Tag Archive | université

Pas de problème d’orientation

En dehors du projet France bienvenue, tous nos camarades de deuxième année ont aussi des projets. Voici Audrey qui a choisi le projet « Promotion de l’IUT ». Le but de son équipe: se faire les ambassadeurs de notre école et donner envie aux futurs étudiants de venir faire leurs études à l’IUT !

Transcription
N : Nely/ A : Audrey

N : Salut (1). C’est quoi, ton projet de cette année ? (2)
A : Salut. Alors en fait, nous, on doit présenter l’IUT à ceux qui viennent d’avoir le bac (3). Donc on va devoir aller au Salon de l’Etudiant et au Salon des Métiers pour présenter notre DUT (4), pour présenter la formation. Pendant les journées portes ouvertes de l’IUT, on va accueillir les futurs bacheliers et on va leur présenter les locaux (5) et on va aussi leur parler de toutes les formations et des débouchés (6) qu’il peut y avoir en venant à l’IUT Saint Jérôme. (7)
Lire la Suite…

Si j’avais su !

On est à cette période de l’année universitaire où on commence à bien voir quels sont les étudiants qui travaillent et quels sont ceux qui prennent les choses un peu trop tranquillement ! Cela peut venir d’un manque de motivation, quand on ne sait pas encore bien ce qu’on veut faire de sa vie professionnelle.
Mais cela peut aussi être la conséquence d’une erreur d’appréciation de la difficulté de la tâche ! C’est ce que racontaient Cérina, Estelle et Elodie en juin dernier. Petite leçon pour les nouveaux étudiants qui risquent de faire les mêmes erreurs…
A méditer!

Transcription:
C : Cérina / Es : Estelle /El : Elodie / A: Anne

C : Moi, j’étais dans un lycée où ils étaient super stricts (1) et tout…
Es : Oui, comme moi !
C : Et du coup, quand on est arrivé à l’IUT, c’était pas aussi strict et en fait, moi, j’ai trouvé que c’était trop facile, donc j’ai pas du tout trav[aillé]… enfin, j’ai pas vraiment travaillé. Mais en fait, on se rend compte que quand on travaille pas, on a…
Es : Ouais, moi aussi, je suis partie comme ça. (2)
C : … on a des mauvaises notes. Mais après, se remettre dans le bain (3) alors qu’on se la coulait douce (4), c’était un peu compliqué, quoi.
Es : C’est ça, exactement ça.
Lire la Suite…

Ma vie d’étudiante

Vous avez fait connaissance avec Shainesse il y a quelque temps. Cette fois-ci, nous allons à la rencontre de Christelle. Vie quotidienne, organisation de ses études, transports, Aix-en-Provence, Marseille. Voici ce dont elle nous parle aujourd’hui.

Transcription:
C: Christelle / N: Nawal / A : Anne

A : Bonjour Christelle !
C: Bonjour.
A: Ça va ?
C: Ça va, et vous ?
A: Oui. Pas trop faim ? (1) C’est l’heure du déjeuner.
C: Bah j’ai emmené (2) quelques chips à grignoter (3), donc ça va.
A: Ah oui, ça va être léger quand même, les chips !
C: On va essayer de tenir. (4)
Lire la Suite…

Trouver sa voie

Vingt ans, c’est l’heure de certains choix: c’est ce dont nous parle Cécile aujourd’hui. Ou comment passer d’une vocation à une autre, totalement différente, parce que les choses ne se déroulent pas toujours comme on l’espérait. Alors des regrets ou pas ?
Si on vous dit que Cécile est quelqu’un de très positif (et ça s’entend), vous avez déjà une petite idée de sa réponse.

Transcription :
C : Cécile / A : Anne

A : Alors, Cécile, vous êtes étudiante à l’IUT mais… pas qu’étudiante.
C : Non, je suis en contrat pro (1). Donc je suis deux jours à l’école et trois jours en entreprise, à Aix, dans un cabinet d’expertise comptable (2).
A : D’accord. Alors, l’expertise comptable, pourquoi ? Vous… vous aimez la compta (3)?
C : Oui. Bah moi, en fait, je viens de loin. Au début, je voulais être infirmière, donc…
A : C’est vrai ?
C : Oui. Rien à voir (4) !
A : Rien à voir, oui.
Lire la Suite…

Nouvelle vie à Lille

La France n’est pas un pays immense. Mais quand on habite Marseille et qu’on part s’installer à Lille, c’est un grand changement. Un changement d’autant plus grand quand ce déménagement signifie aussi qu’on devient indépendante, comme nous le raconte Manon, qui vient de passer son premier hiver là-bas. Et l’hiver, cette année, a été un peu rude!


Transcription :
M : Manon / L : Laura

L: Alors Manon, l’année dernière, tu étais en classe prépa HEC (1) pour préparer les concours aux grandes écoles de commerce. Donc c’était à Marseille et là, tu as réussi une école à Lille. Et donc tu as ton appartement toute seule, là-bas. Et comment ça se passe (2) alors depuis… Comment ça s’est passé cette année?
Lire la Suite…

Déjeuner sur le pouce

On voit de plus en plus d’étudiants français apporter leur déjeuner pour manger sur place, sans avoir à aller au resto U ou ailleurs. Les boîtes pour transporter ces repas sur le pouce sont même devenues à la mode, joliment décorées ! Ce n’était pas du tout le cas il y a encore deux ou trois ans. Qui aurait pensé à transporter son repas individuel comme ça, dans un pays où dès l’école maternelle, les enfants prennent leur repas de midi en commun à la cantine ou la cafétéria de leur école ?
Cécile, Mélissa et Mohktaria, toutes trois étudiantes en troisième année à l’IUT, expliquent ce qui les pousse à s’organiser de cette manière.

Transcription :
M: Melissa / C : Cécile / Mo : Mokhtaria / A : Anne

A : Alors, bonjour à toutes les trois, et c’est l’heure du déjeuner. Et… Bah vous n’êtes pas au restaurant, là. Vous êtes dans une salle de cours, en train de manger. Alors, peut-être Cécile pourrait nous dire ce qu’elle a mangé ?
C : Alors, j’ai mangé des patates (1) récupérées de hier soir (2).
A : Oui ?
C : Que ma mère avait préparées.
A : Ah, d’accord, donc dans un petit récipient, là, vous apportez ça.
C : Voilà. Qu’on fait réchauffer.
A : Des patates froides ?
C : Non, on fait réchauffer au micro-ondes, en salle 214.
A : D’accord. Et donc, vous avez pris ça de… des restes d’hier soir.
C : Voilà.
Lire la Suite…

Clément et le bilan de son année

L’année universitaire touche à sa fin. Pour beaucoup d’étudiants en IUT, il ne reste plus que quelques jours de cours, avant de partir en stage ou de commencer à travailler pendant l’été. Voici donc l’heure des bilans. C’est ce que fait Clément qui, il y a un an, devait choisir ce qu’il allait faire après son bac. Pas simple parfois de savoir avec certitude si on s’engage dans la bonne direction ! Alors, a-t-il trouvé sa voie ?


Transcription
C: Clément / A: Anne

A: Donc Clément, on est presque à la fin de la première année, là, à l’IUT (1) et… Bah est-ce que vous êtes content de ce qui s’est passé ? Vous avez… L’an dernier, vous étiez au lycée.
C: Oui. Donc l’an dernier, j’ai obtenu le bac (2) et à la suite du bac, je savais vraiment pas quoi faire du tout.
A: Ah bon !
C: Et donc mon cousin est venu en aide en fait. Il a fait GEA il y a deux ans. Et…
A: Oui ? Ah, je savais pas !
C: J’ai une cousine qui est en deuxième année actuellement aussi.
Lire la Suite…