Hanane et son petit garçon (suite)

Vous avez fait connaissance avec Hanane la semaine dernière. Voici aujourd’hui plus de détails sur la façon dont sa vie s’est organisée depuis la naissance de son petit garçon il y a deux ans. Le temps passe si vite qu’il est même déjà question d’école maternelle pour la rentrée prochaine ! Discussion donc d’une jeune maman en pleine action et d’une autre maman qui est passée par tout ça il y a maintenant quelques années !

Transcription
H : Hanane / A : Anne

A : Et c’est pas trop difficile pour vous, moralement, de laisser votre petit ?
H : En fait…
A : Quand même, c’est dur ! On n’a pas envie de le laisser comme ça !
H : C’est ça. Mais en fait, ça va. Il a quand même deux ans, là, maintenant. Il vient de faire ses deux ans (1). C’est vrai que c’est pour ça d’ailleurs que je suis restée en congé parental au départ, parce que je me voyais pas revenir au travail après mon congé de maternité…
A : Oui, en le laissant.
H : En le laissant dans une crèche.
A : Oui, oui.
H : C’était hors de question pour moi ! Donc du coup, je suis restée. Je travaillais à Aix-en-Provence. Donc c’était… au niveau… Pour faire les trajets (2) tous les jours avec un bébé, même si on les met… on le met dans une crèche, c’est pas possible.
A : Oui, oui, c’est ça.
H : Donc du coup, je suis restée en congé parental. Et là, le fait que cette année, c’est ma mère qui le garde, c’était plus facile à gérer et donc à accepter également.
A : Oui, oui. Et alors, lui, il est… Comment il vit ça, ce petit garçon ? Ça… ça ne l’embête (3) pas quand sa maman s’en va très tôt le matin ? Il vous voit pas le matin, alors.
H : C’est pour ça que je dois partir avant qu’il se réveille, sinon c’est pas possible de partir.
A : C’est… Il est trop malheureux ?
H : Voilà. Il pleure. Il pleure. Et ça me fait du mal (4)! Je m’organise pour partir plus tôt. Ou sinon, il va sortir avec quelqu’un, avec la personne qui le garde. Il doit sortir, il doit être occupé à faire quelque chose pour que je puisse…
A : Oui, comme ça, il se rend moins compte (5)…
H : … partir sans qu’il se rende compte, exactement.
A : D’accord.
H : Donc c’est pour ça, on me dit souvent que je suis au téléphone, mais en fait, je suis souvent au téléphone pour l’appeler, pour voir comment ça se passe. Et donc du coup, quand j’appelle… J’appelle quand je suis en pause et on me dit qu’il a pleuré, ça lui arrive de se réveiller juste avant que je parte pour chercher où je suis. Et après, à partir du moment où il voit que c’est son papa, ou bien c’est sa grand-mère qui le garde, il est rassuré. Après, c’est la vie ! Il est obligé. L’année prochaine, de toute manière (7), je dois retravailler.
A : Voilà, c’est ça.
H : Et donc du coup, il sera ou bien à la maternelle s’il est accepté, ou bien dans une crèche. Et donc au moins…
A : Oui, oui. Et donc c’est ça, il pourrait peut-être aller à la maternelle ? Au niveau de l’âge, ça marche ? (8)
H : En fait, il est pas prioritaire (9). Je… J’ai appelé pour voir également comment ça se passe et tout, pour faire une pré-inscription. Il peut pas être prioritaire. Ils doivent voir si ils ont encore des places. Donc il faut rappeler en… fin août, pour voir si ils ont encore des places, et à ce moment-là, une possibilité de l’accepter ou pas. Mais sinon…
A : Et vous le voyez (10), vous, aller à l’école déjà ou… ?
H : Ça va faire bizarre (11) ! Mais de toute manière…
A : Mais je veux dire sa personnalité. Parce qu’il y a des enfants qui ont très envie d’aller à l’école et puis… Moi, je me souviens, le deuxième, alors, lui, il voulait aller à l’école ! Il y est allé à deux ans et demi. Et ça a toujours été… Enfin, pas de problème, aucun problème ! Le seul truc (12), c’était de faire la sieste à l’école. Ça, il voulait pas faire la sieste ! Ça l’embêtait de faire la sieste, il dormait très, très peu l’après-midi, donc c’était le seul problème. Mais sinon, il était prêt, quoi, il était…
H : Vous l’avez vu comment, comme quoi il était prêt. Parce que moi, j’arrive pas à le voir !
A : Bah, je sais pas…
H : Je sais pas comment l’évaluer.
A : Il était… je sais pas… C’était le deuxième, alors c’est vrai qu’il était débrouillard pour plein de choses grâce à son frère, qui a deux ans de plus. Et puis, bah quand on allait chercher son frère à l’école, il voulait toujours entrer dans l’école.
H : Ah, je vois.
A : Il voulait toujours rester, s’asseoir.
H : Je vois.
A : Enfin, visiblement, c’était… Et en fait, quand on l’a… Parce que des fois, il y a ce qui… ce qu’on a l’impression… enfin, on a l’impression qu’ils ont envie et tout, puis après, une fois que c’est réel…
H : Ça change !
A : En fait, non, il était… Il était très à l’aise à l’école. Il était curieux, il était intéressé par plein de choses, donc voilà.
H : De toute manière, ce que j’essaye de travailler, c’est la propreté (13), que j’ai commencée il y a longtemps, donc déjà pour qu’il puisse être autonome.
A : Oui, c’est vrai qu’il y a ça ! J’ai oublié, ça !
H : C’est surtout ça. Après, il y a le fait… bah j’essaye d’apprendre qu’il mange tout seul, parce que quand même, je veux qu’il mange si je suis pas là. Bon après, c’est pas évident quand même mais bon, au moins qu’il arrive à se nourrir un petit peu quand je suis pas là.
A : Oui, quand même !
H : Voilà. Et après le fait d’être social (14). Donc social, ça, c’est un problème que j’ai rencontré avec lui, vu que c’est le premier et vu qu’on est tout seuls, on est loin de la famille.
A : Eh oui, il a pas les petits cousins, cousines.
H : Les cousins. Voilà, il y a personne, bah, de son âge en fait qui va pouvoir jouer avec lui.
A : Oui, oui. Oui, c’est un fils unique. (15)
H : C’est ça. Voilà.
A : Bon, bah merci pour toutes ces…
H : Bah je vous en prie. (16)
A : … tous ces renseignements sur la vie de famille, la vie au travail et…
H : Je vous en prie. J’espère que ça sera utile pour d’autres personnes.
A : Oh oui, oui, j’en suis sûre ! J’en suis sûre. Merci beaucoup. Et puis, bah, bon appétit !
H : Bon appétit à vous aussi !
A : Et à la semaine prochaine alors.
H : A la semaine prochaine.
A : Merci.
H : Au revoir

Des explications :
1. faire ses deux ans : expression familière, qui indique le moment où on change d’âge. Normalement, on dit : Il vient d’avoir deux ans / Il va avoir deux ans.
2. Faire les trajets : aller de son domicile à son lieu de travail régulièrement.
3. Ça ne l’embête pas ? = ça ne le dérange pas ? / Ce n’est pas un problème pour lui ? (style plutôt familier)
4. faire du mal : faire de la peine
5. se rendre compte : comprendre
6. ça lui arrive de… : parfois, il…
7. de toute manière = de toute façon
8. Au niveau de l’âge, ça marche ? = si on considère son âge, est-ce que c’est possible ?
En France, l’école maternelle prend les enfants s’ils ont 3 ans avant la rentrée de septembre. Pour les enfants nés après septembre, ou qui ont deux ans et demi, cela dépend des places qui restent.
9. Être prioritaire = être pris en priorité. Si on n’est pas prioritaire, on est sur liste d’attente et on est accepté s’il reste des places disponibles.
10. Vous le voyez aller à l’école ? : vous l’imaginez à l’école ? Vous pensez qu’il en est capable ?
11. Faire bizarre = être bizarre. On utilise beaucoup cette expression avec faire pour décrire l’impression que ça procure. On dit : ça fait bizarre. / ça fait drôle.
12. Le seul truc = la seule chose (familier)
13. la propreté : les petits doivent apprendre la propreté, c’est-à-dire à ne plus mettre de couches. Pour aller là la maternelle, une des conditions, c’est que l’enfant soit propre, comme on dit, c’est-à-dire capable d’aller aux toilettes.
14. Être social : il faut dire : être sociable. Un enfant doit apprendre à vivre en société, avec d’autres personnes que ses parents.
15. Être fils / fille unique : ne pas avoir de frères et sœurs.
16. Je vous en prie : c’est l’équivalent, très poli, de : De rien.

Pour simplement écouter cette conversation:
Hanane et son petit garçon

L’école maternelle, ce n’est pas de la garderie. C’est du sérieux !
Et c’est gratuit pour tous les enfants.

Si vous voulez savoir comment ça se passe en France, allez sur le site du ministère où tout est expliqué.
Et ici, vous trouverez les programmes des différentes classes de la maternelle.

Et vous ? Racontez-nous.
– A quel âge êtes-vous allé à l’école pour la première fois ?
– Pensez-vous que les mamans doivent rester à la maison ou travailler ?
– Les papas s’occupent-ils beaucoup des enfants dans votre pays ?

A la semaine prochaine !

Étiquettes : , , ,

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :