Travailler ou rester à la maison ?

Ce sont encore les vacances d’été. Mais on sent déjà que certains ont repris le travail, après une, deux ou trois semaines de congés.
Alors voici une petite conversation avec Melinda, Elodie, Lamia, Nasrine et Ozge sur le travail justement.
Le point de vue de cinq jeunes Françaises bien décidées à réussir leur vie professionnelle et personnelle en même temps.

L'équipe


Travailler ou rester à la maison – France Bienvenue

Transcription:
Anne, Melinda, Elodie, Lamia, Nasrine, Ozge

A : Bonjour à toutes les cinq.
Toutes : Bonjour.
A : Aujourd’hui, je me suis dit qu’on pourrait peut-être un petit peu parler de vos projets d’avenir mais pas trop proches parce que c’est peut-être pas immédiatement. Mais voilà, vous faites des études, vous allez avoir un diplôme ou des diplômes et vous allez sûrement entrer dans la vie active. Je suppose que c’est votre but ? Oui ? Vous avez envie d’avoir un travail ?
L : Oui, bien sûr.
A : Oui, Lamia ?
L : Bah oui, j’aimerais bien.
A : Oui.
L : Mais je pense que… enfin moi, plutôt, j’envisage d’abord d’avoir un emploi stable. Et puis, ensuite, pouvoir construire ma propre famille.
A : D’accord.
L : Je préfère d’abord travailler, avoir une bonne situation (1), et puis ensuite, pourquoi pas envisager autre chose.
A : C’est-à-dire avoir … Quoi ? Des enfants ?
L : Oui, voilà. Me marier, avoir des enfants, voilà.
A : Oui, oui.
L : Pour moi, enfin, c’est encore lointain, tout ça. Je préfère d’abord me concentrer sur mes études et …
A : Oui, oui.
L : Et voilà.
A : Bien sûr, c’est lointain encore… enfin, il vaut mieux pas que ça vienne trop tôt peut être, pour pouvoir continuer les études. Elodie ?
E : Oui, tout à fait pareil. D’abord, j’aimerais avoir une situation stable, un emploi stable.
A : Oui.
E : Après, fonder…
A : Une famille ?
E : Fonder une famille, oui. Avec des enfants, le mariage. Pour l’éducation des enfants, je pense que je m’arrêterai de travailler pendant deux ans environ. Mais après, je compte bien (2) reprendre le travail.
A : D’accord, c’est-à-dire, quand ils sont petits, vous préférez vous en occuper ?
E : Oui, je préfère.
A : Et après, pouvoir repartir au travail un peu plus tard ?
E : Oui, oui, je préfère m’en occuper moi-même.
A : Oui, parce que bon, c’est vrai qu’il y a des congés : congé maternité, puis congé après la naissance. Mais c’est pas très, très long. Il faut laisser les petits…
E : Oui.
A : C’est un peu tôt, vous trouvez que c’est un peu tôt ?
E : Oui, je pense.
A : Mais vous serez contente de… vous seriez contente de rester à la maison ? Vous avez dans votre… je sais pas… Dans vos familles, vos mamans, elles travaillent ? Alors Melinda ? Votre maman, elle travaille ?
M : Ah oui, moi, ma mère, elle a toujours travaillé en fait.
A : Oui.
M : Donc, du coup… En fait, quand j’étais petite, non. Mais c’est vrai que, après que ma petite sœur soit née, qu’elle ait passée trois ans (3), c’est vrai que ma mère, elle s’est remise au boulot. Enfin, au travail.
: Oui, oui. Elle voulait reprendre.
M : Oui. C’est dans son caractère. (4)
A : Oui, oui. Nasrine ?
N : Oui.
A : Votre maman, elle travaille ?
N : Oui bah avant, ma mère, elle travaillait aussi, mais… Parce qu’en fait, il y avait toujours quelqu’un de ma famille pour nous garder, en fait, quand on était petits.
A : Ah oui.
N : Mais après, au bout d’un moment, bah la personne qui s’occupait de nous, bah elle est partie, elle est retournée dans notre pays, à Mayotte.
A : Oui.
N : Donc du coup, ma mère, elle a arrêté de travailler et elle s’est occupée de nous.
A : Elle voulait pas vous laisser à la crèche (5) ?
N : Non. Non non.
A : Ou à une nounou (6) ?
N : Non.
A : Non, elle voulait faire soit avec la famille, soit elle-même.
N : Ouais, voilà, ouais.
A : Ozge, chez vous, c’est comment ?
O : Ma mère, elle a déjà travaillé, mais c’est quand j’étais petite, en fait.
A : Ah bon ! C’est l’inverse alors ?
O : Oui, on était encore en Turquie et il y avait mes grands-parents justement qui pouvaient me garder tout ça et …
A : Oui.
O : Et justement, j’avais commencé la primaire (7), tout ça, et c’était toujours eux qui se sont occupés de moi, qui m’ont emmenée, tout ça. Je voyais pas très souvent mes parents, parce qu’ils finissaient un peu tard, tout ça. Et je sais que c’est… D’un côté, quand on est venu ici, ça a été mieux pour moi parce que j’ai pu passer plus de temps avec mes parents. Ma mère, elle a un peu arrêté de travailler au début, mais après, comme j’ai eu un petit frère, elle a plus travaillé depuis. Et là, elle s’occupe toujours de lui. Et…
A : Il a quel âge ?
O : Là, il a onze ans.
A : Ah d’accord, c’est plus… c’est plus un bébé, quoi.
O : Oui, maintenant, elle peut peut-être bientôt commencer à travailler aussi.
A : Oui oui oui.
O : Si elle veut.
A : Et vous, comment vous voyez les choses ? Vous aimeriez travailler ou faire comme votre maman ou…
O : Moi, je donne de l’importance au deux, en fait, de la même manière, à ma vie privée et à ma carrière, tout ça.
A : Oui oui. Et vous pensez que c’est possible en France ?
O : Oui, c’est possible. Mais après, j’envisage pas des très longues études aussi et d’avoir un boulot qui va me prendre beaucoup de temps.
A : Oui.
O : Enfin, je veux consacrer vraiment du temps à ma maison, à mon mari, mes enfants.
A : Oui oui oui.
O : A tout ça.
A : D’accord. Et qui est-ce qui aurait… je sais pas… un autre point de vue, qui a pas envie de rester à la maison ou qui…
L : Je trouve qu’aujourd’hui, il n’y a personne qui a envie, bah, que de travailler (8).
A : Oui ?
L : C’est, voilà… Le travail, c’est bien mais c’est vrai qu’à un moment donné, il faut aussi passer un peu plus de temps avec sa famille.
A : Il y en a parmi vous qui ont été gardées sinon par des… je sais pas… des nounous ou qui sont allées à la crèche ?
L : Moi. Moi oui, en fait. Moi, c’est exactement pareil qu’Ozge. Bah ma mère elle travaillait.
A : Oui.
L : Donc j’allais à la crèche et j’avais aussi ma grand-mère qui me gardait.
A : Oui.
L : Et après, ça a été le contraire. Par exemple, vu que je suis la plus grande et il y a eu, après, l’arrivée de mon petit frère et de ma petite sœur, bah ma mère, elle a plus consacré de temps à mon petit frère et à ma petite sœur justement, parce qu’elle a arrêté de travailler à ce moment-là.
A : Oui, parce que s’occuper de trois enfants tout ça, ça faisait trop.
L : Oui, voilà. Donc avec moi, en fait, elle a pas arrêté de travailler, et puis avec les autres, elle a passé plus de temps avec eux, donc voilà. Mais après, elle a repris, une fois qu’ils ont eu un certain âge, quoi.
A : Oui oui oui.
L : C’était juste une petite pause.
A : Elle était contente de reprendre le travail ?
L : Oui, bah oui. C’est… Voilà, ma mère elle aime bien travailler en fait, donc…
A : Elle aime bien avoir du contact avec d’autres personnes, des adultes.
L : Oui, voilà, c’est ça, c’est ça.
A : Oui, parce que des fois, c’est difficile d’être uniquement avec un petit, un enfant et ça fait du bien aussi de s’aérer. Bah puis il y a quand même le côté… comment dire ? Financier. Ça veut dire qu’on est indépendant quand on est… On est indépendante quand on a un salaire !
Toutes : Aussi, oui.
A : C’est quand même important et je sais pas aussi, peut-être il y a des familles, bon bah les deux salaires sont importants parce que un seul, ça fait pas beaucoup.
Toutes : C’est vrai.

Des explications :
1. avoir une bonne situation : avoir un salaire confortable.
2. Je compte bien faire quelque chose : j’ai vraiment l’intention de faire quelque chose.
3. Passé trois ans : elle a repris le travail après les 3 ans de sa fille, car en France, la majorité des enfants vont à l’école maternelle, qui démarre en général à 3 ans.
4. C’est dans son caractère : c’est sa personnalité, ce sont ses idées.
5. La crèche : c’est une des modes de garde des enfants, de la fin du congé de maternité (vers 3 mois) à l’entrée en maternelle. Mais il n’y a pas assez de places de crèche, donc beaucoup de familles font garder les enfants par une assistante maternelle ou par les grands-parents s’ils sont à la retraite et disponibles.
6. Une nounou : c’est le mot familier pour désigner une assistante maternelle. Ce terme vient du nom qu’on utilisait autrefois : une nourrice.
7. La primaire = l’école primaire
8. personne qui a envie que de travailler = personne n’a envie de ne faire que travailler. Les gens ont d’autres aspirations personnelles.

Advertisements

Étiquettes : , , , ,

2 responses to “Travailler ou rester à la maison ?”

  1. Lena says :

    bonjour!! je m’appelle Lena, j’habite en suisse, depuis l’année 2012, je parler un peu la langue français, je veux continue mes etudes pour meilleur comprendré et obtenir un avenir avec succès

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :