Une semaine à Amsterdam

Aimez-vous voyager ? Pour Alexia, la réponse est oui.
Elle aime partir à la découverte d’une nouvelle ville, d’un nouveau pays. Alors, quand les vacances arrivent, elle en profite ! Aujourd’hui, elle nous raconte sa semaine à Amsterdam pendant les vacances de Noël.

Transcription:
L: Laetitia / Al: Alexia / Ad : Adèle / A: Anne

L : Salut Alexia. Alors, qu’est-ce que tu as fait pendant tes vacances ?
Al: Je suis partie (1) à Amsterdam, une semaine, avec ma meilleure amie, la deuxième semaine des vacances de Noêl. Ça a été une expérience très, très, très enrichissante parce que on a… on a découvert énormément de choses sur la ville, on a fait beaucoup de musées parce que j’adore les musées, de tout type… du musée Heineken… C’est la bière et… Non, non ! C’est vraiment… C’est… Même, il s’appelle même pas « musée », c’est « expérience », tellement c’est particulier en fait. On peut créer sa bouteille… enfin outre (2) l’histoire de Heineken et du personnage… enfin de… du célèbre Heineken. C’était très bien.
A : Mais vous êtes buveuse de bière ?
Al : Non, pas du tout. Je ne bois pas d’alcool mais là, c’était l’expérience et il fallait goûter la bière.
A : Oui, c’est ça, on peut goûter ?
Al : Oui oui oui, oh bah oui.
A : Ou on doit goûter peut-être ?
Al : On doit. On est obligé de passer devant, donc bon…
A : D’accord. Et alors, vous aimez la bière ?
Al : Non. Non, non. Non, j’aime pas du tout mais c’était… c’était à faire ! (3)
A : Intéressant !
Al : Ouais, très intéressant ! Après, on a fait le musée d’Amsterdam… Ah oui, j’ai visité la maison d’Anne Franck. Trop bien !
A : Vous avez toutes lu Anne Franck ? Le Journal d’Anne Franck ?
Toutes : Non.
A : Oh, lisez-le un jour ! Et alors, vous l’aviez lu , je sais pas, au collège ou… au lycée ?
Al : Au lycée.
A : Etudié ? Ou lu pour vous, comme ça ?
Al : Moi, je l’avais lu déjà et on a dû étudier des extraits en seconde. Donc c’est vrai qu’après, de voir son parcours en vrai… enfin tout ce qu’elle a traversé, là où elle vivait et tout… C’est…
A : Cachée, là, derrière…
Al : Exactement.
A : On visite, c’est ça ?
Al : Ouais, on visite. En plus, il y avait deux familles qui vivaient quand même dans la maison, donc je veux dire, c’est… Elle était pas seule avec sa famille… enfin, c’était quand même un petit espace pour autant de personnes, sans pouvoir faire de bruit puisque il y avait… en bas, bah il y avait un… C’était le magasin, en fait, des gens qui la cachaient. Donc bon, c’est sûr, c’est compliqué.
A : C’est émouvant quand on est là-bas.
Al : Oui, c’est émouvant. Il y en avait beaucoup qui pleuraient.
A : Ah oui !
Al : Voilà.
E : Et qu’est-ce que tu as préféré là-bas ?
Al : J’ai bien aimé l’architecture, c’est très, très beau. Les… On a fait aussi une balade (4) de nuit sur le fleuve, là. Donc ça, c’était très, très beau puisque c’était tout illuminé avec les décorations de Noêl et tout, avec le sapin. Il y avait énormément de décorations et d’animations le soir. Donc c’était très, très sympa.
A : Il faisait beau ? Bon ? (5)
Al : Non !
A : Froid ?
Al : Très, très froid ! On était au -4 le matin, à 8 heures du matin…, enfin à 9 heures, on se réveillait : -4 ! (6) Le soir, -6. Donc oui, il faisait très, très froid. On s’arrêtait toutes les deux heures grand maximum pour boire un chocolat chaud tellement c’était pas possible de tenir ! Mais sinon non, c’était une très belle expérience et la ville, j’aime beaucoup.
A : Oui, c’est une belle ville, hein.
Al : Oui, c’est une très, très belle ville.
A : Vous connaissez ? Il y en a d’autres qui connaissent ?
Ad : Oui, moi, j’y suis allée il y a trois ans à peu près.
A : En hiver ou en été ?
Ad : C’était en avril mais il faisait froid aussi : Amsterdam, il fait froid, j’ai l’impression !
A : Oui oui. Non, moi, j’y suis allée en été. Bah, il faisait pas très chaud mais bon, il faisait bon. Moi, ce que j’avais bien aimé, c’était aussi toute la vie à vélo.
Al : Ah oui, le vélo !
A : On peut faire plein de choses à vélo, mais en hiver, je sais pas. Non, vous avez pas loué de vélos ?
Al : Ah non ! On n’a pas loué de vélos parce que c’était impossible de sortir les mains ! Même avec les gants ! Mais il y en avait énormément qui faisaient du vélo, même en T-shirt, il y en avait, en plein hiver avec le vent qui leur arrivait, à vélo, donc oui !
A : Oui, c’est un mode de vie, hein, le vélo aux Pays Bas.
Al : Oui. C’est un mode de vie. Il y en a de partout. (7)
A : Oui oui. Et c’est presque… Il faut faire attention d’ailleurs, quand on est à pied.
Al : Ah oui, c’est dangereux, hein ! Ah, c’est très dangereux ! En étant piéton, c’est très dangereux ! J’avais peur de me faire écraser par les vélos plus que par les voitures, hein ! Et vraiment !
A : Ils roulent, hein !
Al : Ah, ils s’arrêtent pas, hein ! Ils regardent pas, hein ! Ils voient que c’est vert pour eux, ils y vont, hein ! Ils s’en foutent (8), vraiment !
A : Et puis c’est vrai que nous, en France, on n’est pas habitué finalement à voir autant de vélos. Et bah c’est ça, on se fait surprendre, hein. Moi, ça m’avait un peu… Au départ, je regardais partout parce que bon, nous, ici on se méfie des voitures, ici. Mais là-bas, oui, c’est… Oui, il y a des vélos vraiment dans tous les sens et il y a des parkings à vélos, c’est… Vous en avez vus ?
Al : Oui ! Il y a le… Quand on était sur le fleuve, on a vu un parking à vélos, c’est le plus grand du monde. Il fait sept étages et je crois qu’il y a 14 000 vélos ou un truc comme ça (9) qui est… qui… stockés dedans, c’est énorme !
A : Oui, c’est impressionnant. Nous, on a des progrès à faire encore, hein, avec le vélo !
Al : Oui.
A : Et vous avez mangé des bonnes choses ?
L : Ah, je voyais tes snap (10) ! Pizzas… Je regardais !
Al : Ah, tu as vu ! Oui, j’ai mangé des bons petits plats, c’était… Mais après, ils ont pas de spécialités… enfin… Non, enfin j’ai pas goûté de spécialités d’Amsterdam mais des bons plats quand même, dans des bons petits restaurants (11).
A : Et comment vous avez communiqué ? En anglais ?
Al : Oui. Yes !
A : Ils parlent bien anglais.
Al : Ah ça, oui !
A : Bah oui !
Al : Bah heureusement, parce que le néerlandais, là-bas…
A : Et vous êtes restées une semaine.
Al : Oui.
A : C’est cher pour se loger ?
Al : On était dans un hôtel mais c’était un « student hotel », c’était pour les étudiants, un peu excentré (12) de la ville. Mais en métro… Il était juste à côté du métro, donc on était à deux minutes de la « Central Station » qui est le cœur de la ville. Et non, c’était pas… enfin, c’était pas excessif (13). Après, bon, voilà, il y a quand même un budget à avoir.
A : Oui, oui, c’était prévu.
Al : Oui, voilà. Mais après, il y a des pass. Enfin Amsterdam, c’est une bonne ville pour visiter parce que vraiment, ils… En tant que touristes, il y a … ils font énormément de choses, de pass tram, vélos, métro, même les accès aux musées. On a payé 85 euros, on avait… la semaine. On avait les pass pour tous les… enfin la plupart des musées ou des prix hyper réduits pour la plupart des musés et pour les transports.
A : Tout combiné, en fait.
Al : Ouais, voilà, et on avait des réductions aussi sur les… certains restaurants et tout, donc vraiment, c’est des offres à pas rater.
A : D’accord, on peut s’en sortir…
Al : Facilement.
A : D’accord ! C’est bien. Bon, il faudra que vous retourniez en été !
Al : C’est ça !
A : Pour faire du vélo !
Al : C’est prévu !

Quelques explications :
1. je suis partie à Amsterdam : normalement, on dit : Je suis allée à Amsterdam.
2. Outre : en plus de. (style soutenu)
3. c’était à faire : cela signifie que c’était intéressant à faire, que ça valait la peine.
4. Une balade : une petite promenade
5. il fait bon = il fait une température agréable, ni trop froid, ni trop chaud.
6. – 4 : on dit « moins quatre »
7. de partout : normalement, on dit juste Partout. Mais dans le sud-est de la France, beaucoup de gens disent De partout.
8. Ils s’en foutent : ils ne font pas attention aux piétons, ils s’en fichent. (familier)
9. ou un truc comme ça = ou quelque chose comme ça. (familier)
10. tes snap = ce qu’elle mettait avec snapchat
11. un bon petit restaurant : les Français rajoutent souvent « petit » mais cela n’a rien à voir avec la taille. C’est simplement pour renforcer le côté positif. (= un bon restaurant)
12. excentré : éloigné du centre ville.
13. Ce n’est pas excessif : on utilise souvent cet adjectif pour parler des prix. = ce n’est pas trop cher malgré tout, c’est raisonnable.

Pour juste écouter cette conversation : Une semaine à Amsterdam – France Bienvenue

Publicités

Étiquettes : ,

One response to “Une semaine à Amsterdam”

  1. Yannick says :

    Bonsoir, moi c’est yannick precissement en republique demogratique du congo je suis amballer par ce site ,ca ma beaucoup aider cote expression…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :