Parlons argent

Logement, transports, essence, nourriture, sorties, vêtements…
Il en faut de l’argent quand on est étudiant !
Voici comment nous nous y prenons pour faire face à toutes nos dépenses et boucler nos fins de mois !

Transcription:
M : Mélodie / Al : Alexia / N : Nely / Ad : Adèle / L: Laetitia/ E: Elora / An: Anne
 
: Salut. Bon bah, vous vous en sortez comment, vous, financièrement ? Parce que moi, après Noël, tout ça, il y a eu des dépenses, c’était impressionnant ! Je suis ric-rac (1) en ce moment !
El : Bah, pour ma part, heureusement que mes parents sont un peu là pour m’aider, parce que sinon, j’aurais plus d’appartement à l’heure qu’il est !
Al : Je suis totalement d’accord avec toi. Là, c’est la nouvelle année, donc on repart à zéro, mais…
E : Le compte aussi est à zéro ! (2)
A : Ouais, voilà, c’est ça.
An : Mais ça veut dire quoi ? Vos parents, ils vous donnent de l’argent régulièrement, ou c’est fixe ou… ?
E : Moi, oui.
An : Vous avez une espèce de salaire familial ?
Al : Parental !
E : Oui, c’est ça, ouais.
Al : Non, moi j’ai pas de… enfin ma mère, disons qu’elle met de l’argent sur mon compte, mais elle me donne,… enfin j’ai pas régulièrement de l’argent.
An : Oui.
Al : C’est… Je lui demande par exemple 50 euros, elle me donne 50 euros. Je…
An : Et vous pensez que vous exagérez ou vous avez… ?
Al : Non, non.
An : Non, c’est ça, vous êtes raisonnable.
Al : Je fais pas de dépenses inutiles, ni…
An :  Donc elle vous donne sans problème.
Al : Oui. Non, sans problème.
An : Et vous, Elora ?
E : Moi, elle me met de l’argent sur mon compte parce que je vis plus avec mes parents. Donc du coup… Je travaille pas, je fais mes études, donc du coup, j’ai pas de salaire. Alors, oui, tous les mois, elle me verse une certaine somme d’argent et qui doit faire (3) pour mes courses, mon essence.
An : C’est indiscret de demander combien ?
E : Elle me donne 500 euros et elle, elle paye mon loyer.
An : Et le loyer, c’est combien ?
E : 480.
An : Ouais, d’accord.
Al : Et tu as des aides ?
E : Non, j’ai pas droit à (4) la bourse. (5)
Al : Et même aide au logement, hors bourse ?
E : Non, j’ai droit à rien comme aide.
Al : Ah oui ? Même l’APL ? (6)
E : APL, j’ai pas fait la simulation.
: Oui bon, c’est pas énorme mais des fois, tu peux gagner 100 euros.
An: C’est toujours ça , hein ! (7)
Al :C’est toujours ça, ouais. Tu devrais, hein !
M : Je me suis mise en colocation  parce que ça coûtait trop cher. Je suis avec mon copain parce que 520 euros par mois, tout ça, quand même, ça fait cher.
L : Mais du coup, avec ton copain, tu partages le loyer ?
M : Ouais, on coupe en deux, ouais, même les courses, tout ça, on coupe en deux parce que c’est plus simple quand même.
Al : Bien sûr.
M : On peut acheter des trucs bien quand même. On peut faire des raclettes (8), des trucs comme ça.
An : Ça améliore l’ordinaire.
M : Oui.
Al : Et puis l’appartement, il est mieux.
M : Ouais, c’est ça.
Al : Il est plus grand, il y a a un autre confort, quoi, que vivre seul.
An : Vous avez quoi ? C’est pas un studio ? Vous avez une…
: C’est un duplex. (9)
An : Ah ouais, c’est sympa, ça !
M : Ouais, c’est mieux.
L : L’année dernière, tu faisais comment ? Tu étais… C’était avec ton copain aussi ?
M : Ouais, j’étais déjà… Mais avant, il avait juste une chambre universitaire quoi. Puis c’était 400 et quelque euros. Alors du coup, on a fait le calcul, on s’est dit, enfin c’est beaucoup plus intéressant de prendre un truc plus grand et de se mettre à deux. C’est même moins cher, quoi.
An : Et la vie commune, ça va ?
M : Ça va, oui oui, ça va.
Al : Des hauts et des bas.
An : D’accord, mais dans un bel espace, donc c’est bien !
M : C’est ça. Ouais.
An : Et pour les autres, alors, je sais pas, Laetitia, par exemple ?
L : Alors, moi, moi, c’est grâce à ma bourse en fait. J’avais pas droit au début à une aide mais bon, finalement, je me suis assez débrouillée, j’ai réussi à l’avoir et…
An : C’est un peu difficile, non, des fois, toutes les démarches ? (10)
L : Ouais, mais finalement, ça va, je l’ai eue cette année, et j’ai demandé aussi les APL. Donc ça me paye mon studio je crois qu’il est de 380, un truc comme ça et…
An : Ça couvre tout, l’APL?
L : Ouais, ça couvre tout. L’année dernière, je demandais de… enfin, mon père me versait tous les mois je crois, de l’argent pour compenser, mais là, du coup, c’est bon, ça couvre tout. Et moi après, je garde… enfin, je demande… enfin, je crois il me reste une petite somme et après, c’est…voilà, pour faire les courses, tout ça, et tout. Et après, quand je travaille, je l’utilise pas pour l’année. Ou je fais cadeau à mes parents ou je mets tout sur un compte.
An : Vous voulez dire le salaire que vous avez en tant que… enfin pour un travail étudiant ou l’été ?
L : Enfin quand je travaille, oui, voilà, l’été, oui.
N : Du coup, tu arrives à économiser ?
L : Ouais, ça va.
Al : Et par mois, tu dépenses combien ? Entre la nourriture…
L : Bah franchement, je sais pas, parce que parfois, c’est mes parents qui me font les courses, parfois c’est moi.
An : Oui, c’est difficile de chiffrer exactement, il faudrait tout noter.
L : Ouais, ouais.
Al : Tu devrais, hein, pour voir le budget dépenses.
L : Bah après, moi, la plupart du temps, comme je rentre à Istres tous les week-ends, je fais en sorte que ce soit mes parents qui m’achètent, donc…
An : Oui, oui, c’est assez souple, quoi, finalement. Vous êtes pas obligée de vous dire : j’ai tant d’argent et il faut que ça tienne obligatoirement là -dedans. Si…
L : Non, enfin, j’ai pas vraiment la pression de l’argent mais après, c’est vrai que par rapport à quand j’habitais à Istres, là, je fais attention. Enfin mon père, il va me financer, mais si je suis pas responsable, je sais qu’il va pas m’aider. Il va me dire : Vraiment, maintenant, tu te débrouilles.
An : Ça suffit.
L : Ouais, il veut que je sois vraiment responsable parce que… Enfin l’année dernière, quand j’étais pas du tout habituée, je pensais à acheter plutôt mes vêtements avant de payer le loyer et donc ça, il a pas… Mais bon après, cette année, tout ça, maintenant je me débrouille.
An : Vous avez compris la leçon !
L : J’ai compris !
Al : Et toi, Adèle ?
Ad : Bah, moi, de base, j’ai travaillé cet été pour pouvoir me payer un peu ce que je voulais : des sorties, des vêtements et tout. Donc j’avais encore à la fin de l’été… j’en avais encore un peu sur mon compte. Et après, mes parents, tous les mois, ils me versent… Ils me virent 150 euros sur mon compte pour l’essence et la nourriture par mois, parce que j’habite encore chez mes parents, donc j’ai pas de logement à payer et après, les 150 euros, quand j’arrive à économiser un peu, je les garde pour moi, pour faire des sorties et tout. Donc des fois, je mange moins, pour pouvoir avoir des sous. (11)
An : Pour sortir.
Ad : Pour me garder 20 ou 30 euros pour pouvoir sortir un peu, mais voilà, sinon …
An : Ou pour l’essence.
Ad : Mais après, si jamais j’ai un problème, je suis à découvert (12), enfin ma mère, elle m’a toujours dit qu’ elle m’aiderait, enfin qu’elle me remettrait à zéro (13), mais une fois ! Après, je me débrouille, mais pour la première fois, elle m’a dit…
An : Et alors, ça n’est jamais arrivé ?
Ad : Non, c’est jamais arrivé ! Pour le moment, c’est jamais arrivé, j’ai toujours des sous !

Des explications :
1. être ric-rac : Mélodie a juste assez d’argent pour s’en sortir, pas plus. (familier)
2. Le compte est à zéro : le compte en banque est vide.
3. Qui doit faire : qui doit suffire
4. avoir droit à quelque chose : remplir les conditions qui permettent d’obtenir quelque chose.
5. La bourse : les étudiants dont les parents ont des revenus insuffisants peuvent demander une bourse. On dit qu’ils sont boursiers.
6. l’APL : c’est une aide au logement pour les jeunes, selon les revenus qu’on a.
7. C’est toujours ça : c’est mieux que rien, ça vaut quand même la peine de demander cette aide.
8. Une raclette : c’est une recette où on fait fondre des tranches de fromage qu’on mange avec des pommes de terre et de la charcuterie.
9. Un duplex : un appartement qui est sur deux étages.
10. Les démarches : ce sont les démarches administratives, tous les papiers à remplir et à fournir pour constituer un dossier.
11. Des sous : de l’argent (familier)
12. être à découvert : ne plus avoir assez d’argent sur son compte en banque
13. remettre à zéro : ici, cela signifie que la mère d’Adèle versera la somme nécessaire pour effacer la dette.

Parlons argent – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :