Une vie de bébé

Vous connaissez Estelle dont le petit garçon est né il y a quelques mois. Estelle a continué ses cours de danse jusqu’au bout. Et elle les a repris très vite après son accouchement. Alors dans ces conditions, quoi de plus naturel que de revenir avec Axel ! Petite conversation enregistrée sur le vif il y a quelques semaines, dans le brouhaha du début du cours. Axel a été très sage et a laissé sa maman s’entraîner !


Transcription
E : Estelle / S : Sonia / A : Anne / D : Danielle / Sy : Sylvie / M : Marie

S : Et les nuits, ça va ?
D : (C’est toutes les taties (1) qui sont là !)
E : Oui, ça fait un moment qu’il… Bon, c’est pas très régulier mais il arrive à dormir sept-huit heures d’affilée (2).
A : C’est bien !
E : Ah oui ! Oui, oui. Alors, c’est pas encore très régulier mais il nous laisse dormir…
A : Donc ça veut dire tard le soir… enfin le dernier…
E : Des fois, c’est… Bah des fois, c’est 20 heures donc ça me réveille quand même dans la nuit. Mais des fois, c’est tard le soir, jusqu’à 8 heures du matin, on a pu dormir. Non, il est… il est gentil.
A : Il a décidé qu’il fallait dormir et tout.
Sy : (Tu l’allaites ?
E: Oui.
Sy : C’est bien.)
D : Je le sors avec tout (3) ou comme ça ?
E : Non, non, non.
A : Parce que là, il risque d’avoir faim (4) ou pas ?
D : (C’est ça qu’il voulait.)
E : Non, non non.
A : Théoriquement non ? Mais il a envie d’être… Il a envie d’être réveillé.
E : Non mais il est calé (5). Il a compris que le mardi et le vendredi, il fallait têter à 6 heures… pour…. voilà.
D : (Il est trop bien, ce petit !)
A : Et si possible, dormir, ne pas pleurer.
E : Bon alors aujourd’hui, c’était moins…
D : (Qu’est-ce que tu grandis!)
A : Oui, oui. Non, il s’est dit : je veux y aller avant les vacances.
E : Oui, voilà.
A : Et ça veut dire que tu l’allaites combien de fois par jour alors ?
S : Coucou. (6)
E : Bah, c’est à la demande (7) en fait. Donc…
A : Ça veut dire quoi ? Ça veut dire…
E : Ça veut dire en principe… Là, on est maintenant toutes les quatre heures à peu près et six, sept heures…
A : La nuit.
E : Pour la nuit.
A : Il a un rythme de nuit quand même.
E : Oui. Oui, oui.
Sy : (C’est un iroquois (8), là ? )
A : C’est bien ça, hein ! Bon, et le papa, il est pas pressé que ça change parce que comme ça, il est tranquille.
E : Bah oui. Non, non, le papa, il a repris le travail et du coup, il peut dormir aussi. Et puis il a… Le papa, il a ses soirées tranquilles puisque je l’emmène (9) même à la gym. Donc tout va bien pour lui !
A : C’est sûr !
E : Parce que le soir, c’est…
A : Un peu plus compliqué ?
E : C’est la période où il est un peu plus difficile, ouais. Souvent, il est grognon (10).
D : Souvent les petits, les bébés, ils pleurent, hein, le soir.
E : Donc je me suis dit à la gym, avec la musique et tout, ça va lui rappeler des bons souvenirs (11) !
A : Est-ce qu’il va reconnaître !
E : Les comptes (12) de Danielle… Bah oui !
A : Non, ce qui est bien, c’est de pouvoir le… l’emmener partout comme ça, quoi, c’est facile. Je sais pas, avant, il y avait des… il y avait des gens qui voulaient pas les sortir à droite à gauche (13) et tout, et puis…
E : Bah au début, c’était un peu difficile. En hiver, on a… n’ose pas sortir des tout-petits. Puis bon, bah finalement…
A : On est tellement bien équipé…
E : … on le fait une fois, deux fois, puis après, on prend le coup (14) et …
S : (Coucou !)
E : Et puis maintenant, oui, il y a des super trucs (15), hein !
A : Oui, oui.
S : Par contre, il aura pas les yeux bleus, hein, par contre ! Il aura pas les yeux bleus !
E : Oh, bah non ! Il y a personne chez nous.
M : Ton mari non plus ?
E : Euh… non !
A : Pour les yeux bleus, c’est raté (16) !
E : Non, non. Bien foncés.
A : Un petit brun et…
E : Et encore (17), les cheveux s’éclaircissent, hein. Il est né avec des cheveux vraiment bruns, et là, j’ai l’impression que ça devient un peu plus clair.
M : (Là, il est châtain. Il est pas… il est pas brun, hein.)
E : Et ça tombe aussi ! Il est en train de se faire la super coupe (18), là ! Dégarni (19)…
A : Bon ce qu’il y a, c’est que, Danielle, il va falloir que tu prévoies… je sais pas, moi… l’équipement, là, pour l’installer pour… Parce que là, il va pas accepter de retourner dans son… dans son landau !
E : On va faire le cours avec, hein !
D : Il va apprendre à marcher en faisant : Et un, et deux !
A : Le pauvre, il sait déjà compter !
D : En tout cas, regarde, il avait envie de sortir de son landau.
S : C’est vrai, c’est vrai.
D : Il voulait voir la foule.

Des explications :
1. une tatie: normalement, c’est la tante, dans le langage familier ou enfantin. (synonyme de tata). Mais on l’emploie aussi pour une nounou, une marraine par exemple. Axel est comme le petit protégé de tout le cours où va Estelle !
2. D’affilée : sans interruption
3. Il était bien enveloppé dans une sorte de petit sac de couchage pour bébé, dans son landau.
4. Il risque d’avoir faim : il pourrait avoir faim. Ce n’est pas sûr mais c’est possible.
5. Il est calé : il y a deux sens en fait ! Et finalement, on ne sait pas trop lequel Estelle avait en tête. Etre calé, c’est avoir assez mangé pour ne pas avoir faim du tout. Ou alors être calé, c’est avoir des horaires réguliers, ne pas être décalé.
6. Coucou : c’est une façon familière de dire bonjour.
7. À la demande : cette expression signifie qu’il n’y a pas de règle mais qu’on s’adapte aux besoins.
8. Il a une petite crête de cheveux !
9. Je l’emmène à la gym : Estelle aurait pu dire aussi : Je l’amène à la gym puisqu’elle y est au moment où elle parle. Avec emmener, on voit davantage le trajet depuis le point de départ. Avec amener, on voit les choses depuis le point d’arrivée.
10. Être grognon : être un peu de mauvaise humeur. On utilise souvent cet adjectif pour les enfants, notamment lorsqu’ils sont fatigués et donc moins faciles à vivre !
11. Des bon souvenirs : c’est parce qu’Estelle est venue à ce cours jusqu’à la fin de sa grossesse. Peut-être Axel se souvient-il de la musique et des voix qu’il a entendues les mardis et vendredis soirs !
12. Les comptes : ici, Estelle veut parler du fait que Danielle, la prof de danse, compte les temps à voix haute pour que tout le monde fasse les mouvements en rythme.
13. À droite à gauche = partout
14. prendre le coup : savoir bien comment faire quelque chose parce qu’on l’a fait plusieurs fois.
15. des super trucs : Estelle veut parler de tous les objets qui permettent de se déplacer facilement avec un bébé. (Des landaus, des poussettes très pratiques, des coques qui se portent facilement et dans lesquelles le bébé est bien installé et protégé, etc…)
16. c’est raté ! : normalement, cela signifie que c’est un échec. Ici, bien sûr, cela signifie qu’il n’y a vraiment aucune chance qu’Axel ait les yeux bleus.
17. Et encore : Estelle veut dire que bien sûr, il est très brun mais que c’était encore plus marqué à sa naissance.
18. Une coupe : une coupe de cheveux, une coiffure
19. dégarni : on emploie normalement ce mot pour un adulte qui a perdu une bonne partie de ses cheveux, particulièrement les hommes.

TELECHARGER: Une vie de bébé – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :