Archive | La vie professionnelle RSS for this section

Aurélie, profession marketer

Quand on est en deuxième année à l’IUT, il faut vraiment réfléchir à ce qu’on va faire quand on aura son diplôme. Il y a tellement de possibilités ! Les stages, les forums des métiers, les forums de poursuite d’études sont autant d’occasions d’explorer les choix possibles. Mais ce qui peut aussi vraiment donner envie, c’est d’aller discuter avec des professionnels de leur métier. Aujourd’hui, voici Aurélie qui nous communique sa passion pour son métier.

Transcription:
A : Aurélie / M : Marion / C : Carla / L : Lamia / M : Melinda

C : Qu’est-ce que vous avez fait comme formation pour…
A : Alors moi, donc, j’ai fait une formation un peu atypique en fait. J’étais en faculté des sports en STAPS (1) pour être professeur d’EPS (2). C’est suite à une blessure en fait, j’étais handballeuse de haut niveau (3), donc suite à une blessure, j’ai dû me réorienter (4) et comme je parlais déjà anglais en fait, j’ai fait des examens pour arriver en Ecole Supérieure de Commerce, donc c’est une passerelle (5) en fait pour arriver directement en master et après, c’est une Ecole Supérieure de Commerce, vraiment un Master spécialisé en marketing dans le domaine du sport.
Lire la Suite…

Un nouveau départ pour Michaël

On fait ses études, puis arrive le moment d’entrer dans la vie active. Facile ou pas ? Le secteur dans lequel vous êtes a son importance. Elodie est allée demander à Michaël comment ça s’est passé pour lui. Il nous donne aujourd’hui ses impressions, quelques mois après avoir trouvé son premier emploi.

Transcription:
E: Elodie / M: Michaël

E : Bonjour à tous ! Nous sommes aujourd’hui réunis afin de parler de l’insertion des jeunes dans la vie active. Pour cette raison, nous avons un invité se trouvant dans cette situation. Bonjour Michael.
M : Bonjour !
E : Pour commencer, pourrais-tu nous parler de ton… de toi et de ton parcours universitaire ?
Lire la Suite…

Le métier de Franck

Christelle est allée discuter avec Franck de ce qu’il fait dans la vie. Et vous verrez, il a un métier très courant… mais pas nécessairement ce à quoi on s’attend pour un homme. Il y a encore des clichés dans le monde professionnel en France !

Transcription:
F : Franck / C: Christelle

C : Salut Franck !
F : Salut !
C : Alors tu as un métier qui n’est pas commun pour un homme, tu peux m’en dire plus ?
F : Bah en fait, je suis auxiliaire de puériculture en crèche, je travaille à la Ville de Marseille (1).
C : D’accord, donc tu t’occupes des bébés.
F : Voilà, des bébés, de zéro à trois ans, voire (2) un petit peu plus et… voilà.
Lire la Suite…

L’alternance, c’est motivant

Passer du monde des études au monde du travail, c’est quand même un vrai virage et certains ne se sentent pas encore tout à fait prêts à quitter le statut d’étudiant. Mais pour Christelle, le choix de continuer ses études avec le système de l’alternance a été une très bonne décision. Depuis septembre, elle a un pied dans les deux mondes. Elle partage aujourd’hui ses impressions.

Transcription:
C: Christelle / S: Shainesse / N: Nawal / A: Anne

S : Alors, moi aussi, j’ai failli (1) m’inscrire pour l’alternance (2) , mais j’ai pas eu le courage parce que le monde de l’entreprise me fait un peu peur.
C : Bah il me faisait peur aussi avant ; ça doit être sûrement à cause des jobs d’été que j’ai pu faire, c’est vrai que… Bon, c’était des petits boulots de vendeuse, tout ça… Donc ça m’intéressait pas vraiment. Je me voyais très mal travailler pour le moment, et bah finalement, grâce au stage (3) que j’ai fait l’année dernière, et bah le monde de l’entreprise m’a vraiment plu et c’est pour ça que j’ai choisi l’alternance, pour faire moins de cours et plus de… plus d’entreprise.
A : Et en fait, comment ça se passe dans la semaine, ou dans le… dans le mois ? Comment c’est organisé ?
Lire la Suite…

La patience de Mélissa

Et voici la fin de la conversation avec Mélissa sur son expérience chez Quick. Pas toujours facile car certains clients, il faut bien le reconnaître, mettent parfois la patience des équipiers à rude épreuve.
Mélissa explique comment elle gère tout ça. Elle a les qualités pour !

Trasnscription :
M : Mélissa / A : Anne

A : Mais vous l’aviez eu comment, ce travail ?
M : Ça fait un an que j’y suis.
A : Oui ?
M : Et l’année dernière, comme quand on finit le BTS (1), on finit mi-mai.
A : Oui.
M : Donc…
A : Vous avez cherché…
M : Je me suis dit : Je vais pas rester trois mois sans rien faire.
A : Oui.
Lire la Suite…

De la théorie à la pratique

La durée des études s’allonge en France. Il faut être de plus en plus qualifié. Le problème, c’est qu’il faut en même temps avoir de l’expérience professionnelle pour être recruté ! Alors de plus en plus de jeunes sont attirés par le système de l’alternance, qui se développe un peu partout. Manon nous explique comment s’organise sa vie d’étudiante plus tout à fait étudiante et pas encore tout à fait salariée !

Transcription
M : Manon / A : Anne

A : Alors, Manon, vous êtes étudiante donc ici mais vous avez un statut un petit peu spécial quand même puisque vous nous avez dit que vous faites de l’alternance. Alors qu’est-ce que c’est, ce système ?
M : Bah, l’alternance en fait, c’est qu’on continue les études… enfin, j’aurai le même diplôme que les autres à la fin de l’année, sauf que ma semaine est divisée en deux. Donc le lundi et le mardi, je suis en formation à l’école et le mercredi, jeudi, vendredi, je travaille à la banque et je suis rémunérée.
Lire la Suite…

Romain, la pluie et le beau temps

Quand on peut allier travail et passion, tout va pour le mieux ! C’est ce qui arrive à Romain qui a découvert la météo quand il était adolescent et a décidé d’en faire son métier. Avec de la ténacité et beaucoup de travail car les places sont chères, il a réussi à entrer à l’Ecole de Météo France à Toulouse. Il étudie donc sur le site même de Météo France depuis un an. Et il y vit aussi ! Voici donc un rêve devenu réalité !

Transcription
R: Romain / A: Anne

A: Alors Romain, tu as quitté Paris pour t’installer à Toulouse. Pourquoi est-ce que tu es installé à Toulouse maintenant ?
R: Parce que donc je suis (1) la formation… une formation à Météo France, pour ensuite travailler…
A: … dans la météo.
R: Dans la météo, voilà.
A: D’accord. Et ça, c’était un vieux rêve ?
R: Oui, oui. Ça faisait plusieurs années que… que j’essayais d’y rentrer. Mais comme le concours d’entrée est assez compliqué, j’ai mis un peu de temps mais j’y suis enfin arrivé (2) !
A: D’accord. Tu as jamais désespéré.
R: Non, non. Voilà.
Lire la Suite…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 899 autres abonnés