Archive | Evénements RSS for this section

Au secours !

Pendant leurs études à l’IUT, les étudiants sont tous responsables d’un projet, qu’ils doivent mener à bien en équipe. (France Bienvenue est un des projets de notre département.) Mais il y en a beaucoup d’autres, très différents les uns des autres. Il y en a pour tous les goûts et toutes les compétences. Voici aujourd’hui une petite conversation enregistrée il y a quelque temps avec Baptiste et Joey. Ce jour-là, installés dans le couloir du département, ils étaient préposés à la vente de gâteaux, de bonbons et de boissons, afin de récolter les fonds nécessaires à la réussite de leur projet.

Transcription 
B : Baptiste / J : Joey / A : Anne

A : Bonjour. Alors, bah je vois que vous avez des bonnes choses, là. Donc il y a quoi à vendre ?
B : Alors nous avons des paquets Haribo, des crêpes, des muffins, des Kinder.
A : Ouais.
B : Donc voilà, c’est pour le projet Secourisme.
A : Oui, alors, qu’est-ce que c’est, ce projet, donc ?
B : Alors, ça consiste à faire passer le projet Secouriste et Civique de niveau 1 (1), qui est très apprécié dans les entreprises et donc, ça permet aux étudiants de passer ce diplôme gratuitement, au lieu de 60 euros.
Lire la Suite…

La force des mots

Vous vous en souvenez peut-être, lorsque Shainesse nous avait parlé de son goût pour la poésie, cela nous avait donné envie d’en lire. Alors voici un de ces poèmes qui nous parle tout particulièrement et que Nawal a eu envie de dire.

À mon frère blanc, poème de Léopold Sedar Senghor.
Tout d’abord un petit mot : nous avons choisi ce poème parce qu’il nous semble important en cette période de rappeler que malgré nos différences, qu’elles soient physiques, culturelles ou d’opinions, nous sommes tous des être humains et que de ce fait, nous nous devons le respect et considération ; c’est parce que nous sommes tous égaux qu’aucune personne ne devrait avoir un droit de vie ou de mort sur une autre personne.

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Télécharger : A mon frère blanc

Bientôt là

Mais de qui s’agit-il ? Qui sera bientôt là ?
Le bébé qu’Estelle attend, avec beaucoup de grâce et de sérénité.
Estelle est dans son neuvième mois de grossesse. C’est donc pour très bientôt. Jolie façon de terminer l’année 2012 !


Transcription
E : Estelle / A : Anne

A : Bonsoir Estelle. Ça va ?
E : Bonsoir. Ça va, oui.
A : Tu es en forme, alors ?
E : Oui.
A : Toujours là !
E : Oui, toujours. Encore (1), oui.
A : Donc si je pose la question, c’est parce qu’en fait, tu attends un heureux événement (2), pour très bientôt.
Lire la Suite…

Jeune électeur

Dimanche 22 avril: premier tour des élections présidentielles.
45 millions d’électeurs.
Dix candidats. Sept hommes et trois femmes.
Il n’en restera que deux le soir à 20 heures au moment de l’annonce des premiers résultats.
Pas un jour sans entendre parler de ce scrutin depuis des semaines.
Pas un jour ou presque sans sondage d’opinion.
Un nouveau quinquennat avec un président de gauche ou de droite ?

En attendant le verdict du premier tour puis celui du second tour le 6 mai, voici Enzo, ses convictions de jeune citoyen et ses questions de jeune électeur.


Transcription:
E: Enzo / A: Anne

A: Alors, bonjour Enzo.
E: Bonjour.
A: Donc dimanche, là, c’est… C’est le début des vacances pour nous (1). Mais c’est aussi un jour important.
E: Oui, en effet. Il y a le premier tour des élections présidentielles.
A: Oui. Et donc, vous allez aller voter.
E: Oui, je vais aller voter, comme tout bon citoyen doit le faire, normalement.
A: Oui, mais il paraît qu’il y a beaucoup de jeunes quand même qui s’abstiennent ou qui… qui savent vraiment pas pour qui voter.
E: Ouais, mais je pense que si les jeunes s’abstiennent beaucoup, c’est parce que ils arrivent pas à se reconnaître dans cette campagne. Il y a pas de candidats peut-être qui favorisent assez les jeunes.
Lire la Suite…

La plus belle

En France, des couples, avec ou sans enfants, choisissent de ne pas se marier. D’autres célèbrent leur union sans tralala*. Et d’autres décident de faire de cette journée un moment mémorable, avec une vraie cérémonie. Alors dans ce cas bien sûr, le choix de la robe de la mariée est une des étapes très importante dans les préparatifs ! Voici donc la fin de la conversation avec Ambre qui se marie bientôt et a tout organisé.


  • Transcription:
    J: Julie / A: Ambre

    A : La robe de mariée,  je l’ai… je l’ai commandée en juillet.
    J : Mais ça, c’était pas quelque chose… Enfin c’est quand même quelque chose de super particulier (1) parce qu’on dit toujours dans un mariage, c’est la mariée qui doit être la plus belle, mais il n’y a pas ta… ta mère et tes sœurs qui t’ont fait une surprise là-dessus ?
    A : Oui, ils m’ont… Pour la robe de mariée ?
    J : Ouais.
    Lire la Suite…

    Enfin le plus beau jour de sa vie !

    Ambre a déjà de quoi être comblée: un mari et une petite fille, une grande famille, beaucoup d’amis, un beau métier. Et pourtant, il lui manquait quelque chose ! Comme tous les couples en France, elle s’est mariée à la mairie. Mais elle n’avait pas pu faire alors la grande fête qu’elle imaginait pour son mariage. Elle a donc décidé que 2011 serait l’année où elle allait enfin célébrer l’événement dans les règles ! Julie lui a posé toutes les questions sur l’organisation du jour J.


  • Transcription:
    J: Julie / A: Ambre

    J : Bonjour Ambre.
    A : Bonjour Julie.
    J : Alors, je sais que pour toi l’année 2011, c’est une année importante parce que tu vas te marier.
    A : Hm !
    J : Mais par contre, je vois que tu as déjà une bague à l’annulaire gauche. Donc je pense que vous avez déjà officialisé ça, avec Pierre.
    A : Oui, en effet, on s’est mariés le 18 Août 2007. On s’est mariés parce que on venait d’avoir la petite (1) et on voulait avoir le même nom de famille. Pour nous, ça fait plus fa[…]… enfin, ça faisait plus famille d’avoir le même nom, et il m’a demandée en mariage pour mon anniversaire en me disant: « Dans un mois, on se marie. »
    Lire la Suite…

    Lendemain de spectacle

    Ecouter des chanteurs ou des groupes sur son lecteur MP3, c’est bien. Mais aller les voir en concert, c’est encore mieux ! Ambiance et spectacle garantis avec certains. C’est ce que raconte Séverine dans cette petite conversation, encore sous le charme de sa soirée.

  • Transcription (S: Séverine / A: Anne )
    A : Bon alors, Séverine, ça va ? Tu as l’air un peu fatiguée aujourd’hui.
    S : Ouais, j’ai la migraine (1). C’est… ça a été l’enfer. Mais en fait, c’est parce que je pense que je me suis couchée tard hier soir.
    A : Ah bon ! Mais c’est pas sérieux, ça !
    S : Non, pas sérieux du tout. Mais j’étais au concert de Bénabar. Je me suis éclatée (2) comme une petite folle. On aurait dit une gamine de 17 ans !
    A : C’est vrai ?
    S : Ah, c’était vraiment génial (3)! Et alors…
    Lire la Suite…

    Suivre

    Recevez les nouvelles publications par mail.

    Rejoignez 796 autres abonnés