, j’en ai… j’en ai davantage ! Au moins…
A : Bon et alors, comment vous vous y prenez (7) pour… ? Vous avez des idées ? Marine, puisqu’elle doit faire des cadeaux à plein de monde ! C’est difficile pour vous ou pas de trouver les idées ?
M : Ben en fait, généralement, je retiens (8) quand quelqu’un me parle de quelque chose qu’il voit à la télé ou quoi (9).
A : Ah ouais ! elle note tout !
M : Non, mais ils font exprès (10), je pense, parce qu’ils savent que je retiens.
A : Ah bon !
M : Donc voilà. Sinon non, généralement c’est pas trop dur parce que c’est chaque année un peu des choses… C’est… Ça paraît logique de leur acheter ça parce que ça va avec leur…
A : D’accord. Avec leur personnalité…
M : … personnalité, on va dire.
A : Leurs envies ?
M : Oui.
A : Ah ouais, d’accord. Mais elle est à l’écoute, elle espionne, et tout ça ! C’est bien ! Il y a quelqu’un qui a du mal à trouver les cadeaux ?
Am: Ah moi, oui. C’est très dur parce que je sais jamais quoi offrir.
A: Pourquoi ?
Am : Jusqu’au dernier moment, je réfléchis. Bah je sais pas. Je sais ce qu’ils aiment mais…
A : Vous arrivez pas à vous décider. (11)
Am : En fait, il faut tellement… Enfin, comme il faut tous les ans trouver un cadeau, au final (12) je sais plus quoi offrir.
A : D’accord, ils ont déjà tout.
Am : Oui, presque.
A : Oui, oui  oui. Oui, c’est dur après d’être un peu original et de se renouveler et tout ça. Donc c’est un peu le casse-tête (13).
Am: Voilà.
A : C’est la corvée (14) ?
Am : Non, quand même, ça me fait plaisir de faire des cadeaux mais c’est dur.
A : Et vous faites ça quand ? Au dernier moment alors ou…
Am : Bah j’y réfléchis longtemps à l’avance mais j’achète toujours au dernier moment.
A : Oui. Et alors il y a du monde dans les magasins.
Am : Ah oui, il y a souvent du monde. Bah toute façon même… même si on s’y prend quand même un mois à l’avance, il y a déjà du monde qui commence à avoir (15 )dans les magasins, hein.
A : Bon, et Christophe, est-ce qu’il fait des cadeaux, Christophe ?
C : Oui, aussi, et je suis mal organisé moi aussi.
A : Ah bon !
C : J’y vais tout le temps au dernier moment et je sais pas ce que je dois faire comme cadeaux. En fait, je vais au magasin et je vois si il y a quelque chose qui… qui plairait bien à quelqu’un, ben je le prends et voilà.
A : Mais si c’est le dernier jour, vous êtes obligé quand même de prendre…
C : … de prendre quelque chose. Ça finit toujours les mêmes cadeaux souvent : mon père, un livre. Ma mère, un CD et voilà.
A : D’accord. Oui mais ça fait plaisir, quoi, parce que bon, on dit un livre, mais ils sont tous différents donc…
C : Oui.
A : Mais c’est ça, vous vous dites : J’aimerais bien un peu changer et puis en fait…
C : J’y arrive pas. (16)
A : Et vous retombez toujours sur les mêmes choses. Et alors, c’est quoi, justement, les… les cadeaux que vous… je sais pas… que vous offrez ou… ?
L : Moi, ça varie. En général, mes parents avec mon frère, on leur offre une… quelque chose pour la maison.
A : Vous vous mettez à deux ? C’est ça ?
L : Oui, avec mon frère, on fait un cadeau tous les deux pour nos parents.
A : C’est bien, c’est sympa.
L : Après pour mon frère, bah ça varie chaque année. J’ai du mal à trouver.
A : C’est vrai ? Pourquoi ?
L : Parce que déjà, c’est un garçon, il a vingt… vingt-cinq ans. Enfin, c’est difficile de trouver un cadeau chaque année.
A : C’est plus facile pour les filles, vous pensez ?
L : Oui, oui.
A : Ou pour les femmes ?
L : Pour les femmes, on peut offrir un bijou, un habit…
A : Oui, oui.
L : Tandis que pour un garçon, c’est plus difficile.
A : Oui, c’est vrai que les hommes, tout ça, des fois, c’est un peu casse-tête, hein, quand même.
Et alors par exemple, celui de Noël dernier, c’était quoi ? Qu’est-ce que vous lui aviez offert ?
L : C’était un habit, un tee-shirt.
A : Oui. Et alors pour cette année, vous avez des idées ?
L : Aucune idée ! Je sais pas du tout.
A : Un autre tee-shirt ?
L : Oui, je pense, ça sera le plus facile.
A : C’est vous qui l’habillez, tous les ans.
L : Non, quand même pas.
A : Et est-ce qu’il y en a qui achètent sur internet ? Pour pas (17) aller dans les magasins. Parmi vous.
C : Moi, ça m’est arrivé une fois.
A : Oui ?
C : Mais c’est compliqué parce que si on s’y prend trop tard, le délai de livraison, il est long et on risque de l’avoir après.
A: Oui, ça fait un peu bête (18) ! Le Père Noël n’est pas passé ! Comment vous faites alors, justement ? J’ai dit « le Père Noël » mais vous êtes… Vous vous offrez les cadeaux quand ? Le soir ? Le matin, comme quand vous étiez petits, sous le sapin ?
Ma : Moi, c’est le matin, ouais.
A : C’est vrai ?
Ma : Le matin, au réveil, on se lève et…
A : Ah ! Oui, ils attendent le matin, dans la famille !
Ma : Ah, oui, oui, obligé !
A  : Les traditions.
Ma : Les traditions, oui, oui.
A : C’est bien ça, c’est sympa !
L : Moi, c’est le 24 au soir, ensuite, le matin avec mes parents et mon frère.
A : D’accord.
L : Le 25. Et ensuite, on le refait le midi. Donc, c’est trois fois.
A : D’accord. Vous voulez dire, vous fêtez Noël à plusieurs moments. Mais les cadeaux, vous vous les donnez quand ?
L : Bah, comme je viens de dire : la veille, le réveillon (19)…
A : Bah alors, il y a plein de cadeaux !
L : Et ensuite, le matin. Et ensuite, le midi.
A : Mais pourquoi ? Comment ça ?
L : Parce que on le fait avec la famille du côté de ma mère.
A : Ah, d’accord !
L : Ensuite, avec ma famille proche.
A : Oui, oui, oui, je comprends. Donc il y a plusieurs vagues de cadeaux. Bon et là, du coup, vous avez tous tout préparé, là, pour le moment ? Non, pas encore. Donc Christophe, on sait que ce sera au dernier moment. Et ensuite, les autres, vous avez déjà acheté, trouvé ?
Toutes : Non. Pas du tout.
: Bah, moi non plus. Donc il va falloir y aller. Il va falloir s’y coller (20). Bon, bah merci beaucoup et puis, bah, bonnes courses !
Tous : Merci.

Des explications :
1. quand même ! : Ici, cela signifie que finalement, cela représente malgré tout un certain nombre de personnes, pas juste un nombre restreint.
2. Vous en avez combien de cousins ? : c’est une forme très orale, qui combine deux formes correctes : Vous avez combien de cousins ? Et Vous en avez combien ? (qui évite de répéter le mot cousins qui a été dit avant)
3. J’en ai qu’un : il manque bien sûr la négation : Je n’en ai qu’un. (style oral)
4. c’est que… : même remarque que précédemment sur le style oral : ce n’est que… De plus, la forme parfaite serait au pluriel à cause du mot « parents » : Ce ne sont que les parents.
5. genre à leurs frères : c’est comme si Manon disait : par exemple. (style familier)
6. oui : comme ce qui précède est négatif (Vous n’êtes plus enfants), ce serait plus logique de dire : Pour les cadeaux, si.
7. Comment vous vous y prenez (pour faire quelque chose) : comment faites-vous ? Par exemple : Je vais te montrer comment on s’y prend pour télécharger cette vidéo.
8. Retenir : se souvenir. Mettre dans sa mémoire.
9. Ou quoi : la télé est juste un exemple. Mais Marine ne veut pas entrer dans les détails. C’est pour cela qu ‘elle dit : ou quoi, qui est utilisé seulement oralement et familièrement.
10. Faire exprès (de faire quelque chose) : faire quelque chose volontairement, dans un but particulier.
11. Se décider : prendre la décision de faire quelque chose, choisir quelque chose.
12. Au final : finalement, en fin de compte.
13. Un casse-tête : une situation où on ne sait pas bien comment faire.
14. Une corvée : une tâche qu’on n’a vraiment pas envie de faire, qui nous pèse.
15. Il y a déjà du monde qui commence à avoir… : cette phrase n’est pas correcte et vient du téléscopage de deux formes possibles, ce qui est fréquent à l’oral. Soit on dit : Il y a déjà du monde. Soit on dit : Il commence à y avoir du monde.
16. J’y arrive pas / Je n’y arrive pas : je ne réussis pas à faire ça. Quand quelqu’un fait quelque chose de difficile pour lui, on lui demande : Tu y arrives ? / Tu vas y arriver ?
17. Pour pas aller = pour ne pas aller (style familier)
18. ça fait un peu bête : c’est plutôt idiot. (familier)
19. le réveillon : c’est la soirée et le repas tardif de Noël ou du 31 décembre. On dit qu’on réveillonne.
20. S’y coller : se mettre à faire quelque chose qu’on ne fait pas par plaisir mais parce qu’on y est obligé. (familier)

Et chez vous ?
– Aimez-vous la période de Noël ou avez-vous du mal à supporter cette frénésie ambiante autour de vous ?
– Avez-vous facilement des idées de cadeaux ? Vous y prenez-vous à l’avance ou à la dernière minute en vous jurant que l’an prochain, vous ferez mieux ?
– Aimez-vous en général les cadeaux qu’on vous fait ?

TELECHARGER: Les beaux cadeaux – France Bienvenue

Étiquettes : , ,

5 responses to “Les beaux cadeaux”

  1. Renaud says :

    Merci beaucoup pour vos conversations, transcriptions et explications !…de vrais cadeaux de Noël pour toute l’année ! Joyeux Noël à toute l’équipe de France Bienvenue ! 🙂
    Une idée pour l’année prochaine : et si on faisait aussi des conversations en français sur le modèle de « The flatmates » sur bbc.co.uk? Ça serait sympa ! En tout cas, vraiment merci pour tous !

    • Anne et l'équipe says :

      Merci pour ce message très sympa !
      A propos de The flatmates », pouvez-vous nous dire un peu plus comment vous voyez ça ? Est-ce à propos des thèmes par exemple ? Une différence, je crois, c’est que dans nos conversations, nous ne savons pas ce que les gens vont nous raconter exactement, ni comment, puisque rien n’est écrit à l’avance, ni joué. C’est pour ça d’ailleurs que ce n’est pas toujours parfait et que nous nous disons ensuite: « J’aurais dû demander ça » ou « On aurait pu parler de ça » ! Et il n’y a pas une histoire suivie. Alors, on attend vos idées ! Merci beaucoup !

      • Renaud says :

        Merci beaucoup pour votre réponse et avant tout je vous souhaite une bonne et heureuse année ! 🙂
        A propos des « Flatmates » je ne pense pas aux thèmes, dans cette optique vos conversations sont toujours très intéressants, variés et je les aimes beaucoup justement parce qu’il n’y a rien d’écrit à l’avance. Cependant parfois vos conversations ne semblent pas des « conversations », mais plutôt des interviews : une personne pose la question et l’autre répond. Ce simple schéma, « question-réponse », peut ennuyer parfois. L’idéal serait d’enregistrer des conversations qui ne semblent pas des interviews mais qui soient au contraire plus dynamiques. Il faudrait un peu « jouer » mais toujours sans rien écrire à l’avance, je dirais qu’il faudrait « improviser » comme il arrive normalement entre copains sur un thème (la seule chose à fixer à l’avance).
        En tout cas, déjà comme ça, on apprend vraiment beaucoup par vos conversations. Moi je ne suis pas français, je suis italien et j’apprends toujours beaucoup de choses sur ce site et vous dire merci c’est vraiment beaucoup trop peu. J’ai voulu simplement vous donner mon avis…on peut essayer de faire un enregistrement plus dynamique de temps en temps pour voir si c’est le cas et il va bien. Merci encore, bonne année ! 🙂

      • France Bienvenue says :

        Nous essaierons cette approche différente dans de prochains enregistrements ! (Mais un peu plus tard!) Un des petits problèmes à résoudre, c’est que plus il y a de participants, plus c’est long et donc les transcriptions deviennent très longues à faire ! On verra ce que ça donne.

  2. Khalid says :

    Merci frace bienvenue pour la simplicite des methodes d apprentissage le francais

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :