Une raquette, un volant et beaucoup de plaisir !

Quand on pense « raquette » en France, le premier sport qui vient à l’esprit, c’est le tennis. On oublie le squash, le badminton et les autres sports de raquette, moins pratiqués. Mais Jessica, elle, a découvert le badminton quand elle était au collège, parce que c’est une activité qui y est souvent proposée. Et quelques années plus tard, c’est toujours pour elle un grand plaisir d’y jouer, comme elle nous l’explique avec entrain.


Transcription :
J : Jessica / A : Anne

A : Alors, qu’est-ce que vous faites dans votre temps libre ?
J : Alors, je fais du badminton dans un club, pas très loin en fait, parce que je suis en Cité Universitaire (1) à côté de… de l’IUT. Et quand j’ai du temps libre, je vais m’entraîner… trois heures.
A : Mais c’est quoi ? C’est dans le cadre (2) de la fac ?
J : Non, pas du tout. C’est pas dans le cadre de la fac, en fait. C’est à part. C’est un petit club, là, d’adultes, où on peut s’inscrire et… et voilà.
A : Mais vous en aviez fait avant ?
J : Oui, j’en ai fait avant. Donc j’en faisais depuis le collège (3) en fait. Et…
A : Ah ! Et ça vous avait plu !
J : Et ça m’avait plu. Mais j’ai arrêté, pareil, parce que c’est entre midi et deux (4) et c’était assez compliqué d’arriver à l’heure en cours.
A : Oui ?
J : Déjà que c’est pas mon fort (5) !
A : Ah bon !
J : Alors du coup… du coup, j’ai arrêté et j’ai un peu repris. J’en ai fait trois, quatre ans… trois-quatre ans et là, j’ai eu l’occasion de reprendre, là, dans ce club. En plus, c’est vraiment pas cher pour les étudiants, donc…
A : Ah bon ! Et alors, c’est des gens comme vous… enfin, c’est des étudiants ou il y a tout ?
J : C’est plus des adultes, on va dire. Plus des adultes.
A : C’est-à-dire quel âge ? Quoi ? 35 ans ?
J : On va dire la moyenne d’âge, c’est 40, 35, 35-40, la moyenne d’âge à peu près.
A : C’est des vieux, alors !
J : Oh, c’est pas des vieux ! Mais… mais d’un côté, c’est… c’est bien parce qu’ils sont plus expérimentés au badminton et ils m’apprennent plein de techniques. Je m’améliore tous les jours en fait.
A : Et qu’est-ce que vous aimez dans le badminton alors ?
J : J’aime bien ce… ce côté d’attaque, en fait… de… quand on a le volant qui arrive, on attaque…
A : Oui ?
J : On peut jouer en groupe donc on joue souvent en double, donc cet esprit quand même d’équipe pour essayer de battre l’autre équipe.
A : Ah, ah ! Elle est compétitive (6) !
J : Voilà ! Et puis contrairement à ce qu’on croit, c’est vraiment très physique (7) parce que on (8) court beaucoup sur le terrain, hein !
A : Oui ? Non, non… enfin moi, je me dis pas que c’est pas physique, hein ! Parce que quand on les voit, là, ça a pas l’air de… de tout repos (9), hein, effectivement (10) !
J : Vraiment, vraiment.
A : Et donc vous faites ça une fois par semaine ?
J : Je fais ça deux fois par semaine en fait, parce que le club est ouvert trois fois par semaine et j’y vais deux fois. J’y vais le lundi soir en fait, de 19 heures à 22 heures.
A : Carrément ?
J : Oui.
A : Ouah ! C’est long !
J : Et j’y vais aussi le jeudi soir de 19h à 22h également. C’est ouvert également le vendredi soir mais le vendredi soir, je retrouve ma famille donc j’y vais pas.
A : Oui, oui. D’accord. Mais de 7h à 10h, on joue ?
J : Oui.
A : Non-stop ?
J : Non-stop.
A : Ouah ! Alors je comprends que vous soyez un peu fatiguée !
J : Voilà. Après (11), c’est vrai que comme il y a beaucoup de monde, parfois on reste assis pendant dix, quinze minutes, le temps que… un terrain se libère.
A : Oui, oui.
J : Mais on fait tourner (12) pour que tout le monde puisse jouer en fait, quand même.
A : Oui, oui. Bon, eh bah, c’est une bonne activité, ça !
J : Oui, super !
A : En France, c’est pas… enfin… très populaire.
J : C’est pas très populaire, oui. Mais faut vraiment le connaître et c’est super bien, franchement !
A : Oui, on s’amuse bien.
J : Oui, on s’amuse bien. C’est vrai que…
A : C’est physique et…
J : C’est pas beaucoup montré à la télé, donc du coup…
A : Non, c’est dommage.
J : … on… on sait pas trop. Mais… Il y a plus le tennis.
A : Voilà.
J : Voilà. Récemment, Roland Garros (13), donc… Mais bon !
A : Et vous avez votre matériel à vous ?
J : Alors oui, j’ai mon matériel à moi. J’ai ma raquette, j’ai mes volants. Tout le monde apporte sa raquette et ses volants. Puis on joue, voilà. C’est…
A : Oui, oui.
J : C’est convivial (14).
A : Le seul truc (15), c’est ça, c’est que souvent, on voit les gens qui essaient de jouer dehors et puis quand il y a du vent, ça marche pas.
J : Ah non ! C’est pas très facile de jouer dehors, hein ! Nous, on (16) est à l’intérieur.
A : C’est un sport en salle.
J : Mais par contre, l’inconvénient, c’est que là, c’est… C’est un petit gymnase en tôle (17) en fait.
A : Ah !
J : On a vraiment, vraiment très chaud, là, maintenant ! On a vraiment très chaud pour jouer… On n’a même pas commencé que on (8) transpire déjà, quoi !
A : Oui ! C’est le sauna…
J : C’est ça !
A : … incorporé.
J : Eh oui !
A : D’accord. Bah merci beaucoup !
J : Merci à vous.

Des explications :
1. une Cité Universitaire : les étudiants y sont logés, dans des chambres plus ou moins grandes selon l’année de construction. Evidemment, le prix du loyer est plus bas que dans un studio (un studio pour étudiants ou pas). On dit souvent aussi : la Cité U.
2. dans le cadre de la fac : la fac est l’abréviation familière du nom faculté, qu’on emploie beaucoup à la place de université. On dit très souvent : Je suis / Je vais à la fac / Je suis en fac, au lieu de Je suis / je vais à l’université. Dans le cadre de la fac = organisé par la fac, par l’université.
3. Le collège : on va au collège de la 6è à la 3è, entre 11-12 ans et 14-15 ans à peu près, avant de passer au lycée.
4. Entre midi et deux : deux = 2 heures. Cela désigne en fait la pause déjeuner, même si on termine souvent un peu après 12h et même si les cours reprennent souvent plus tôt que 14h. C’est une expression toute faite.
5. C’est pas mon fort : cette expression signifie qu’on n’est pas très bon dans un certain domaine, qu’on a des difficultés.
6. Compétitive : ce n’est pas le terme exact. Il faudrait dire : elle a l’esprit de compétition. Compétitif (compétitive au féminin) s’emploie à propos des prix, d’une offre, etc…, quand c’est mieux que ce que propose les concurrents.
7. c’est très physique : cela signifie que cela demande un gros effort physique.
8. Parce que on : normalement, on écrit et dit : parce qu’on. Mais à l’oral, on peut traîner un peu sur les mots. Donc on commence par dire parce que en entier, sans savoir instantanément ce qui va suivre et on ne se corrige pas après si le mot entraîne parce qu’.
9. Pas de tout repos = fatigant
10. effectivement : on emploie cet adverbe pour confirmer ce qui a été dit avant .
11. Après : comme souvent, après n’a pas son sens temporel mais signifie qu’on va nuancer un peu ce qu’on vient de dire.
12. On fait tourner : on joue à tour de rôle.
13. Roland Garros : c’est le nom de l’endroit où se disputent les Internationaux de France à Paris, en juin.
14. Convivial : il y a une ambiance amicale et simple, très accueillante.
15. Le seul truc = la seule chose (familier)
16. Nous, on… : on dit ça seulement à l’oral. C’est familier. Normalement, il faudrait dire : Nous, nous sommes… Mais ce serait un style beaucoup plus soutenu. L’ajout de Nous devant la phrase sert à renforcer ce qu’on dit, sert à dire : c’est comme ça que nous, nous faisons, à la différence d’autres personnes.
17. En tôle : ce n’est peut-être pas exactement le matériau utilsé mais Jessica veut dire que c’est mal isolé dans ce bâtiment. (qui ne durera pas des siècles!)

TELECHARGER: Une raquette et un volant – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : ,

7 responses to “Une raquette, un volant et beaucoup de plaisir !”

  1. Ileana says :

    Ces conversations sont très nécessaires et importantes pour nous qui aimons le français et que nous voudrions le parler comme notre langue d´’origine.
    Merci beaucoup de vos gentillesses et pour tout l’effort que vous faites pour nous donner la France dans notre coeur.
    Que Dieu vous bénisse

  2. farouk says :

    merci infiniment Anna et à tous qui ont aidé a créer se site

  3. farouk says :

    bonsoir
    j’ai pas bien saisi le sens de  » c’est convivial » dans le contexte
    du même pour l’explication de se mot .

    pourriez-vous utilisez  » convivial » dans un autre exemple

    merci d’avance

    • France Bienvenue says :

      Bonjour Farouk,
      Convivial signifie que c’est un endroit accueillant.
      On peut dire que dans certains endroits, il y a une atmosphère conviviale, si les visiteurs se sentent bien accueillis, un peu comme s’ils étaient des amis. Quand on est invité, on peut parler par exemple d’un repas convivial, d’une soirée conviviale.

  4. sean says :

    Pour apprendre français votre site est super–la vie quotidien, les choses normal et traditionnelles, l’argot, la lange de la rue. Pour moi, cette site est incontournable!!! Merci. Sean a Chicago.

  5. Carly says :

    Bonjour! J’adore le badminton, aussi! à l’école je joue au tennis pour mon équipe, mais en été, ma famille et moi, nous constriusons un filet et nous jouons au badminton. Parce que vous jouez au badminton, est-ce que tu penses que le tennis est facile?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :