Les fêtes de fin d’année

Nous voici presque à la fin de 2015 !
La semaine dernière, juste avant les vacances, nous étions toutes ensemble pour parler des fêtes de fin d’année.
Bon bout d’an comme on dit à Marseille !
Bonnes fêtes à vous tous et nous vous retrouvons début 2016 !

Transcription:
A : Anne /O : Ozge /L : Lamia /Cl : Clara /El : Elodie/Es: Estelle/Cé : Cérina /N : Nasrine/M : Mélinda

A : Alors, c’est bientôt les vacances de Noël, hein, on dit les vacances de Noël, et bah on va fêter plein de bonnes choses à la fin de l’année. Est-ce que… Ozge, est-ce que vous fêtez Noël chez vous ?
O : Non, nous, on ne fête pas Noël, bah depuis que je suis enfant, on n ‘a jamais fêté. Et… Donc c’est par rapport à ma religion.
A : Oui, oui, oui.
O : … par rapport à notre culture, on n’a… on ne fête pas Noël.
A : Mais vous fêtez quoi, alors ? Autre chose ? Parce qu’un changement d’année, c’est important !
O : Le Nouvel An, seulement, c’est tout, en famille, on mange, c’est tout.
A : Et vous allez en Turquie ?
O : Euh, là ? Oui, le dix-huit décembre, je pars en Turquie pour dix jours. Je vais voir ma famille et je vais faire du shopping, un peu.
A : D’accord. Bon, donc les vacances seront bien remplies.
O : Oui.
A : D’accord. Ensuite, alors, qu’est-ce que… qui est-ce qui veut nous raconter un peu ce qu’elle va faire ?
L : Bah moi aussi, je fête pas Noël. Donc, pour raisons religieuses. Mais, voilà, je fête le Nouvel An et puis aussi, je fête l’anniversaire à ma petite sœur. Donc, c’est comme une petite fête, vu qu’elle est née le dix-sept décembre.
A : Ah, oui !
L : Donc voilà, ça arrive avec la période de Noël.
A : Elle a quel âge ?
L : Elle a… Elle va faire onze ans. Voilà. Et sinon, peut-être que je monterai aux Alpes ces vacances mais c’est pas encore sûr.
A : Pour voir un peu la neige ?
L : Oui, la neige et puis la famille aussi.
A : Ah bon, vous avez de la famille là-bas ?
L : Oui, oui. Plus particulièrement à Gap.
A : Ah oui ! Mais c’est bien ça, les vacances d’hiver…
L : Oui, ça change un peu de Marseille.
A : Oui, oui. Si il y a de la neige, c’est sympa.
L : Oui.
A : Pour le moment, il fait pas froid.
L : Oui. Ouais, donc ça va.
Cl : Tu vas skier ?
L : Non. Enfin, j’aime pas trop le ski, en fait, donc c’est pas trop mon sport. Je ne suis pas trop forte.
A : C’est une fille de la chaleur ?
 : Tu es plus luge ?
L : Oui, c’est ça.
A : Donc, juste la montagne mais pas les sensations.
L : Non.
A : Et Clara alors, justement ?
Cl : Bah Clara elle travaille, malheureusement, pendant les vacances de Noël ! Donc, pour Noël, bon, j’aurai quand même un repas, j’ai quand même deux jours. Donc, le…
A : Oui, ça tombe le vendredi ? Le vingt-cinq, c’est ça ? Vingt-cinq décembre.
Cl : Oui, c’est le vingt-cinq. Donc, je vais faire un repas dans ma famille, et…
A : C’est agréable, les repas en famille ?
Cl : Bah, habituellement oui, mais là, on va être que sept cette année. Donc on sera pas très nombreux.
A : C’est-à-dire d’habitude, c’est combien ?
Cl : D’habitude, on est une douzaine.
A : Ah oui.
Cl : La famille est un peu éparpillée, donc, on sera que sept. Et pour le jour de l’An, je vais chez un ami. Fêter le jour de l’An. Voilà.
A : Elodie, il y a un sapin chez vous ?
El : Oui, ça y est, il y a le sapin. Moi, je vais fêter Noël en famille et dans ma belle-famille, pour les repas, les cadeaux et le jour de l’An aussi. Par contre, le jour de l’An, je sais pas encore. D’habitude, c’est plutôt des soirées organisées.
: Oui
El : Et là, là, je sais pas du tout.
A : C’est pas encore prévu ?
<strong>El : Non.
A : Au dernier moment ? Bon.
Es : Moi aussi, bah, moi je fête Noël, en famille. Par contre, j’ai rien de prévu pour mes vacances, pour l’instant. Normalement, je pars tout le temps au ski mais, là, cette année, je sais pas. Le Nouvel An, je sais pas non plus ce que je vais faire. Mais bon, c’est les vacances ! C’est déjà … déjà pas mal !
A : Ça permet de dormir le matin ?
Es : Oui. Non encore, j’aime pas trop ça. Enfin, j’aime bien… Je trouve que c’est une perte de temps.
A : Pas de grasse matinée* ?
Es : Non, voilà.
: Mais bon, ça permet de changer de rythme.
Es : Oui.
A : De toute façon.
 : Moi, bah, je fête Noël chez mon grand-père le vingt-quatre au soir et le vingt-cinq. E t le vingt-six, je pars à Paris pour une semaine. Donc, je fête le Nouvel An là-bas et…
A : Avec des amis ou… ?
 : Oui, j’y vais avec une copine. Et on a d’autres amis là-bas sur Paris du coup.
A : Et pourquoi Paris ? Parce que…
 : Parce qu’on adore aller sur Paris.
A : Oui, d’accord.
 : C’est notre capitale. C’est beau.
A : Non mais vous y avez pas vécu ?
 : Non, non, non. J’y ai pas vécu mais j’aime bien.
A : D’accord. Des Marseillais qui montent à Paris.
 : Voilà.
A : Bon, bah c’est un bon programme. Ensuite ?
N : Bon, alors moi, je fête pas Noël. Mais, voilà, on fête le Nouvel An en famille, un repas, etc. Et pendant ces vacances, normalement, je compte monter à Paris, avec une amie.
A : Aussi ?
N : Oui. Pendant une semaine mais c’est pas encore sûr. Donc…
A : Oui, il faut tout organiser ?
N : Oui, voilà.
A : Mais c’est cher là, au moment de monter. Si vous vous y prenez au dernier moment, c’est cher les billets de train !
 : Oui, quatre-vingt dix euros l’aller, j’ai payé, moi. Et soixante sept, le retour, je crois.
A : Eh oui, ça fait quand même un petit budget. Et vous êtes logés où ?
 : Chez des amis.
A : Ah, alors ça va !
 : Oui, on a ça en moins à payer quand même.
A : Oui, oui. Et pour vous, Nasrine ?
N : Moi, c’est chez la sœur à ma copine. Donc…
A : Oui, il y a pas ces frais-là, de toute façon.
N : Oui, voilà.
A : Ensuite ?
M : Bah moi, normalement, le vingt-quatre, je le fête avec des amis. Parce que, du coup, vu que c’est pas aussi de notre religion… enfin, ça a pas trop d’importance. Et du coup, mes sœurs, ça leur permet d’aller fêter ça chez leurs… leur belles-familles. Et sinon, le vingt-cinq, oui, on fait un gros repas avec les cadeaux, etc.
A : D’accord.
M : Et puis, pour le Nouvel An, normalement je dois le fêter avec des amis mais, en fait, ça va faire comme chaque année, on va se retrouver à la rue au final parce qu’on aura rien prévu.
A : Ah bon ! Qu’est-ce que vous faites quand vous vous « retrouvez à la rue », ça veut dire quoi ?
M : Bah, normalement, on s’arrange pour trouver l’appart de quelqu’un dans le coin mais voilà quoi ! En fait, l’année dernière, on devait aller au restaurant le fêter, etc. Mais au moment d’arriver sur place, on avait oublié de réserver et puis, voilà, le temps de trouver un nouveau resto* c’était trop tard.
A : Bon ! Bon et toutes celles qui fêtent pas Noël, en fait, donc ça veut dire qu’il y a pas… Vous cherchez pas les cadeaux et tout ça, alors ?
N, O : Non.
A : Oh, vous avez de la chance ! Parce que c’est quand même un gros boulot, non, de trouver… ? C’est un budget, et puis, c’est un boulot, quoi, de trouver des idées. Vous avez toutes trouvé les cadeaux pour la famille, là, les autres ? Vous faites des cadeaux dans la famille ou pas ?
Cl : Oui, maintenant qu’on travaille.
Es : Je travaille pas et je suis obligée quand même, enfin… « obligée ».
 : Moi, non, j’ai trouvé que pour ma nièce. Elle a un mois, donc je l’ai gâtée. Sinon…
A : Mais vous en avez beaucoup à faire, des cadeaux ?
 : Bah j’ai ma nièce. Mes sœurs, on a dit qu’on se faisait pas de cadeaux cette année parce que… Les sous, ça va plus, là ! Mes parents, mon grand-père, mon copain.
A : Ah oui ! Vous faites vraiment à tout le monde, quand même.
 : Ouais. Depuis que je suis petite, ils m’en ont fait.
A : Non, parce que quand on est enfant et qu’on devient adulte, bon, on n’en fait pas forcément… Quand on était enfant, on nous faisait les cadeaux et puis, après, bon. Il y a des gens qui disent « Oh, mais c’est pas la peine que tu me fasses un cadeau » et tout ça.
 : Non, mais ils veulent pas spécialement, c’est moi qui veux. Ça me fait plaisir.
A : Ça vous fait plaisir. D’accord, bah c’est bien. Et pour vous, Elodie ? Vous avez tout trouvé déjà ?
E : Oui, pareil, tout est prêt pour tout le monde.
A : Elle est bien organisée !
Cl : Sérieux !
A : C’est bien, ça. Bon, on va prendre vos recettes pour être au point le jour de Noël parce que c’est pas le cas chez tout le monde.
Cl : Ah non, pas du tout !
A : Non ? Vous, c’est pas encore prêt ?
Cl : J’ai même pas commencé !
A : Vous avez des idées ou… ?
Cl : Oui, quelques idées mais j’ai pas commencé.
A : Bon, eh bah je vous souhaite un… des bonnes vacances, alors !
O, L, Cl, Es, El, Cé, N, M : Merci, à vous aussi.

(Les explications viendront un peu plus tard !)

Bientôt les fêtes de fin d’année

Publicités

Étiquettes : ,

6 responses to “Les fêtes de fin d’année”

  1. maria regueira says :

    j`adore France Bienvenue

    • Carly says :

      Lamia, je suis d’accord avec vous! Je déteste le ski alors, ma famille et moi, nous ne faisons pas du ski pendant l’hiver! Ma famille et moi, nous célébrons le Noël. Ma mère faire le dîner, ma famille rentre chez nous, et la fête commence! Nous donnons des cadeux, manger beaucoup, et peut-être chanter un peu!

    • Ozge says :

      Merci beaucoup pour ce commentaire Maria.
      Vous pouvez aussi nous suivre sur notre nouvelle page facebook qui est : France Bienvenue Apprendre le francais

    • Mélinda says :

      Merci de votre soutien cela nous fait énormément plaisir !
      Mélinda de France Bienvenue

    • Lamia de France Bienvenue says :

      Bonsoir Maria, merci infiniment pour votre soutien !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :