Le métier de Franck

Christelle est allée discuter avec Franck de ce qu’il fait dans la vie. Et vous verrez, il a un métier très courant… mais pas nécessairement ce à quoi on s’attend pour un homme. Il y a encore des clichés dans le monde professionnel en France !

Transcription:
F : Franck / C: Christelle

C : Salut Franck !
F : Salut !
C : Alors tu as un métier qui n’est pas commun pour un homme, tu peux m’en dire plus ?
F : Bah en fait, je suis auxiliaire de puériculture en crèche, je travaille à la Ville de Marseille (1).
C : D’accord, donc tu t’occupes des bébés.
F : Voilà, des bébés, de zéro à trois ans, voire (2) un petit peu plus et… voilà.
C : Mais c’est pas trop dur de travailler qu’avec des femmes ?
F : Oui ! Non mais ça va, on s’y habitue. Mais bon…
C : Tu es vraiment le seul homme, ou il y a des cuistots(3) ?
F : Bah en fait, de plus en plus, il y a des… justement voilà, il y a des cantiniers (4) qui… qui sont… qui ont été embauchés et tout à la Ville de Marseille, donc bon bah, par exemple dans ma crèche, bah on est… il y a (2) un cantinier…
C : D’accord, donc deux hommes.
F : Voilà, on est deux hommes.
C : Pour combien de femmes ?
F : Pour vingt… vingt et un… vingt et une… vingt et une femmes.
C : Ah, quand même !
F : Ouais.
C : Mais tu as toujours voulu travailler dans ce milieu, ou ça t’est venu après ?
F : Bah en fait, je voulais travailler dans le milieu hospitalier, et comme… bah je travaillais pas super bien à…
C : A l’école !
F : A l’école ! Donc voilà, donc j’ai fait un BEP carrières sanitaires et sociales (5), après ma troisième (6). Bah j’étais encore dans une classe où on était trente, et on était deux garçons, donc pendant deux ans. Ensuite, j’ai fait… j’ai fait un Bac (7) dans le service, l’accueil, on était encore deux, mais là, pour une douzaine. Donc ouais…
C : Tu as l’habitude !
F : Ça va, j’ai l’habitude de travailler avec des femmes ! Voilà, après, donc après le bac, j’ai fait un peu des livraisons, je faisais des livraisons à domicile et tout… Et après donc, j’ai eu l’opportunité de rentrer à la Ville de Marseille, et de rentrer dans les crèches. Donc comme le travail, maintenant, c’est pas si facile de trouver du boulot (8), et encore moins dans la… en tant qu’employés municipaux (9) ou fonctionnaires… Voilà, donc bon, je me suis dit : « bah je peux aller travailler en crèche », et voilà. Donc j’étais… je faisais un peu d’entretien dans la crèche et tout, et après, j’ai passé mon diplôme d’auxiliaire de puériculture. Donc encore une formation de un an, où là, il y avait soixante… soixante personnes et j’étais tout seul comme garçon, voilà… Un coq en pâte ! (10)
C : Ça fait combien de temps que tu travailles dans ça ? (11)
F : Depuis 2000… depuis 2001. Voilà, enfin, travailler en crèche, ce n’est pas donné à tout le monde je pense, et encore moins à un homme.
C : Faut le vouloir !
F :Voilà, faut le vouloir, et c’est surtout que je pense que travailler en crèche, c’est une vocation (12), et travailler avec des femmes aussi donc… voilà. (rires)
C : Et bah très bien, merci Franck pour le temps accordé !
F : De rien !

Des explications:
(1) Travailler à la Ville de Marseille : cela signifie qu’on est employé par la ville de Marseille. (C’est différent de : Je travaille à Marseille)
(2) voire : et même
(3) un cuistot : c’est le mot familier pour « un cuisinier », donc des hommes qui s’occupent de préparer à manger dans les restaurants, les cantines, etc.
(4) un cantinier : c’est un cuisinier dans une cantine.
(5) Un BEP carrières sanitaires et sociales : ce diplôme a changé et ne s’appelle plus comme ça. Il s’agissait d’un Brevet d’Etudes Professionnelles, pour travailler dans des structures accueillant des malades, des personnes âgées, des enfants, des handicapés. (soins, hygiène, confort, alimentation, activités de loisir, activités éducatives, etc.)
(6) la troisième : c’est la dernière classe du collège. Les élèves ont environ 14-15 ans.
(7) Le bac : abréviation de baccalauréat, qui est le diplôme de fin d’études secondaires.
(8) Du boulot : du travail (style familier)
(9) un employé municipal : il est employé par une ville.
(10) Un fonctionnaire : c’est un employé de l’Etat.
(11) Un coq en pâte : cette expression indique qu’on est gâté, que la vie est facile et confortable pour nous.
(12) Dans ça : il vaudrait mieux dire : dans ce domaine / là-dedans
(13) une vocation : on dit qu’on a une vocation quand on est très attiré par un métier.

TELECHARGER: Le métier de Fanck – France Bienvenue

Advertisements

Étiquettes : ,

2 responses to “Le métier de Franck”

  1. Vaitheky says :

    merci beaucoup pour ce podcast e je vourdrais savoir qu’ici sinifie un garçon dans tout les femmes?

    • Anne de France Bienvenue says :

      Bonjour,
      Je ne comprends pas tout à fait votre question. Vous voulez dire que c’est bizarre de voir un homme au milieu de toutes ces femmes ?
      Normalement, de nos jours, tous les métiers peuvent être exercés par des hommes ou des femmes, à égalité. Donc tout le monde travaille ensemble.
      A bientôt
      Anne

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :