Bonnes en orthographe

Qu’il s’agisse de notre langue maternelle ou non, l’orthographe n’est pas chose facile, et peut-être encore moins quand il s’agit d’une langue comme le français. Aujourd’hui, Shainesse et Christelle vous parlent de leurs rapports avec le français à l’écrit. Découvrez leurs difficultés et comment elles s’y prennent pour lutter contre les fautes d’orthographe et de grammaire.

Transcription:
A: Anne / C: Christelle / S: Shainesse

A : Alors quand on fait nos transcriptions, là, enfin quand vous faites les transcriptions, il y a quand même le problème de… de l’orthographe.
S : Hmm. (1)
A : Et l’orthographe en français, c’est pas toujours évident ! Mais vous vous débrouillez plutôt bien (2) , j’ai l’impression parce que…
C : On essaye. (3)
A : Oui ? C’est vrai ? C’est difficile ou pas, Christelle ?
C : Je pense que le français, c’est une des langues la plus difficile (4) et même moi…
A : Et vous, vous souffrez (5) en français pour l’orthographe ?
C : Ça va encore (6), j’ai plutôt des bonnes bases mais c’est vrai que ça m’arrive quand même souvent de regarder sur internet l’orthographe des mots et tout, quand même.
A : C’est-à-dire si il y a un P, deux P ?
C : Ouais, voilà.
A : Des choses comme ça ?
C : Pour être sûre parce que c’est vrai que, ouais, c’est compliqué des fois (7).
A : Oui. Mais quand vous dites vous avez plutôt des bonnes bases, ça veut dire à l’école… primaire par exemple, vous vous souvenez avoir fait plein de dictées ?
C : Oui, voilà, les dictées ? Après, quand j’étais petite, j’écrivais beaucoup des cartes (8) à mes grands-parents et bon, dès qu’il y avait… C’était toujours les mêmes fautes et à chaque fois, à force de (9) me… Ma grand-mère, elle me soulignait tout le temps les fautes sur mes cartes donc…
A : Ah oui, quand vous la retrouviez après, elle disait : «Regarde, là ! »
C : Voilà, donc après ça me…
A : Elle le faisait gentiment, j’espère !
C : Oui…
A : Non, elle était un peu critique !(10)
C : Elle aimait bien quand on écrivait correctement.
A : D’accord. Et alors, du coup, vous avez retenu des tas de choses.
C : Oui, voilà, du coup, ça m’est resté et je fais moins de fautes maintenant, oui.
A : C’est vrai que oui, quand on écrit des cartes, des lettres, oui…
C : Après, c’est important dans les lettres de motivation, pour tout ce qui est professionnel, c’est important de… d’avoir vraiment une bonne orthographe.
A : Oui, c’est un handicap quand on fait une faute à chaque mot et il y a des Français, c’est presque ça, hein, quand même !
S : Hmm
A : Shainesse, pour vous, c’est difficile, l’orthographe ? C’est un problème ? C’est… Dans vos études, tout ça, c’est… ?
S : Euh… non, c’est pas vraiment un problème mais j’ai du mal avec les accents, moi. Je sais jamais où les mettre, les accents…
A : Aigus, graves…
S : Ouais, aigus, graves.
A : Ah oui ?
S : Ouais. En fait, j’écris souvent, par exemple ÊTRE, je le mettrai sans le chapeau (11).
A : D’accord ,mais vous voulez dire même… enfin même quand vous écrivez à la main ?
S : Quand je l’écris à la main, oui !
A : Oui ? Et après, sur l’ordinateur, c’est pareil,  vous tapez pas les accents.
S : Euh non, en général non. C’est le correcteur (12) qui me… qui me le fait mais sinon les accords, tout ça, ça va, mais les accents ça a toujours été mon problème.
A : Ah bon. C’est pas forcément le plus grave mais… Quoique, bon, finalement…
S : C’est important.
A : Les participes passés, tout ça, il faut bien mettre les bons accents !
S : Oui, les participes passés, oui.
A : Ça,, ça va.
S : Oui. Mais par exemple INTÉRESSANT, je saurai pas mettre l’accent dans ce mot-là. Ou il y a plein de mots comme ça où j’ai du mal. (13)
A : À chaque fois, vous vous posez des questions.
S : Hmm.
A : Et alors, qu’est-ce que vous faites, vous les mettez pas ou vous allez chercher dans un dictionnaire ?
S : Je cherche dans un dictionnaire mais en général, mes copies (14), elles sont sans accents, quoi !
A : Ah ! Et on vous fait des reproches là-dessus ?
S : On m’en a fait une fois. Une fois, et c’est là que je me suis rendue compte que c’était un problème. Si, je pense que c’était en terminale, mon prof, il a dit : « Mais vous mettez pas les accents ? ». J’ai dit : « Ah oui ? Il fallait les mettre en fait ? ». Enfin… je me rendais vraiment pas compte ! Je mettais que des accents sur les participes passés mais autrement, je les mettais pas.
A : D’accord. Et est-ce-que… je ne sais pas, si vous avez pas trop de problème d’orthographe, on dit souvent que c’est parce qu’ on aime lire, on a beaucoup lu quand on était enfant. C’est votre cas ?
C : Moi, pas du tout ! J’ai dû lire (15) un livre dans toute ma vie.
A : Non !
C : Donc c’est pas du tout… Une BD (16), en plus !
S : Shame ! (17)
A : Vous avez bien lu des livres (18) pour l’école quand même ?
C : Euh…
A : Il y a bien (18) des lectures obligatoires !
C : Bah pas… Pas tant que ça, parce que c’était ma mère qui me faisait un résumé, la veille.
A : Je connais ça ! J’ai fait ça avec un de mes fils, pour lire Zola, des choses comme ça… C’est moi qui lui ai fait les fiches de lecture.
C : Non, moi, les livres, c’est pas mon point fort !
A : C’est vrai ?
C : Ah non, pas du tout !
A : Et aujourd’hui, toujours pas ?
C : Non, toujours pas !
A : Ah bon ! ET alors vous avez quand même une bonne orthographe. Donc…
C : Hmm. Peut-être parce que… enfin je lis des… des informations, la presse, tout ça.
A : Ah oui, c’est ça. Quand même.
C : Mais les romans, tout ça, pas du tout !
A: C’est pas votre truc. (19)
C : Non, pas du tout.
A : Et Shainesse, qui aime la poésie ?
S : Ouais. Moi je lis, un petit peu moins maintenant mais je lisais beaucoup pendant un moment et c’est pas… Je pense pas que ça soit ça qui m’ait aidée parce qu’on me disait : « Oui, concentre-toi. » Donc je me concentrais et j’essayais de capter… Au début quand j’ai commencé à lire, j’essayais de capter (20) tout, tous les mots mais au final, j’ai arrêté et je pense que c’est plutôt à force de s’entraîner, à force de lire, d’écrire. Et aussi, il y a le Projet Voltaire (21) qui nous aide bien parce que, en fait à la fac, on est obligé de… c’est un lo[giciel] C’est un site en fait, où on s’entraîne à écrire.
A : Oui. Ça corrige… enfin, ça met en évidence les fautes.
S : Voilà ! Les fautes que nous, on fait, en fait. C’est un peu personnalisé.
C : Ça nous donne aussi des techniques pour apprendre, pour bien écrire les mots. Enfin moi, j’ai trouvé ça pas mal.
A : Ah oui ? Ça vous plaît ? C’est pas trop répétitif ?
C : Si !
S : Si, mais ça sert en fait.
A : Et puis c’est un peu impitoyable. Il pardonne rien, ce logiciel, non  !
C : Non, ça c’est sûr !
S : Mais ça sert quand même, parce que …
A : Ah ouais, vous voyez les progrès ?
S : Hmm, franchement, ouais !
C : On a une courbe de progression et… Enfin moi, même si j’avais pas trop de … de…
A : D’envie au début de vous servir de ça ? Non ? C’est ça ?
C : Non… Même si je faisais pas trop de fautes…
A : Ah oui, oui ! D’accord !
C : Bah ça m’a quand même bien aidée, parce que… enfin il y a toujours des trucs où on sait pas.
A : Des tas de détails sur lesquels on se trompe toujours.
C : Voilà.
S : C’est ça.
A : Donc ça vous a permis de… d’affiner les choses…
C : Exactement, oui.
A : Et d’être beaucoup plus sûres. Ah bah c’est bien ça ! Tant mieux ! (22)
C : Oui.

Des explications :
1. Hum / Hmm : cette onomatopée est synonyme de Oui.
2. Bien se débrouiller : réussir à faire quelque chose qui n’est pas facile. (plutôt familier)
3. On essaye : il existe aussi une autre forme au présent : On essaie. Il n’y a pas de différences entre les deux.
4. Une des langues… : normalement, il faut dire : Une des langues les plus difficiles (au pluriel obligatoirement)
5. vous souffrez : vous avez des difficultés.
6. Ça va encore : dans cette expression, encore n’a pas son sens habituel. L’expression signifie simplement que ça va, même si c’est un peu difficile et qu’il n’y a pas de problème majeur.
7. Des fois : parfois. (plutôt familier)
8. beaucoup… : il faut dire Beaucoup de cartes. En fait, Christelle veut dire qu’elle écrivait des cartes et qu’elle le faisait beaucoup, ce qui donne cette association de mots pas tout à fait correcte.
9. À force de… : parce qu’elle le faisait très souvent.
10. Être critique : cela signifie que cette personne critiquait ce que faisait Christelle.
11. Le chapeau : terme familier pour désigner l’accent circonflexe.
12. Un correcteur : c’est le correcteur orthographique automatique de l’ordinateur qui souligne et corrige certaines fautes.
13. avoir du mal : avoir des difficultés à faire quelque chose
14. les copies : ce sont les devoirs et les tests écrits que les élèves rendent aux professeurs.
15. J’ai dû lire… : Ici, le verbe devoir n’exprime pas l’obligation mais la supposition. = J’ai probablement lu…
16. une BD : abréviation de bande dessinée, qui raconte une histoire avec des images et où les pensées et les paroles des personnages sont exprimées dans des bulles.
17. Shame : Shainesse emploie un terme anglais. En français, on peut dire : Honte à toi ! ou dans un registre beaucoup plus familier et oral : La honte !
18. Vous avez bien lu des livres : ici, bien a le sens d’une affirmation. Il sert à montrer que cela ne paraît pas possible que Christelle n’ait jamais rien lu.
19. Ce n’est pas votre truc : expression familière = ce n’est pas quelque chose que vous aimez (ou savez) faire.
20. Capter : comprendre (familier)
21. le Projet Voltaire : c’est un site où on trouve des tests d’orthographe et des exercices adaptés au niveau de chacun. Il permet aux utilisateurs d’éliminer leurs fautes récurrentes à l’écrit, en orthographe et en grammaire. Son slogan : « Dites adieu aux fautes d’orthographe. ». Le département GEA de l’IUT a inscrit ses étudiants.
22. Tant mieux ! = C’est une bonne chose.

Et vous ?
– Trouvez-vous que le français est difficile à écrire ?
– Comment faites-vous pour éviter de faire des fautes à l’écrit ?

Nous ne savons pas où vous en êtes dans l’apprentissage de cette langue mais en tout cas, bon courage et n’hésitez-pas à nous faire part des difficultés que vous rencontrez !

TELECHARGER : Bonnes en orthographe – France Bienvenue

Étiquettes :

6 responses to “Bonnes en orthographe”

  1. Andrzej says :

    Le plus difficile c’est bien sûr d’écrire des sons qui n’existent pas dans nos langues ainsi que des homophones.

  2. Julie says :

    C’est vrai que le français est une langue difficile (y compris pour les français), avec beaucoup de nuances, c’est pourquoi c’est une si jolie langue! 🙂

    Julie

  3. MarieS says :

    Bel article sur la langue française !

  4. undergroundIshmael says :

    C’est difficile à écrire le français…surtout pour l’écriture grave, comme des essais. Néanmoins, c’est intéressant d’essayer de les lire, de voir comment ils sont construits.

    ce site est, au fait, très utile. Merci bcp pour les transcriptions.

  5. Nawal de France Bienvenue says :

    En effet la langue française est très complexe et c’est pour ça que je tiens à vous féliciter car malgré la barrière de la langue et vos difficultés en français, vous avez quand même le courage de laisser des commentaires. En plus de ça, vous êtes super bons (vous mettez les accents, vous accordez…). Vraiment continuez vos efforts,ça paie toujours (:

  6. Lily says :

    Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour nous aider à apprendre le français.J’aime bcp les podcastes avec les transcriptions et les explications. Pour moi je me trouve assez bonne en orthographe mais faible en parler 😦

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :