J’achète !

Quand on est encore étudiant, on a souvent un logement étudiant, un studio, une chambre, dont on est locataire. Puis quand on entre dans la vie active, on est en général amené à déménager : changement de ville, davantage de moyens financiers. Mais les loyers sont élevés, surtout quand on habite une grande ville ou une ville du sud de la France comme Aix-en-Provence. Alors, comme Sylvain, on peut se poser des questions et prendre une décision qui engage pour un moment ! Il a expliqué tout ça à Christelle.

Transcription :
C: Christelle / S: Sylvain

C : Bonjour Sylvain!
: Bonjour !
C : Alors, pour commencer, est-ce-que vous pouvez vous présenter en quelques mots ?
S : Bien sûr, je m’appelle Sylvain, j’ai 27 ans, je suis né dans le nord de la France, en-dessous de Paris. Je suis arrivé à l’âge de 7 ans dans le sud, et actuellement, j’habite Aix-en-Provence (1).
C : Vous habitez Aix-en-Provence, vous êtes encore chez vos parents ou vous avez votre propre « chez-vous » ?
S : Justement, je suis jeune propriétaire depuis peu de temps. Avant, j’étais en location (2), à coté de mon logement actuel. J’en avais marre de (3) payer tous les mois, sachant que c’est de l’argent perdu.
C : D’accord, et c’est pour ça que vous avez décidé de devenir propriétaire ?!
S : Oui, j’ai fait un calcul pour savoir si je pouvais me permettre (4) d’acheter un appartement. Alors j’ai voulu rester dans la même ville parce que c’est une ville vraiment animée, pour les jeunes et je m’y sens vraiment bien.
C : Vous êtes quand même jeune, ça n’a pas été trop dur de trouver une banque qui vous accorde le crédit ? (5)
S : Justement, j’ai préféré engager un courtier pour qu’il s’occupe de me trouver une banque qui m’accorde le prêt.
C : Oui, vous vous sentiez mieux accompagné dans votre achat.
: Même si le courtier m’a aidé, j’avais quand même un petit budget. Donc j’ai acheté un appartement pas très cher avec plein de travaux (6). J’ai tout refait : le sol, les peintures, la cuisine, la salle de bains.
C : Vous étiez seul à faire les travaux ou on vous a aidé ?
S : Non, on m’a aidé. Heureusement d’ailleurs, sinon j’aurais toujours pas fini !
C : Ça vous a pris combien de temps pour tout faire ?
S : On va dire deux mois à peu près, mais… il reste toujours des petits trucs (7) à faire.
C : Oui, c’est jamais fini, quoi.
S : Oui, voilà !
C : Et qu’est-ce que vous ressentez en étant propriétaire ?
S : J’ai acheté dans une copropriété donc je dois faire attention à mes relations avec mes voisins. Avant, quand j’étais en location, je faisais la fête assez souvent. Je me préoccupais pas du dérangement que ça pouvait occasionner.
C : Donc vous n’aviez pas de très bonnes relations avec vos voisins, j’imagine !
S : Non, c’est le moins qu’on puisse dire (8)! Il m’est arrivé même d’avoir des mots (9) sur ma porte pour me dire de faire moins de bruit.
C : Ah oui, quand même !
S : Maintenant, en étant propriétaire, ça me paraît impensable d’avoir ce genre de reproches.
C : Du coup, vous vous sentez impliqué dans la vie de la… de la résidence.
S : Oui, en effet, le week-end dernier, j’ai même aidé des propriétaires de la copropriété à installer l’arrosage automatique de la résidence pour économiser un professionnel.
C : Ah, c’est bien ! Vous voyez les choses autrement maintenant !
Donc, aucun regret d’être passé propriétaire ?
S : Non, mais je dois quand même faire attention à mes dépenses, je dois payer plus d’impôts, de charges. Et je suis engagé pour 25 ans quand même !
C : Mais le jeu en vaut la chandelle. (10)
S : Oui, exactement.
C : Et bien merci, Sylvain, pour le temps accordé.
S : De rien.

Quelques explications :
1. habiter Aix : on peut dire indifféremment habiter à Aix ou habiter Aix.
2. Être en location : c’est être locataire de son logement, donc payer un loyer tous les mois.
3. En avoir marre de… : en avoir assez de. (plutôt familier). Pour exprimer cette idée, voici quatre expressions, de la plus neutre à la plus familière : En avoir assez – En avoir marre – En avoir ras-le-bol – En avoir ras le cul. Donc attention à la situation où vous utilisez l’une ou l’autre !
4. Se permettre de faire quelque chose : très souvent, cette expression signifie qu’on a l’argent nécessaire pour faire quelque chose. Par exemple : Avec son petit salaire, elle ne peut pas se permettre de partir souvent en vacances.
5. Un crédit : on dit aussi un prêt. On dit qu’on a un crédit / un prêt à rembourser. On emploie aussi le verbe faire avec ces deux mots : il a fait un emprunt / un crédit pour payer sa voiture.
6. Des travaux : ici, cela désigne tout ce qu’il a été nécessaire de faire pour rénover cet appartement. On dit qu’on fait des travaux, qu’il y a des travaux à faire. Cela peut être des travaux de peinture, de plomberie, etc…
7. Des petits trucs : des petites choses. (familier)
8. C’est le moins qu’on puisse dire : on emploie cette expression pour renforcer ce qui vient d’être dit. Ici, Sylvain veut dire qu’effectivement, il avait des relations un peu compliquées avec ses voisins !
9. Un mot : une petite lettre.
10. Le jeu en vaut la chandelle : cette expression signifie que cela vaut la peine de faire les efforts nécessaires et qu’on en tirera des bénéfices dans le futur.

J’achète – France Bienvenue

Étiquettes :

3 responses to “J’achète !”

  1. sportingelf says :

    Merci, c’était très instructive pour moi, apprenti de la langue française !

  2. Antonio Cuestas says :

    Merci beaucoup par votre efort , c´es u une manière d´apprendre la language et de connaìtre votre pays et les gens qui lui habitent

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :