En stage très loin d’ici

Avez-vous la bougeotte comme Alexia et Laetitia ?
Toutes les deux aiment les langues étrangères et les voyages. Alors, en juin 2016, l’une et l’autre ont effectué leur stage obligatoire de première année très loin d’ici. C’était le meilleur moyen de concilier leurs études avec leur curiosité pour l’ailleurs ! Aujourd’hui, elles vous font partager ce qu’elles ont vécu pendant ces quelques semaines à l’autre bout du monde.

Transcription:

Alexia : Alors, je suis partie du 1er juin au 20 juillet en Chine, plus exactement à Tianjin. C’est une… une très grande ville qui compte de nombreux habitants. C’est une… la deuxième plus grande ville en terme d’habitants de Chine. C’était une expérience absolument incroyable ! J’ai un peu appris à parler chinois et j’ai surtout amélioré mon anglais, donc ce qui est une très bonne chose. Mon stage s’est effectué à CCTEG Tianjin Architect qui est une des plus grandes entreprises de Chine, et à Tianjin particulièrement. Elle reçoit des subventions et des aides de l’Etat. Mon stage, j’étais assistante de direction, donc j’aidais le patron du département Design à… avec le planning, les arrangements de rendez-vous, les réunions. Je planifiais un peu tout ce qui était la vie quotidienne des salariés, sachant qu’on compte à peu près quarante-cinq salariés juste dans l’étage Design.
Sinon, en ce qui concerne la vie à Tianjin, je vivais dans une université, pas loin de mon travail. Puis après, j’ai pris un appartement les quinze derniers jours restants. J’avais également des cours à l’université de chinois. Donc c’est la raison pour laquelle j’ai un peu appris le chinois. J’aurais bien aimé continuer mais j’arrivais pas à concilier (1) avec mon emploi du temps les cours de chinois. Mais c’est une très belle langue. Après, côté vie, les Chinois sont très actifs, ils vivent de jour comme de nuit. La ville est très bien desservie par les transports en commun. Il y a des taxis, des bus, le métro. Il y a au moins treize lignes de métro, donc qui dessert toute la ville.
J’ai pu, dans mon temps libre, visiter les provinces aux alentours (2) et c’est très beau ! Le climat est chaud, très chaud en été et également humide, donc c’est vrai que c’est un climat assez lourd. Sinon, le reste de l’année, il pleut souvent mais il fait toujours très chaud. En tout cas, j’en garde une très bonne expérience et j’espère retourner le plus vite possible en Chine parce que c’est un pays vraiment exceptionnel de par (3) sa culture, sa civilisation et vraiment, j’ai hâte (4) d’y retourner et d’apprendre encore plus la langue.

Laetitia : Donc coucou (5) ! Aujourd’hui, on va parler du stage que j’ai réalisé l’année dernière. Donc comme Alexia, je suis aussi partie à l’étranger, je suis partie en fait en Australie. Donc pourquoi partir ? Parce que honnêtement, c’était un pays qui me faisait rêver ! Et bon, c’est vrai que c’est un peu bizarre, là, mais en réalité, c’était vraiment ma première vraie recherche de stage et il fallait faire un bon CV, une bonne lettre de motivation, il fallait aussi de la patience, accepter des refus et… Et honnêtement, j’ai pas voulu passer par là (6) ! Du coup, j’ai fait un peu jouer mon réseau (7) et j’avais de la famille en fait en Australie et je leur ai demandé, donc plus précisément, ma cousine de faire jouer elle aussi son réseau et de me mettre en relation, en contact avec un patron. Donc heureusement, ça s’est fait et l’entretien s’est passé via Skype. Donc j’avais tout bien préparé. Voilà, ça s’est assez bien passé, même s’ils me posaient des questions que j’avais pas forcément préparées à l’avance, ça restait en fait des choses assez basiques que je savais dire : donc mes ambitions, ce que je fais ici, etc. Donc voilà. Donc je suis partie. Je suis partie avec mon père. Donc mon père, en fait, il saute sur chaque occasion (8) lorsqu’il a l’occasion de voyager (9)! L’année prochaine, je vais partir en Norvège, donc il va revenir avec moi. Donc on est passé par la Chine. C’était juste fabuleux, mais vraiment, c’était fabuleux ! J’adore la Chine ! Ça m’a toujours fait rêver en plus. Donc je me rappelle, voilà, quand j’ai posé… enfin voilà, les premiers pas en Chine, ça été quelque chose d’extraordinaire pour moi ! J’en revenais pas ! (10) Après, voilà, je suis partie en Australie. Le pays en lui-même, c’était juste fantastique. J’étais au Queensland, à Brisbane, j’étais vraiment pas loin de Brisbane. Et voilà, donc ça, c’était bien, j’ai bien profité de ma famille, j’ai voyagé, enfin j’ai bien bougé (11) le weekend. Après, pour parler du stage en lui-même, honnêtement, j’ai pas trop, trop aimé. Je pense qu’ en fait, mon anglais, il était pas très, très bien. Et donc en fait, j’avais du mal à communiquer avec les personnes dans l’entreprise. Donc je ne pouvais pas avoir forcément de vraies responsabilités. Même avoir un vrai dialogue, pour moi, c’était vite, enfin ils parlaient trop vite, c’était compliqué. Et donc en réalité, voilà, j’avais pas forcément eu beaucoup de responsabilités. Je faisais des choses un peu basiques. Pour moi, c’était trop répétitif, j’ai pas aimé. En plus, voilà, c’était pas une très grande entreprise. Du coup, chaque personne a un rôle très spécifique à faire. Et voilà. Et une fois, j’ai eu une mission et je me suis trompée, j’ai fait une erreur et il y a tout le monde qui m’est tombé dessus (12). Donc ça, ça m’a assez marquée (13) et j’ai l’impression en fait que… qu’on faisait pas forcément d’efforts d’aller plus vite… enfin d’aller moins vite ou de répéter pour que je comprenne. Donc le stage en entreprise, il m’a apporté mais pas autant que ce que je voulais et ça m’a juste en fait permis de voir qu’en fait, il fallait vraiment que je travaille mon anglais, raison pour laquelle je pars en Norvège l’année prochaine. Et je repartirai en Australie mais avec cette fois-là, je pense, un Master dans la poche (14), avec un bon niveau en anglais et là, je pourrai vraiment faire de nouvelles choses, de bonnes choses avec des responsabilités. Voilà. Mais sinon, j’ai vu le monde de l’entreprise et j’ai vu comment ça marchait et c’est ça qui m’a marquée. Voilà.

Quelques explications :
1. concilier quelque chose avec autre chose : réussir à trouver le temps de faire ces deux choses.
2. Aux alentours : dans les environs
3. de par = par
4. avoir hâte de faire quelque chose : être très impatient, vouloir faire quelque chose le plus tôt possible. Par exemple : J’ai hâte de te voir. J’ai hâte que tu viennes. J’ai hâte que tu sois là.
5. Coucou : façon familière de dire bonjour
6. Je n’ai pas voulu passer par là = Je n’ai pas voulu vivre ça.
7. Faire jouer son réseau : s’appuyer sur le réseau de ses connaissances
8. sauter sur une occasion : saisir une occasion de faire quelque chose si elle se présente, ne pas la laisser passer. Par exemple : Quand on m’a proposé ce travail, j’ai sauté sur l’occasion car je n’avais rien d’autre à ce moment-là.
9. Avoir l’occasion de faire quelque chose = avoir la possibilité de faire quelque chose
10. Je n’en revenais pas : j’étais vraiment surprise, je n’y croyais pas.
11. Bouger = ne pas rester chez soi, voyager
12. tout le monde m’est tombé dessus : tout le monde lui a fait des reproches. (familier)
13. ça m’a marquée: cela lui a laissé une impression dont elle se souvient bien, une impression durable et bien vivante.
14. un Master dans la poche : on dit plutôt : avec le master en poche, c’est-à-dire une fois qu’on a obtenu ce diplôme.

Pour simplement écouter : En stage loin d’ici – France Bienvenue

Publicités

Étiquettes : , , ,

4 responses to “En stage très loin d’ici”

  1. Alain says :

    Je trouve ça vraiment bien qu’elles aient eu l’opportunité d’effectuer leur stage à l’étranger! Même si elles n’ont pas le même ressenti, je pense qu’elles sont quand même satisfaites d’avoir vécu ça quoi

    • alexia says :

      Exactement Alain, ce qui est intéressant lorsque l’on voyage, c’est d’avoir des ressentis différents.
      Merci pour ton commentaire !
      Alexia

  2. Didier says :

    Quelle chance de vivre une telle expérience ! Tout les étudiants devraient avoir l’opportunité de vivre la même chose !

    • alexia says :

      Merci Didier, oui c’est une réelle opportunité que nous avons eu la chance de vivre
      Merci pour ton commentaire !
      Alexia

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :