Lendemain de fêtes

Les vacances ne sont pas tout à fait terminées ! Alors, pour rester encore un peu dans l’ambiance des fêtes, Aurélia nous raconte dans cette conversation comment s’est déroulé son réveillon de Noël et ce qu’elle a fait le lendemain. C’était juste après le 25 décembre, alors elle évoquait aussi ce qu’elle comptait faire pour le réveillon du Jour de l’An et ses attentes pour 2019 !

On en profite pour vous souhaiter ici une très bonne année à tous !

Transcription:
Aurélia : Au / Aline : A

Au : Ça va super, et toi ?
A : Ça va, ça va. Alors dis-moi, tes fêtes de fin d’année (1), elles se sont bien passées ? (2)
Au : Oui, super, c’est déjà… c’est déjà passé, écoute, c’est vite passé ! (3)
A : Et du coup, tu l’as fêté quand, toi ? Le 24 et le 25 (4) ?
Au : Oui, le 24 au soir et le 25 au midi (5), oui.
A : Avec ta famille du coup ?
Au : Oui, avec ma famille.
A : Et tu l’as fait où ? Chez toi, ou… ?
Au : Alors, le 24 au soir, j’étais chez ma sœur.
A : Ouais.
Au : Il y avait (6) son copain et sa belle-famille (7).
A : Ouais.
Au : Et le midi, c’était en comité plus restreint (8), seulement avec ma tante.
A : D’accord, bon, c’est sympa, ça. Et du coup, est-ce que tu as mangé la fameuse dinde (9)?
Au : Alors oui, le 24 au soir on a mangé la fameuse dinde. Bon là, c’était de l’agneau et accompagné de petits fagots, comme dans la tradition et des petites pommes dauphines (9).
A : Hum, ça me donne faim ! Et du coup, les cadeaux, tout ça, tu les as ouverts, offerts quand ? Le 24 au soir ou le 25 ?
Au : Bah vu qu’on n’était pas avec des enfants en bas âge (10), on se les est offerts le 24 au soir.
A : D’accord. Et du coup, tu as été gâtée (11) ou pas ?
Au : Oui, oui ! Bah j’ai eu… J’ai eu un collier, j’ai eu un parfum, j’ai eu des produits de beauté.
A : Ah ouais, c’est bien ça ! Toute belle !
Au : Voilà !
A : Et du coup, toi, tu aimes bien Noël, tout ça, la période des fêtes ?
Au : Ouais, non franchement, ça me plaît. On est dans un autre monde (12).
A : Et te retrouver en famille, tout ça, tu trouves pas ça ennuyant ? Parce que je sais qu’il y en a… Ils aiment pas trop !
Au : Oui. Non, franchement, c’était sympa (13). Surtout qu’après manger, on a joué à des jeux, c’était sympa, c’était convivial !
A : D’accord. Et du coup, bah on a passé Noël mais le réveillon qui arrive ! Tu vas faire quoi ?
Au : Bah le réveillon, je pense que je vais plutôt le fêter avec mes amis, qu’en famille. Vu que (14) j’ai fêté Noël avec ma famille, je pense que là, le réveillon, je vais sortir au resto (15) ou quoi (16), avec des amis.
A : Ah ouais, c’est sympa, ça ! Moi, je pense que je vais faire pareil !
Au : Ah !
A : Petit resto ou quoi, tranquille, histoire de réveillonner (17) un peu, quoi !
Au : Voilà.
A : Et après voilà, être tous ensemble pour la nouvelle année, quoi !
Au : Voilà, tout à fait !
A : Espérons qu’elle soit aussi bien que celle qu’on vient de passer !
Au : Voilà, encore meilleure !
A : Oui, tant qu’à faire (18), ce serait bien, non ?
Au : Tout à fait !
A : Bon, du coup je vais te laisser quand même, que (19) j’ai des choses à faire et tout.
Au : Ça va (20). Bon bah à bientôt !
A : A plus tard !

Des explications:
1.  Les fêtes de fin d’année : ce sont les fêtes du mois de décembre c’est-à-dire Noël et le Jour de l’An (le 1er jour de la nouvelle année).
2. Bien se passer : être réussi, être un succès. Le contraire, c’est : mal se passer.
3. C’est déjà passé : c’est déjà fini.
4.  Le 24 et le 25 : En général, le soir du 24 décembre, on fait le réveillon de Noël en attendant la naissance de Jésus, selon la tradition chrétienne, et le lendemain (le 25), on fait également un repas de fête.
5. Le 25 au midi : normalement, on dit : le 25 à midi. (On emploie au pour le matin et le soir : le 25 au matin / le 24 au soir.
6. Il y avait  : on dit « y’ avait » à l’oral, dans le langage familier.
7. La belle-famille : c’est la famille du conjoint ou de la conjointe, c’est-à-dire le beau-père, la belle-mère, la belle-soeur, le beau-frère. Mais on emploie aussi les mots beau-père et belle-mère dans les familles recomposées, quand les parents divorcés se remarient ou vivent avec un nouveau conjoint : les enfants parlent de leur beau-père ou de leur belle-mère.
8. En comité restreint : cette expression signifie qu’on est en petit groupe, avec seulement quelques personnes choisies.
9. La dinde  : Pour le repas de Noël, on mange traditionnellement une dinde farcie, accompagnée de fagotsn c’est-à-dire des haricots verts enroulés dans une tranche de lard – et un autre accompagnement à base de pommes de terre, comme de la purée, des pommes dauphines ou des pommes rôties. (Les fagots, normalement, sont des petits tas de petites branches.)
10. Les enfants en bas âge sont des enfants très jeunes (de moins de 5 ans en gros).
11. Etre gâté : c’est une expression qui signifie être choyé, comblé, entouré de soins délicats et d’attentions. Pendant la période de Noël ça veut dire qu’on a reçu des cadeaux et qu’on est heureux de ce qu’on a reçu ! On l’emploie aussi à propos des anniversaires : J’ai été gâté(e) pour mon anniversaire. / Oh, merci ! Vous m’avez gâté(e) !
12. On est dans un autre monde : cela veut dire que pendant la période des fêtes de Noël, on se sent comme dans une  bulle, dans la magie de Noël, comme on dit souvent. Il y a une ambiance particulière, propre à cette période de l’année.
13. Sympa : c’est l’abréviation de l’adjectif sympathique, utilisée très fréquemment dans le langage familier, pour décrire quelque chose d’agréable.
14. Vu que = comme, puisque. (langage familier)
15. un resto  : abréviation familière de restaurant.
16. ou quoi : cette expression orale ne signifie pas grand chose ! Elle sert à juste à exprimer que ça peut être une chose ou une autre. (familier)
17. Réveillonner : c’est passer le réveillon autour d’un repas en attendant minuit pour se souhaiter la bonne année tous ensemble.
18. Tant qu’à faire : cette expression familière signifie que puisque que quelque chose doit se produire, c’est aussi bien si ça se passe bien ou c’est aussi bien si autre chose se produit en liaison avec ce premier événement.
Ici, cela signifie que puisque de toute façon, on entre dans une nouvelle année, c’est bien si elle est placée sous le signe du succès, des satisfactions, du bonheur.
19. Que : ici, il s’agit de l’abréviation familière de parce que. (style oral)
20. ça va : ici, comme souvent, cela signifie qu’on est d’accord avec quelque chose, qu’on accepte, que c’est bon. On l’utilise de cette manière essentiellement dans le sud-est de la France.

Si vous voulez juste écouter la conversation :
Lendemain des fêtes de fin d’année – france bienvenue

A la semaine prochaine !

Étiquettes : ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :