Les semaines de Mélissa

La dernière fois, Melissa nous a raconté ce qu’elle allait faire de ses vacances. Maintenant, les projets ont dû devenir réalité et elle doit être en train de profiter de son grand voyage !
Un peu avant de partir, elle expliquait pourquoi elle avait tant besoin de souffler et d’avoir enfin du temps libre. Voici donc aujourd’hui tous les détails sur son rythme de travail.

Transcription :
M : Mélissa / A : Anne

A : Bonjour Mélissa.
M : Bonjour.
A : Alors, un petit temps de pause, là, à midi ?
M : Oui.
A : Dans des journées très occupées ?
M : Enfin ! Enfin on peut se reposer, manger. Une heure et demie, c’est bien. Bon, un peu long parfois mais c’est bien.
A : Parce que vous avez des semaines très chargées.
M : Oui. Très chargées.
A : Alors racontez-nous.
M : Deux jours en cours, trois jours, j’étais en stage et le weekend, j’ai un travail à côté. (1) Je travaille à Quick (2).
A : Alors, le… les trois jours, là, en stage, c’est dans quoi (3)?
M : C’était dans un cabinet d’expertise comptable. Donc c’était un stage qui a commencé en décembre et que j’ai fini, là (4) il y a même pas une semaine.
A : Oui. Et alors…
M : Donc pendant six mois, j’ai alterné donc les deux jours de cours, les trois jours en stage et le weekend, mon travail à côté.
A : Alors, dans le… dans le cabinet d’expertise comptable, vous aviez des horaires…
M : J’avais…
A : … gérables ?
M : Oui. Je faisais 9 heures – midi trente (5), 14 heures – 17 heures trente. Donc…
A : Oui. Et c’était pas trop loin de chez vous ?
M : A Carnoux. Donc ça fait 15 minutes de chez moi. Donc ça va. En voiture, c’est pratique.
A : Vous perdiez pas trop de temps…
M : Non ça va.
A : … dans les transports.
M : Voilà.
A : Donc ça, c’est déjà un bon point.
M : Voilà.
A : Et alors après, donc le weekend, pas de repos !
M : Non, pas de repos. Je suis à Quick. Je travaille à Aubagne, donc c’est aussi pas très loin (6) de chez moi : dix-quinze minutes.
A : Oui ?
M : Mais les horaires, par contre, c’est plus difficile.
A : Alors…
A : C’est 7 h du matin – 4 h de l’après-midi. Et le dimanche, 11h – 15h.
A : Bon ! Oui, ça fait beaucoup, hein. Le samedi, c’est énorme.
M : Oui, c’est beaucoup.
A : Il faut se lever, encore.
M : C’est surtout le matin, se lever tôt. Je me lève à 6 heures moins dix, donc c’est difficile, sachant que toute la semaine, je suis obligée de me lever tôt.
A : Oui, oui. Il y a pas de…
M : Le weekend, pas de repos. Il y a que le dimanche. Comme je commence à 11h, je peux me lever plus tard.
A : La super grasse matinée (7) !
M : Oui, c’est ça ! C’est ça ! Jusqu’à 9h et demie, même jusqu’à 10h moins le quart, des fois, je… Je mets mon réveil le plus tard possible.
A : Oui, oui, oui. Quel luxe !
M : Oui. C’est ça !
A : Et alors, donc le samedi, pourquoi si tôt ? Parce qu’on voit… Quick, on s’imagine les repas le midi, mais…
M : Oui, mais… ça co[…] En fait, on ouvre à 8h et demie. Mais faut (8) tout préparer, tout nettoyer, tout remettre en place (9) et…
A : De la soirée. Enfin, du soir (10).
M : Mais… Enfin, c’est des équipes qui tournent (11), mais je suis particulièrement du matin, donc c’est vrai que mes horaires, ils changent pas. Mais après, on… Je peux parfois commencer à midi ou des fois, à 18h. En fait, ça dépend. Mais moi, je suis principalement du matin, donc… On m’a attribué un peu ce créneau et donc…
A : Donc quand vous arrivez, qu’est-ce que vous faites alors ? Vous rangez, tout ça (12) ?
M : Oui, on nettoie tout.
A : Mais il y a vraiment…
M : Tout le temps. Tous les samedis, c’est toujours pareil. On nettoie tout. On nettoie les poubelles, on remet les tables, on remet les chaises. On prépare les salades. On remet… On fait la mise en place en caisse (13)… enfin…
A : Vous êtes une bonne équipe ?
M : Oui. Une bonne équipe.
A : Vous êtes combien ?
M : Alors le matin, quand on ouvre, donc il y a un manager et ensuite, il y a deux personnes pour la salle, une personne qui ouvre le grill et une personne en livraisons (14). Donc ça, c’est le matin et après, au fur et à mesure (15), les personnes arrivent parce que le midi, on est… on est plus.
A : Mais à partir de quelle heure ils arrivent, les clients (16)?
M : Les clients… Oh bé, vous serez étonnée ! Il y en a à 9h qui viennent pour demander des burgers !
A : C’est vrai ? Ah, mais on peut ? Moi, je pensais pas.
M : Non, c’est à 11h que nous, on commence.
A : Oui. Mais vous ouvrez à 9h ?
M : Non, 8h et demie. 8h et demie, on a les petits déj. (17)
A : Ah oui !
M : Café, boissons chaudes et même boissons froides. Mais les burgers, c’est 11h. Mais il y a des gens à 9h qui viennent…
A : Ils ont besoin de solide !
M : Oui, c’est ça ! C’est ça. C’est étonnant mais…
A : D’accord.
M : Il y en a pas mal (18) qui viennent à 9h.
A : Oui, oui, oui. Et alors, jusqu’à 4 heures le samedi ?
M : Oui. 4h. Moi, j’ai une pause…
A : Vous avez une pause ?
M : De une heure. Une heure. Oui. En général, c’est de 11h à midi.
A : Mais en plus, le samedi, il y a du monde (19).
M : Oui. Il y a du monde parce qu’en plus, nous, on est dans une galerie.
A : Oui ?
M : Donc une galerie marchande, donc…
A : Oui, ça n’arrête pas.
M : Voilà, ça n’arrête pas. Il y a beaucoup d’enfants, beaucoup de familles et beaucoup de personnes qui viennent faire leurs courses.
A : Oui, oui, oui. Donc c’est pas le jour calme et…
M : Non. Non, pas du tout.
A : … pour vous, c’est…
M : Oui.
A : … intense.
M : Ah oui ! On se repose pas !
A : D’accord. Et le dimanche, c’est un petit peu plus calme ou pas ?
M : Oui, le dimanche, c’est plus calme parce que comme la galerie, elle est fermée (20), il faut que…
A : C’est des gens qui font… quoi ?
M : Enfin des fois, les gens, ils savent pas qu’on est ouvert. Donc c’est vraiment les habitués qui viennent ou des gens qui passaient par là : « On a vu que c’était ouvert ». Donc… Mais…
A : Il y a pas un cinéma dans le coin  ou… ?
M : Non, il y a pas de cinéma.
A : Parce que des fois, il y a des…
M : Ouais, ouais. Non, là, il y a rien. A part la galerie et comme elle est fermée, c’est vrai qu’on a moins de monde que le samedi. Mais des fois, on a du monde quand même. Pour un dimanche…
A : Oui, oui. C’est occupé.
M : Etonnament, ouais, on a du monde.
A : D’accord. Oui.
M : Donc weekend bien chargé.
A : Bon et vous êtes bien payée ou pas ?
M : Ça va. Bah, le smic (21). Ouais. Ça va, je me plains pas.
(à suivre…)

Des explications :
1. un travail à côté : ici, ce n’est pas le sens spatial. Cela signifie que Melissa a un travail en plus de ses autres activités principales.
2. Quick : un des concurrents de McDonad’s en France. Ils emploient beaucoup d’étudiants.
3. C’est dans quoi ?: question purement orale. Sinon, il faudrait demander par exemple: Dans quel domaine ? / Dans quel genre d’entreprise ?
4.: très souvent, n’a pas son sens spatial de base. On l’emploie à l’oral, pour remplacer d’autres mots, comme par exemple maintenant, ou juste pour relier les mots, sans avoir de signification bien précise.
5. Midi trente : on peut dire aussi : douze heures trente / midi et demi
6. c’est aussi pas très loin : style oral. On peut dire ça si on emploie une négation incomplète, c’est-à-dire qu’on n’emploie pas ne, comme souvent oralement. C’est l’équivalent oral de : Ce n’est pas très loin non plus, qui est la forme parfaitement correcte (avec non plus au lieu de aussi)
7. la grasse matinée : faire la grasse matinée, c’est dormir longtemps et se lever tard.
8. Faut préparer = Il faut préparer. (style oral)
9. remettre (les choses) en place : ranger tout
10. de la soirée, du soir : c’est-à-dire ranger tout ce qui a été utilisé la veille, pendant la soirée.
11. Des équipes qui tournent : des équipes qui alternent les périodes de travail, passant du matin à l’après-midi ou au soir.
12. Tout ça : style oral. Cela sert à ne pas donner plus de détails et on imagine juste tout ce qu’il y a d’autre : nettoyer, préparer, etc…
13. la caisse : c’est là où on paie.
14. En livraisons : c’est le travail de ceux qui reçoivent les produits qui sont livrés chaque jour.
15. Au fur et à mesure : peu à peu.
16. … ils arrivent, les clients ?: cette tournure est orale et très fréquente. On met le pronom avant le nom qu’il remplace. Normalement, on devrait dire : A quelle heure arrivent les clients ? Ou : A quelle heure les clients arrivent-ils ? (niveau de langue plus soutenu)
17. le petit déj : c’est l’abréviation familière de petit déjeuner
18. pas mal : c’est moins fort que « beaucoup » mais cela signifie que ce n’est pas exceptionnel du tout.
19. Il y a du monde = beaucoup de clients, de gens. (Mais on dit rarement « Il y a beaucoup de gens ».)
20. la galerie est fermée : n’oubliez pas que les magasins sont fermés le dimanche en France, sauf les petits magasins d’alimentation (pas les hypermarchés, qui sont grands) et certains magasins qui ont des autorisations dans des zones touristiques.
21. Le smic : c’est le salaire minimum obligatoire selon la loi en France.

Télécharger: Les semaines de Melissa – France Bienvenue

Publicités

Étiquettes : ,

One response to “Les semaines de Mélissa”

  1. Miguel says :

    ces enregistrements sont des ressources précieuse. Merci à tous!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :