Tout frais toutes les semaines

Mangeons des légumes et des fruits ! Pour ça, le mieux, c’est d’aller au marché chaque semaine. Et comme il y a des marchés dans toutes les villes, petites et grandes, beaucoup de Français y achètent leurs légumes. Frédéric, lui, fait les marchés. Il vend les légumes et les fleurs qu’il produit. Comme c’est tout frais cueilli, après avoir poussé dans d’excellentes conditions, il a une clientèle fidèle. Il nous explique tout ça.

Transcription
F : Frédéric / A : Anne

A : Bon alors, Fred, tu es… En fait, tu produis tes légumes, des fleurs aussi. Et bah tu les vends, mais pas dans des magasins.
F : Sur le marché (1), sur les marchés, dans la rue.
A : D’accord. Et donc tu fais un marché par semaine, c’est ça ?
F : Un marché par semaine, oui. Avant, j’en faisais deux.
A : C’était beaucoup trop ?
F : Et puis c’était difficile à gérer au niveau de… de l’organisation et puis de…
A : La préparation du… ?
F :Voilà.
A : Du marché. Oui, parce que alors, le marché, bon, en gros (2), je sais pas, quand on va au marché, qu’on est client, on arrive vers… quoi ? Huit heures et demie ? Neuf heures ?
F: Oh, les premiers, les premiers, je les vois vers sept heures et demie quand même !
A : Ah quand même !
F : Oui, oui.
A : Ouah ! C’est des…
F : Des lève-tôt, ou des gens qui vont au travail.
A : Ah oui, oui, c’est vrai, oui, oui.
F : Et puis, bah après, oui, pour ce qui est la nourriture, le gros des clients (3), c’est entre huit heures et neuf heures et demie.
A : Ah, oui. Les fidèles, les gens qui savent ce qu’ils veulent et tout ça.
F : Oui. Après, il y a les gens qui viennent un peu par hasard, qui…
A : Qui se promènent.
F : Oui, qui viennent en fin de marché (4). Et puis les fleurs, bah c’est plutôt après dix heures.
A : On mange d’abord et on regarde les belles fleurs après ! Mais alors donc du coup, pour toi, être au marché prêt pour les gens qui arrivent quand même assez tôt, ça veut dire que tu te lèves à quelle heure ? Tu pars à quelle heure ?
F : Alors moi, je finis de préparer mon marché avant de partir au marché, comme j’ai des produits frais. Donc j’ai… Je coupe les salades au dernier moment. Donc bah moi, ça me fait des journées où je commence à quatre heures du matin.
A : Mais il fait nuit, là, pour couper tes salades,non !
F : Bah avec une lampe frontale, ça marche très bien !
A : Ah oui ! D’accord ! Tu réveilles la salade et…
F : Voilà, elle sent rien du tout. Elle est encore endormie quand je la coupe !
A : D’accord.
F : Non (5), et ça fait une salade bien fraîche, qui arrive deux heures après au marché. Et les gens sont très contents. Donc je commence, oui, vers quatre heures, des fois, un petit peu plus tôt en été quand il y a des grosses récoltes. Et puis après, je m’en vais vers sept heures moins le quart et j’arrive à sept heures et demie au village où je vais, à Dieulefit.
A : Oui. Tu déballes.
F : Il me faut à peu près une demi-heure, trois quart d’heure de… de déballage, tout sortir de mon camion, installer…
A : Les tables.
F : Présenter sur les tables, les légumes. Installer ma balance.
A : Les prix. (6)
F : Les prix. Et voilà.
A : Et donc tu as les habitués qui arrivent et…
F : Et je sers. Alors, les très bons marchés, comment dire, avant je pouvais ne pas avoir d’interruption de toute la matinée.
A : D’accord. Et donc ça veut dire que quand tu repars, tu… Ton camion est vide ?
F : Presque vide, c’est la meilleure des fois. Mais il y a des fois où je ramène des choses quand même.
A : Quand même. Et alors, est-ce que tu as des… je sais pas… Bon, les clients, ils sont sympas ? Comment c’est ? Bon, il y a des gens que tu connais depuis longtemps sûrement.
F : Voilà. Il y a des gens, c’est… A Dieulefit, j’y vais depuis vingt ans, donc il y a des gens que je vois depuis vingt ans, donc les relations sont différentes. C’est presque… On se connaît, on s’appelle par notre nom. Et puis ils me connaissent. Et puis après, bah il y a des…
A : Des gens de passage.
F : Oui, alors…
A : L’été surtout peut-être ?
F : Ouais. Non, et puis en fait, ce dont je m’aperçois, c’est que j’ai un stock de clients réguliers, mais qui viennent pas forcément toutes les semaines, ce qui fait que d’une semaine à l’autre, je vais pas voir forcément les mêmes… les mêmes personnes, mais j’aurai à peu près le même volume de vente.
A : Oui, d’accord. Il y a des gens qui sont désagréables ?
F : Ça arrive ! Notamment sur les prix.
A : Oui ? C’est ça, ils marchandent ? (7)
F : C’est un peu toujours… Pas trop marchander mais me dire…
A : C’est trop cher.
F : Que je vends trop cher, ça, ça arrive régulièrement. Après il y a les gens qui…
A : Mais tu vends pas trop cher !
F : Bah non, mais c’est ça que je comprends pas. Et c’est comme ça. C’est…
A : Oui, ils essayent toujours d’avoir le prix le plus bas sans penser au travail qu’il y a derrière et…
F : Bah c’est des gens qui vont me dire que ce qu’ils trouvent dans les supermarchés, c’est pas bon. Mais en fait, en revanche, ils ont noté le prix qui était vendu en supermarché et ça, c’est le supermarché qui fait le prix, quoi ! Donc c’est…
A : Oui, parce que toi, c’est pas des produits dits Bio (8), mais tu cultives…
F : Naturellement, ouais.
A : Naturellement et les gens savent que c’est sain, et frais.
F : Voilà.
A : Que ça n’a pas fait mille kilomètres pour arriver dans l’assiette des gens.
F : Voilà, et puis c’est des produits de saison (9) en général. C’est pas…
A : Oui, alors par exemple, là en ce moment, qu’est-ce que tu as ?
F : En ce moment, j’ai beaucoup de tomates, des poivrons, des aubergines, des concombres, des bouquets de plantes aromatiques, un peu de choux, un peu de haricots secs.
A : Des pommes de terre aussi.
F : Des pommes de terre, des oignons, de l’ail.
A : Et en hiver… Enfin, tu fais toute l’année, le marché, ou pas ?
F : Non. C’est très difficile d’avoir une production, en travaillant tout seul, d’avoir une production toute l’année. Donc moi, je fais les marchés du mois de… de la mi-mars jusqu’ à la mi-novembre à peu près.
A : Oui. Et alors en novembre, qu’est-ce que tu as à vendre à ce moment-là ?
F : Des courges, des pommes de terre et puis bah tout ce qui est bulbes, des carottes, des navets. Et ce… Là en ce moment, j’arrive pas à avoir de poireaux parce que c’est une culture qui est longue, et tout est à faire en même temps. Et comme je travaille seul, j’arrive pas à le faire, donc j’ai pas de poireaux en hiver et ça manque beaucoup.
A : Oui, les gens aimeraient bien, quoi, pour la soupe.
F : Bah le trio de l’hiver, c’est pommes de terre, poireaux, carottes.
A : Eh oui ! Donc il te manque un élément du trio.
F : Voilà.  Mais comme ils connaissent mes pommes de terre, ils viennent me chercher des pommes de terre.
A : Et ils prennent les poireaux ailleurs.
F : Voilà.
A : Bon bah écoute, on va cuisiner tout ce que… tout ce que je remporte de chez toi, déjà. Voilà. Et puis, bah, bonnes cultures ! Il fait chaud en ce moment, non ! C’est sec !
F : Il fait très chaud et il faut arroser beaucoup tous les jours. Voilà, sinon il y a pas de récolte possible, quoi, c’est… On est quand même dans le sud de la France ! Et voilà.
A : Bah je te remercie.
F : Bah de rien.

Quelques explications :
1. sur le marché : on peut dire également vendre au marché. Et on emploie aussi l’expression faire les marchés, quand on est vendeur.
2. en gros : sans entrer dans les détails
3. le gros des clients : la majorité des clients
4. en fin de marché : on peut dire aussi : à la fin du marché
5. Non : ici, ce non signifie qu’il arrête de plaisanter, qu’il redevient sérieux.
6. Les prix : il faut mettre les étiquettes qui indiquent le prix sur chaque produit.
7. Marchander : discuter pour essayer de faire baisser le prix.
8. Des produits bio : des produits biologiques
9. des produits de saison : des produits qui poussent naturellement quand c’est la saison, sans être forcés artificiellement en serre par exemple.

Télécharger: Tout frais toutes les semaines

Étiquettes : , ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :