Voyageuse

Aline aime beaucoup voyager. Elle revient aujourd’hui sur ses différentes expériences de voyage à travers le monde et les partage avec Anne, Mathilde et Lydia. Alors, quelle sera sa prochaine destination ? Et la vôtre ?

Transcription :
A : Aline / An : Anne / M : Mathilde

An : Bon, Aline, vous nous avez dit que vous étiez une voyageuse.
A : Oui.
An : Oui. Et… Pourquoi ? C’est votre famille qui vous a emmenée quand vous étiez petite ? Vos parents, tout ça, ils voyagent beaucoup ?
A : Ah, bah c’est vrai que mes parents, ils aiment bien voyager.
An : Oui.
A : Et du coup, c’est vrai que quand on a l’occasion, on essaye de faire quand même des gros voyages de temps en temps. Après, sinon, on fait des petits voyages aussi, pas très loin mais…
An : C’est quoi, pas très loin ?
A : Bah l’Espagne, l’Italie, c’est des petits voyages.
An : En restant en Europe ? Une semaine ou un week-end un peu prolongé ? Des choses comme ça.
A : Oui, voilà, oui.
An : Alors, où est-ce que vous êtes allée ? Faites-nous la liste !
A : Bah du coup, l’Espagne et l’Italie.
An : Oui. Plusieurs fois ou… ?
A : Oui, l’Espagne, j’ai fait presque tout, toutes les régions. Et l’Italie, j’ai fait plutôt le Nord.
An : Mais vous parlez espagnol, italien ?
A : Je fais, en LV2 (1), espagnol.
An : Oui.
A : Au lycée, j’ai fait aussi un peu d’italien. Après (2), moi, je suis d’origine italienne mais c’est vrai que j’ai jamais appris spécialement l’italien. Je me débrouille (3) mais je le parle pas (4).
An : Ah oui, c’est vrai que vous avez un nom, maintenant que j’y pense, votre nom de famille, c’est ça, d’origine italienne ?
A : Oui, voilà.
An : Ah oui, d’accord. Alors Espagne, Italie…
A : Les Etats-Unis, l’Angleterre. J’ai fait (5) aussi la Belgique, la Suisse, du coup la Thaïlande, j’ai fait aussi la Grèce, l’ile de Malte et la Turquie.
An : Vous connaissez tous ces pays ? Vous êtes allées où ?
M : Moi, je suis déjà allée aux Etats Unis, en Angleterre, en Espagne, en Italie. Après, je suis allée aussi en Allemagne.
An : Vous parlez allemand ?
M : J’en ai fait au collège et au lycée mais j’ai pas (4) un très bon niveau.
An : Bon, et Aline, donc, dans tous ces voyages, il y en a qui vont ont marquée plus que d’autres ou vous êtes émerveillée partout où vous allez ?
A : Oh moi, je les ai tous aimés. Après, c’est vrai que les Etats-Unis, c’est celui qui m’a marquée le plus. (6)
An : Parce que ? Vous êtes allée où, alors ?
A : Du coup, j’ai fait un circuit (7) en fait pendant à peu près trois semaines.
An : Ah oui, ça valait la peine. (8)
A : Donc j’ai fait les grandes villes de l’Ouest, j’ai fait Los Angeles, Las Vegas et San Francisco.
An : Oui.
A : Et du coup, c’était sympa parce que déjà (9), on était un gros groupe et on s’entendait super bien, j’avais beaucoup de gens de mon âge.
An : Ah, là, c’était pas avec vos parents ?
A : Si, mais on était dans un groupe organisé, du coup, c’était mélangé avec d’autres familles.
An : D’accord. Donc il y avait les parents qui pouvaient être ensemble…
A : C’est ça, les parents étaient ensemble et nous, on était dans notre coin aussi.
An : Oui.
A : Et du coup, c’est vrai que j’ai beaucoup sympathisé (10). Il y en a même que j’ai gardés comme amis. Donc c’est vrai que c’était sympa et puis même, c’est que le pays, je trouve que c’est celui quand même… Bah ça a en met plein les yeux (11), quoi !
An : C’est sûr, hein.
A : Las Vegas, tout ça…
An : Oui, on n’a pas ça en France.
A : Ça change beaucoup. Mais après, sinon, le plus dépaysant (12), par contre, c’était la Thaïlande, parce que là, vraiment, c’est aucun rapport (13) : le mode de vie, les coutumes.
An : Oui.
A : Donc là, c’est vrai que ça faisait vraiment un changement, quoi. Après, sinon, les autres pays, c’est plus comme chez nous. Mais c’est sûr qu’il y a des belles choses à voir partout quand même.
An : Et vous avez des projets pour la suite (14)? Parce que vous êtes jeune, donc vous avez encore des années et des années devant vous pour voyager !
A : Moi, j’aimerais beaucoup faire l’Amérique du Sud.
An : Ah !
A : Surtout le Brésil, l’Argentine, des choses comme ça. Donc j’aimerais bien aller là-bas.
An : Il y a des projets concrets, là, ou c’est pour le moment encore… ?
A : Non, pour le moment, non.
An : Oui. Donc il faut des vacances pour ça !
A : C’est ça.
An : Parce que comme c’est quand même un peu loin, puis un peu grand, il faut pouvoir y passer un peu de temps.
A : Donc c’est vrai que c’est compliqué aussi, parce que du coup, si on travaille l’été et tout ça…
An : Oui, oui, c’est ça.
A : Donc faut (15) avoir le temps, quoi.
An : Il faut gagner de l’argent.
A : C’est ça.
An : Donc travailler.
A : Hum.
An : Et donc à ce moment-là, vous n’avez plus de vacances pour partir voyager !
A : C’est ça !

Des explications:
1. la LV2 = Langue Vivante 2, c’est la deuxième langue qu’on doit choisir d’apprendre dans ses études, en général après l’anglais qui est le plus souvent la LV1.
2. Après : ici, après est employé comme équivalent de : Sinon / En fait. Ce n’est pas son sens temporel.
3. Se débrouiller : réussir à faire quelque chose même si on n’a pas les compétences parfaites. A propos d’une langue étrangère, cela signifie qu’on réussit à se faire comprendre et à comprendre, même si on ne parle pas bien.
4. Je le parle pas : à l’oral, on supprime souvent la négation « ne »
5. faire l’Italie, l’Espagne : c’est une façon familière qu’on utilise quand on est touriste pour dire qu’on va dans un pays pour le visiter.
6. Marquer quelqu’un :impressionner quelqu’un, qui ensuite n’oublie plus cet événement, ce voyage.
7. Un circuit : un voyage dans lequel on revient à son point de départ.
8. Ça valait la peine : cela signifie qu’en trois semaines, Aline a eu le temps de voir beaucoup de choses.
9. Déjà : cet adverbe annonce une première raison. C’est comme : Premièrement.
10. J’ai beaucoup sympathisé : c’est une façon familière de dire qu’on s’est fait beaucoup d’amis pendant le séjour, qu’on a rencontré plein de monde.
11. En mettre plein les yeux : expression familière qui veut dire que c’est vraiment magnifique, éblouissant.
12. dépaysant : qui nous change vraiment de nos habitudes, de ce qu’on voit d’habitude.
13. C’est aucun rapport = cela n’a aucun rapport avec… = c’est totalement différent.
14. Pour la suite : pour l’avenir, dans les années à venir
15. faut = il faut (style oral)

Et vous ? Racontez-nous !
– Aimez-vous voyager ? Est-ce que vous avez la possibilité de partir souvent ?
– Quels sont vos beaux souvenirs de voyage ? Ou le contraire ! Peut-être avez-vous eu de mauvaises expériences ?
– Où avez-vous envie d’aller ?

Pour juste écouter cette conversation:
Voyageuse – France Bienvenue

A la semaine prochaine !

Étiquettes : , , , ,

2 responses to “Voyageuse”

  1. Sean says :

    “des gros voyages”, ”des petits voyages” – C’est juste? “de gros voyages”, ”de petits voyages”?

    • Anne - France Bienvenue says :

      Bonjour Sean,
      Question compliquée et très intéressante !

      Oui, vous avez sûrement appris qu’il faut dire « de » et non pas « des » quand le nom est précédé d’un adjectif épithète, dans une phrase affirmative, comme dans ces deux exemples. Donc oui, on devrait dire « de gros voyages » (ou mieux, » de grands voyages ») et « de petits voyages ».
      Par exemple : Il a fait de passionnants voyages. / Il a fait des voyages passionnants.

      Mais très souvent, on emploie « des », notamment à l’oral. Et c’est même le cas aussi chez de grands écrivains. Ce qui est difficile, c’est que selon les mots, les adjectifs, le verbe qui précède, cela va sembler plus ou moins naturel de dire « de » ou « des ». Il y a des choses qui passent et d’autres qui passent moins ! Donc dans les phrases d’Aline, il n’y a rien d’incorrect: on est à l’oral, on s’est habitué à entendre « des » à la place de « de ».

      Et si on observe ce qui se dit, on se rend compte qu’avec « petit », on emploie aujourd’hui très, très souvent « des ». L’utilisation de « de » donne un côté plus littéraire, un style de langue plus soutenu. Par exemple, on dit plus naturellement:
      Ce bébé a des petits pieds.
      Mais si on ajoute « joli », on dira très naturellement : Il a de jolis petits pieds.
      Ou si on utilise « très », on dit: Ils ont fait de très grands voyages. (« des » dans cette phrase n’est pas « joli » du tout, même si on l’entend parfois.)

      Voilà ! Il y a plein d’autres cas, parce que le français n’est pas toujours très logique et qu’il évolue. Donc c’est en observant, en écoutant, en « sentant » ce qui passe ou pas qu’on sait à peu près ce qui est accepté ou pas, et dans quelle situation. Un vrai travail de linguiste !

      Si vous rencontrez des exemples et que vous vous demandez si on peut dire les deux, envoyez-nous un message et nous réfléchirons ! 😉
      A bientôt.
      Anne de France Bienvenue

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :